Droit des parents et grand parents [Résolu/Fermé]

-
Bonjour,
je m'appelle rébecca je vis en couple et nous avons une petite fille de 6 mois.
En faite je ne m'entend pas avec ma belle mère et elle me met tout le monde a dos et plusieurs fois elle ma répéter que s'il fallait aller au tribunal pour avoir la garde de ma fille elle le ferai. j'aime ma petite fille et je ne veut pas qu'on me la prenne , je ne le supporterai jamais! pouvez vous me dire si les grand parents paternelle merci de me répondre.
Afficher la suite 

20/21 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
4063
Date d'inscription
vendredi 3 août 2007
Statut
Expert certifié
Dernière intervention
11 février 2019
21613
47
Merci
Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.com
Droit de visite et JAF

Eric Roig

Directeur-fondateur de Droit-Finances

Messages postés
930
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Dernière intervention
5 mars 2015
567
46
Merci
Bonjour Rébecca, ne t'inquiètes pas, les grands parents qu'ils soient paternels ou maternels, n'ont aucun droit sur votre enfant. Ils ne pourront JAMAIS la récupérer. Vous pouvez donc dormir sur vos 2 oreilles.

Le seul droit que les grands parents peuvent avoir, c'est si ils ne voient jamais leur petite fille, ils peuvent saisir le JAF de votre lieu de domicile et demander d'avoir le droit de visite et d'hébergement qu'UNE FOIS pars mois, c'est tout. Et, mais cela n'est pas sur, une petite partie des vacances scolaires.

Pour connaitre les démarches à suivre par les grands-parents concernant ce droit de visite, tu peux consulter cette fiche droit-finances : Petits-enfants : droit de visite des grands-parents.


Laissez là dire ce qu'elle veut, vous êtes dans votre bon droit, quand, et uniquement quand elle vous assignera devant le JAF, et qu'elle se rendra compte qu'elle n'a aucun droit sur votre enfant, elle se prendra la plus belle claque de sa vie, er reviendra vers vous sur de meilleur hospice.

Cordialement, Berny
Utilisateur anonyme > lydia59 -
La première des choses à maintenir dans la relation parents/grands-parents, c'est une communication paisible et de confiance.

Dans le même ordre d'idée, il faut assurer la transparence dans tous les actes, et en particulier des finances.

au prétexte que ces derniers auraient détourné de l'argent

Pour porter ce type d'accusation, il faut des preuves. Si pas de preuves, il n'en sera pas tenu compte par le JAF.

Vos parents avaient-ils une procuration pour retirer de l'argent sur le compte de votre sœur ?

Vos parents ont-ils conservé tous les tickets de caisse ou factures afin de prouver leur bonne foi ?

Si la réponse est oui aux deux questions précédentes, ils n'ont rien à craindre.

hospitalisée pour anorexie, alcoolisme, cirrhose du foie, avec des séquelles psychologiques

Le juge aux affaires familiales tiendra compte de cette situation et vos parents peuvent être désignés par lui pour garder les enfants.

L'aide juridictionnelle peut leur être accordée sous condition de ressource. La maison n'ayant rien à voir.

Si vos parents ont les ressources suivantes:

minimum 874 €/mois ils peuvent bénéficier de l'aide juridictionnelle totale.
ou 1311/mois ils bénéficieront de l'aide juridictionnelle partielle.

A ce montant, il faut ajouter 157 € pour chacune des deux premières personnes vivant au domicile du demandeur (ex. enfants, conjoint) et 99 € à partir de la troisième.

Au cas ou vos parents ne remplissent pas ces conditions de ressources, l'aide juridictionnelle peut néanmoins leur être accordée à titre exceptionnel, si leur situation apparaît particulièrement digne d'intérêt au regard de l'objet de l'affaire ou des charges prévisibles du procès.

Les renseignements peuvent être obtenus auprès des tribunaux, maisons de justice et du droit, mairies, associations, organismes sociaux, points d'accès au droit, permanences gratuites d'avocats.
> Utilisateur anonyme -
Citation

Laissez là dire ce qu'elle veut, vous êtes dans votre bon droit, quand, et uniquement quand elle vous assignera devant le JAF, et qu'elle se rendra compte qu'elle n'a aucun droit sur votre enfant, elle se prendra la plus belle claque de sa vie, er reviendra vers vous sur de meilleur hospice.

Comment peut-on laisser passer des propos pareils ?
Fin de citation

Totalement d'accord avec vous GibMan

Nos deux petites-filles à l'A.S.E par la faute de leur parents mais nous les GP (comme on dit) interdits de séjour !

Combien d'années devront-elles encore n'être que des "rustines" de (ou pour) leurs parents alcooliques et drogués ?
L. 15 ans et J. 7 ans n'en peuvent plus qu'on leur fasse taire leurs souffrances !

