Incapacité de travailler dû à une tendinite

Fermé
rosieg - 2 juin 2008 à 12:10
djivi38 Messages postés 47885 Date d'inscription dimanche 12 avril 2015 Statut Membre Dernière intervention 7 décembre 2022 - 1 déc. 2019 à 16:31
Bonjour,
Suite à une chute de ski il y a plus de deux mois et un retour au travail précoce, je souffre d'une tendinite de Quervain à la main droite. Je ne peux ni écrire ni taper à l'ordinateur et j'ai des douleurs constantes. Après une ou deux semaines de repos complet avec application d'anti-inflammatoires, je peux de nouveau utiliser ma main. Seulement dans mon boulot je travaille à l'ordinateur toute la journée et donc au bout de quelques jours la main devient de nouveau enflammée, extrêmement douloureuse et je ne peux plus m'en servir (même pour manger, m'habiller etc). Si je continue ainsi la tendinite ne va jamais se guérir, et même avec le repos il est normal qu'une tendinite dure un an en moyen!

Je voudrais savoir si ce problème pourrait être qualifié de maladie professionnelle puisque je me trouve dans l'incapacité de travailler, même si à l'origine ce n'était pas du tout un accident de travail.
Est-ce qu'il y a une autre façon de procéder que des arrêts de travail répétés? Si je vois le médecin de travail, pourra-t-il m'arrêter en maladie longue durée ou qqch de similaire? Est-ce que ce serait à traitement réduit?

J'ai déjà dans la famille une histoire de rhumatisme, arthrite sévère et ostéoporose et je crains que ce genre de blessure restera une faiblesse, un point d'entrée pour une telle maladie si je ne la soigne pas correctement.

S'il vous plaît aidez moi à savoir ce que je peux faire! Je vous remercie d'avance de toute information vous pouvez me donner, je suis plutôt désespérée!
Rosie
A voir également:

3 réponses

Bjr je souffre de tendinites avant bras poignet et dans unemain je suis agent de nettoyage devrais je avoir una rret de travail ? Mon médecin ne m'en donne pas juste des bandes à mettre sur mes bras mais ça ne fait rien et la douleur empire !
Merci pour votre réponse
31