Reconversion fonction publique [Résolu]

poilade - 29 avril 2009 à 15:55 - Dernière réponse :  Chipie67
- 7 sept. 2018 à 13:14
Bonjour,

je souhaite me reconvertir dans l'écologie / le développement durable mais suis confronté à un gros dilemme.
En effet, je suis actuellement titulaire depuis 5 ans dans la fonction publique d'Etat et peux bénéficier d'un an de congé de formation rémunéré (après acceptation de l'administration qui m'emploie) mais doit continuer à servir l'Etat pendant le triple de la durée de ma formation.
Sachant que la formation que je souhaite entreprendre se déroule sur un an, je devrais rester encore 3 ans après dans mon administration et donc aurais perdu les connaissances acquises au cours de cette formation.
Est-il possible d'après vous de trouver une solution à ce problème, est-il possible dans certains cas de trouver un arrangement avec l'administration????
J'ai l'impression d'être pris au piège et de devoir finir ma vie dans un métier qui ne correspond pas à mes attentes.
Merci d'avance pour vos réponses.
Afficher la suite 

Votre réponse

10 réponses

colibri95 - 19 nov. 2009 à 16:35
0
Merci
Bonjour,

je devrais rester encore 3 ans après dans mon administration ou rembourser la formation.

Pour pallier aux problèmes, vous pouvez demander une disponibilité pour convenances personnelles (durée de 10 ans sur votre carrière professionnelle).
Explication dans ce lien http://droit-finances.commentcamarche.net/...

Cordialement
Commenter la réponse de colibri95
0
Merci
Bonjour, tout pareil, je souhaite me convertir professionnellement et ai été "écoeurée" d'apprendre cela ! Par rapport aux formations, la Fonction Pulique ne nous facilite pas la tâche !
Commenter la réponse de Lalique
0
Merci
Je rencontre les mêmes difficultés que vous ! Je suis dans la fonction publique depuis 5 ans et je souhaite me reconvertir au plus vite dans un métier de l'artisanat d'art. Je rencontre beaucoup de difficultés : ma demande d'année de formation doit être acceptée (elle peut être refusée 2 ans d'affilés) et je ne compte pas attendre si longtemps , puis je dois me payer moi-même cette formation très coûteuse (18 000€ !) car nous ne bénéficions d'aucune aide financière comme le FONGECIF pour le secteur privé !

Effectivement si l'on demande un congé de formation nous devons effectuer par la suite le triple de sa durée ! Ce qui est ridicule puisque, une fois formés à un nouveau métier, on ne va pas le laisser de côté pour retourner à l'ancien pendant 3 ans !
Je n'ai pas encore trouvé la solution !
Il serait effectivement intéressant que les lois changent enfin pour faciliter la reconversion des personnels de la fonction publique qui désirent la quitter ! Le gouvernement veut moins de fonctionnaires, s'il donnait la chance à certains de partir, je suis persuadée que beaucoup d'entre nous la saisirait !
bonjour, je suis dans le même cas que vous, je suis titulaire depuis 5 ans et je souhaite me reconvertir dans la chaudronnerie. ma formation durerait un an, mais je devrais donc 3 ans à mon administration, sachant que ma formation peut être refusée, car il y a des quotas de gens en formation, et ils priorisent pour mon cas, des postulants aux écoles de formation infirmière.
il y a l'ANFH pour la fonction publique hospitalière qui finance des formations, mais c'est assez complexe de se faire financer et les 3 ans restent acquis (à rembourser).
un collègue en ayant bénéficié m'a dit qu'il avait négocié avec le directeur le fait de ne pas revenir après sa formation, et apparemment ça a marché! mais c'est à la tête du client!
je me tâte entre le fait de démissionner, bosser un peu en intérim et puis essayer de me faire financer ma formation par l'anpe mais le problème c'est que je trouverai assez facilement du travail dans mon secteur, donc il n'y a pas de rasion pour qu'ils me financent une autre formation!

Leaf, vous pouvez peut-être regarder si votre formation n'existe pas par correspondance, c'est souvent bien fait et adapté au travail que l'on exerce à côté, dans le nombre de devoirs à rendre;
malheureusement, aucune formation n'existe pour moi par correspondance
Commenter la réponse de leaf
NadinePhilibert - 26 août 2018 à 12:12
0
Merci
Bonjour,

