Divorce qui traine en longueur

Résolu
malaga - 23 févr. 2009 à 16:15
 Maria - 13 oct. 2015 à 15:37
Bonjour,
Mon divorce traîne en longueur et je ne sais pas si j' ai un moyen d'obliger la partie adverse à réagir en temps et en heure.Mon jugement de non conciliation a été prononcé le 19 décembre 2006, depuis àchaque fois qu'il y a une date de mise en état, la partie adverse trouve un prétexte pour faire reculer la date alors qu'elle a eu trois mois, après quand il y a une date de plaidoirie, on sort l'article concernant le droit des enfants d'être entendus par le juge au dernier moment alors que les enfants finalement ne le veulent pas mais ça a trainé 6 mois, re date de mise en état reculé de nouveau pour cause de déménagement ....

Tout est prétexte à faire reculer le jugement de divorce
Que puis faire ou demander à mon avocate de faire, qui elle ne se mouille pas, me demande de patienter, et qu'elle n'y peut rien. J'en suis à ma deuxième avocate, à 3000 euros d'honoraires avec une paye de 1200 euros et franchement je suis épuisée surtout de voir mes enfants perturbés (car ils ont été trainés chez un avocat + juge pour l'un d'eux). Il serait très profitable à mes enfants que la situation soit clire une bonne fois pour toute.

Y a t'il un délai maximum entre le jugement de non concialition et le jugement de divorce que la justice ne peut pas dépasser.Merci pour vos réponses.
A voir également:

4 réponses

tarasouris Messages postés 4141 Date d'inscription lundi 4 août 2008 Statut Contributeur Dernière intervention 21 janvier 2011 1 055
23 févr. 2009 à 16:48
Bonjour ,


Effectivement, il serait bien utile à tout le monde que ce divorce soit au moins officiellement prononcé ! Les situations difficiles qui traînent, et traînent, c'est épuisant !

Les demandes de report effectuées ont été jugées valables, sinon le dossier aurait été retiré des affaires en cours, et votre avocate n'y peut en effet rien ! De plus l' Ordonnance de Non Conciliation porte des mesures exécutoires pendant deux ans, qui passent toutefois à un délai de trois pour vous permettre, deux ans après la séparation effective : fin 2006, de demander à votre avocate qu'elle fasse désormais une demande en divorce "pour altération définitive du lien conjugal" .

Posez lui la question, c'est peut-être le moyen d'en terminer avec toutes ces perturbations !

-------------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
7
Merci pour votre réponse rapide claire et réconfortante on se croit toujours seule dans cette situatiion et sans issu merci encore cordialement
0