Mi-temps thérapeutique en fonction publique h

Signaler
-
 yasmine -
Bonjour,
Je suis infirmière au CHP Pau , bénéficiant d'un mi-temps thérapeutique ; j'ai gardé la même affection , d'abord en journée (décision de la médecine du travail), puis j'ai demandé à réintégrer les équipes ( roulement repos variables).Or , il se trouve que j'ai été contrainte de venir travailler plus que ce mi-temps pour raison de service ( manque de personnel...) , et que dans la foulée , j'ai eu un accident du travail. Je pense que mon employeur est en tort ,mais je ne trouve aucun texte relatif au temps de travail , son calcul ( semaine? mois? année ?), et mes droits.
Quelqu'un peut-il m'aider ?Merci d'avance !!
hélène
A voir également:

6 réponses

A mi temps thérapeutique, tu ne dois en aucun cas exercer une activité autre qu'à 50%, cette décision est prise par le comité médical, renouvelable tous les trois mois pour une durée n'excédant pas 1 an.
Bonjour,
je suis secrétaire médicale en centre hospitalier. J'ai été victime d'une longue maladie et j'ai repris il y à 9 mois à 50 % thérapeutique. J'avais (avec a l'appui certificat médical), la prolongation (dernière) de 3 mois à 50%. Le comité médical a refusé le 50 % me passant à 80 %. Je l'ai appris après la date d'entrée en vigueur (3 jours + tard).Existe-t-il des recours ?
De plus, durant ces derniers mois j'ai été obligée de passer durant des périodes de 7 à 15 jours à temps plein (pour remplacements...) et l'on ne m'a pas permis de récupérer mes heures sup. immédiatement derrière comme cela aurait du se faire. Du coup, maintenant que je suis à 80 % pour poser un jour, je dois poser 6 h a lieu de 3 h 45....
Pour couronner le tout, je suis "fliquée" (paroles du médecin du travail) par rapport à mes antécédents médicaux... Dernièrement, on a fouillé ma corbeille de bureau et dénoncé le fait qu'il a été trouvé une plaquette de .... daffalgan. Le médecin du travail souhaite que je fournisse une ordonnance même pour les médicaments en ventre libre ? Mon employeur en a -t-il le droit ? Cette exigence ne ressemble-t-elle pas à du harcellement ? (j'en subi par ailleurs de part ma hiérarchie qui m'oblige à leur rendre des comptes sur mon travail et notamment sur mon occupation du temps de travail. Je suis convoquée dans deux jours pour "&tudier mon cas"... Comment dois-je réagir. Je me sens tellement rabaissée et épiée... C'est très pénible et je ne fais que pleurer à la moindre remarque désobligeante. (je sais que je ne devrais pas le faire devant eux mais mon état d santé s'est dégrédé depuis l'histoire de la plaquette de médicament trouvée dans ma corbeille qui a entraîné des menaces de sanction -entre autre. Vite aidez moi je vous en prie, je n'en peux plus surtout que j'effectue mon travail avec tout mon coeur et beaucoup de conscience professionnelle -ce qui d'ailleurs semble gêner certaines collègues (heures sup qu'elles ne font pas). Je ressens une grande tension négative autour de moi et c'est dur. A l'aide SVP il n'y a pas qu'à F. Télécom que ces situations finissent mal.
merci, mais ça je le savais déjà !
quelle action ( tribunal administratif ?) peut être engagée pour faire valoir ce litige ?
Suis-je dans mon droit ? Il n'y a aucun texte précisant si un agent en mi-temps thér. peut être rappelé pour manque d'effectif ; et cela m'a été imposé par la direction des soins infirmiers , puis par ma cadre de santé , alors que tous connaissaient ma situation!
merci de me tenir au courant,
cordialement,
Hélène
http://bifp.fonction-publique.gouv.fr//visualiser.cfm?orig=BIFP&id=D0676&ordre=000AAA&version=A&type=T&fichier=BIFPD0676000AAAA.html&search_type=recherche_rapide_TG&search_texte_integral=&search_mot_cle=FPH020130035&tri=ASC&val_limite=true&ancre=%23TG
je suis a mi-temps therapeutique sur mon poste suite a une reuinion je fini mon travail me changer des étabissement car le medecin a bien stipulé le maintient sus mon poste
quelle droit j'ai pour me défendre