Je suis dans le même cas que beaucoup à savoir envisager une reconversion professionnelle après plus de 10 années passées dans la fonction publique territoriale. La formation envisagée serait d'effectuer un CAP maroquinier - sellier (1 an ou plus). Ayant plus de 50 ans le contrat de professionnalisation étant destiné aux jeunes ne semble pas adapté à mon parcours. J'envisage un congé de formation professionnelle mais pour cela, malgré une rémunération à hauteur de 85 %du traitement indiciaire brut pendant la première année et sous réserve d'accord de mon employeur. Celui-ci ne prévoit aucune garantie de prise en charge financière du coût de la formation très onéreuse dans ce domaine des métiers du cuir. Cette dépense resterait toute ou partie à la charge du salarié. Car, à ma connaissance pour les formations (autres que CNFPT) il n'y a aucun équivalent d'organisme financeur (type OCPA dans le privé ou FONGECIF). Donc cela revient à dire qu'il est très compliqué d'envisager une reconversion après avoir exercé dans la FPT. Et dans un climat de réduction drastique des postes de fonctionnaires c'est d'autant plus paradoxal de ne pas faciliter les départs des agents!
- Avez-vous connaissance d'un quelconque dispositif qui pourrait me permettre d'effectuer cette reconversion professionnelle dans ce métier de maroquinier?
- Le gouvernement n'est-il pas sur le point de faire évoluer la législation à propos de la formation professionnelle des agents Cat. C dans la fonction publique territoriale?
- Il y a t-il des employeurs du privé qui sont en capacité de former des personnes à un métier (dans le secteur comme celui de maroquinier en leur permettant de trouver un emploi pérenne par la suite?
Merci d'avance de vos éclairages et/ou réponses!
Cordialement, Nadine
Commenter la réponse de NadinePhilibert
0
Merci
Bonjour,
Je suis nouvelle sur le forum..
Je suis ASH de nuit en maison de retraite depuis 6ans, et comme beaucoup d'entre vous j'ai fais une demande de CPF pour passer mes CACES 1,3 et 5 pour retourner sur mon métier d'avant... La formation est sur 3 jours et coûte environ 800E... Ils me l'ont refuser sous prétexte que c'est pour l'intérêt du service, car bien évidement personne ne veut faire mon boulot... Mais tout le monde préfère critiquer.... Mon directeur me conseil d'aller voir la Cadre pour en discuter, mais elle fera tout pour que je reste donc....suis un peu larguée!
Ma question est.. combien de temps dois-je attendre pour refaire une nouvelle demande? Et quelqu'un peut-il me dire si étant fonctionnaire, je peux demander à pôle emploi de financer la formation? Merci à vous ;)
Commenter la réponse de Chipie67
christamuse - 13 déc. 2009 à 20:37
-1
Merci
ma DRH veut connaitre le loi faisant référence à vos dires en effets ils ne connaissent pas cette possibilité...enfin soit disant !
Commenter la réponse de christamuse
-1
Merci
bonjour,
suis dans le même cas de figure, et je ne sais pas si vous avez trouvé une solution depuis votre intervention sur ce forum.
Il est possible de démissionner juste après la formation, mais il faut alors rembourser le traitement perçu pendant le congé formation, et ça représente forcément, pour chacun, une sacrée somme.

Effectivement, il y a la solution de se mettre en disponibilité longue durée, ce qui reste à mon sens la solution la plus sécurisante. Par contre, même si on démissionne après 10 ans de dispo, il faudra toujours rembourser cette somme, à moins de reprendre 3 ans de service après la dispo, ce qui n'est pas le but du jeu.

Il reste à espérer que la loi de 2009 sur la mobilité dans la fonction publique évolue, avec, par exemple, la possibilité d'obtenir l'indemnité de départ volontaire dans le cadre d'une démission, même après une longue période de disponibilité, qui permet de bien s'installer dans sa nouvelle profession. Selon l'ancienneté ça permet d'obtenir jusqu'à 2 ans de salaire, et donc de rembourser le traitement dû. Aux dernières nouvelles, j'ai entendu parler d'un récent amendement qui permetrait d'avoir les 2 ans de salaire quelque soit l'ancienneté, mais je n'ai pas trouvé le texte.

Actuellement, l'IDV est indexée sur le salaire perçu dans la fonction publique, durant l'année n-1.

Démissionner de la fonction publique présente un certain risque, notemment celui de devenir chômeur si on se plante.

Or, l'intérêt de l'état est de faire des économies en diminuant le nombre de fonctionnaires, mais ça perd son sens si c'est au prix de créer de nouveaux chômeurs, enfin ça me paraît logique.

Ce serait intéressant qu'on puisse créer une sorte de class action, en se regroupant et en argumentant auprès du ministère concerné. D'après mon syndicat, pas mal de gens aimeraient se lancer dans la reconversion vers le privé, mais n'osent pas. Bilan, ça fait des fonctionnaires mal dans leur boulot, qui n'ont qu'une envie : partir, et qui deviennent de moins en moins performants.

Autre solution, que j'envisage également, c'est d'exercer son nouveau métier dans la fonction publique. Dans ce cas, et même en changeant de ministère de tutelle, on est considéré comme étant toujours au service de l'état, donc dans la continuité. C'est devenu possible depuis la loi de 2009 sur la mobilité. Cela étant, ça implique que le nouveau métier existe dans la F.P. et qu'on ne soit pas trop rebuté à l'idée de demeurer fonctionnaire.
vous pouvez bénéficier d'une année sabbatique rémunérée mais ensuite, vous devez revenir pour 3 ans effectif sauf si vous demandez une année sabbatique non rémunérée, alors vous n'êtes pas dans l'obligation de revenir dans la fonction publique !! Ensuite, à vous de trouver les diverses subventions possible pour la rémunération de votre formation...
FredM > aliocha - 11 févr. 2015 à 20:40
Bonjour aliocha,

Vous serait-il possible de nous fournir un texte officiel indiquant ce que vous avancez ?

Merci d'avance.
Commenter la réponse de Asteer
Dossier à la une