Prenez connaissance de leur situation sur :< http://lesmalheursdesenfants.blogs.nouvelobs.com/
Utilisateur anonyme > chenerable -
http://lesmalheursdesenfants.blogs.nouvelobs.com/

La lenteur juridique est telle, que les parents en font leur légitimité dans leur conduite.

Le lien que vous mentionnez le dit bien: la loi est appliquée "POUR GARANTIR LES PARENTS" et non dans l'intérêt des enfants ou (petits enfants).

Dramatiquement, les véritables intéressés (les enfants) ne sont pas vraiment consultés, ou très superficiellement par les autorités juridiques. De toute façon, quand cela se produit, il est trop tard, ils ont grandi et ont perdu la plupart de leurs liens avec leurs grands-parents. C'est une affligeante misère pour les gosses.

L'exemple mentionné plus haut en référence, est flagrant en ce qu'il étale la lourdeur et la lenteur juridique dans notre pays.

Rendez-vous compte (sans jeter la pierre), Mr Sarkozy obtient gain de cause en quelques semaines pour un malheureux message sur portable sans parler que pour lui, cette affaire lui rapporte de l'argent, rapidement. Et nous grands-parents, nous devons "banquer" pendant des années, pour un résultat toujours remis en question (appel sur appel). C'est pas le scandale çà ?

Combien y à-t-il d'affaires en cours en TGI relevant des Affaires Familiales ? Des 10aines de milliers. Et on culpabilise tout le monde à longueur d'années pour 4000 morts sur nos routes par an. Du n'importe quoi !

Et que dire des grands-parents qui se retrouvent dans l'obligation de porter leur affaire au TGI simplement parce que l'un des deux parents s'oppose au droit de visite sans aucune raison valable ?

Je vais vous dire ce qui se pass.

Il y a une loi, sur le papier.

dans plus de 60% des cas, la justice donne gain de cause aux grands-parents sur le papier.

Dans la réalité, les parents s'assoient sur cette décision et la justice n'ose pas appliquer les mesures coercitives qui s'imposent.
chenerable
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 26 décembre 2008
Dernière intervention
26 décembre 2008
> Utilisateur anonyme -
Je vous remercie pour votre appui et vos informations.
je suis grand mere et moi je la vois jamai ma petite fille il me veus pas nous la montre
je telephone san reponse
8
Merci
Bonjour à tous

Je suis maman de 3 petits enfants.

Leur papa est mort dans un accident la route dans lequel ils étaient présents. Nous étions séparés depuis quelques mois.

Je n'ai jamais refusé aux grand-parents paternels d'avoir des contacts avec mes enfants, de les prendre en vacances, de les appeler, etc.. Ils viennent aux anniversaires, aux fêtes de Noël, etc.

Peu après le décés, alors qu'ils venaient voir les enfants (blessés) chez moi, très souvent, ils m'ont dit qu'ils souhaitaient m'assigner en justice si je ne leur "donnais" pas les enfants la moitié de toutes les vacances et 2 WE par mois.

J'ai mis ça sur le compte du choc de la perte de leur fils. Et je me suis dit qu'avec le temps ils verraient que je ne veux pas les séparer de leurs petits-enfants.

J'ai continué à les accueillir. Je leur ai confié mes enfants un WE mais ils sont revenus très perturbés (on leur avait montré plein de photos de leur papa, etc), en hurlant qu'ils ne voullaient plus me quitter.

Ils m'ont immédiatement demandé une semaine complète. Je leur ai expliqué qu'il vallait mieux faire ça petit à petit. (les enfants avaient encore des examens médicaux et c'était ma priorité)

C'est alors que tout a dérapé. J'ai continué à les inviter le plus possible mais ils souhaitaient régler leurs comptes devant les enfants et parler de procédures en justice pour les "avoir", à parler de la mort sans arrêt etc . J'avais beau leur dire d'arrêter et de ne pas faire ça en présence des petits, ils ne cessaient pas et tout ceci ne faisait que tout reporter.

Conclusion, les enfants se mettaient à hurler et à me dire "je les déteste je ne veux plus les revoir"

J'ai néanmoins continué à faire appeler les enfants, les inviter, leur donner des nouvelles, leur envoyer des dessins, etc .... toujours dans l'espoir qu'ils se rendent comptent que je ne cherchais pas à les couper de leurs petits enfants.
ça n'a jamais été mon intention, d'ailleur ! .


Tout ce que mes efforts ont donné, c'est une assignation en justice de leur part quelques mois plus tard !!!!!!



Je me dis que si j'avais coupé les ponts ce serait pareil et ça nous aurait évité de nous en prendre plein la figure...




Franchement c'est comme ça que ça marche ???
Utilisateur anonyme -
Tant va la cruche à l'eau, qu'à la fin elle se casse.

D'après ce que vous exposez, vous avez fait preuve d'équilibre, j'aurai aimé avoir une belle-fille comme vous.

Une chose que je n'ai pas dit plus haut: Ne cherchez pas la lune, n'allez pas au-delà du raisonnable. Prenez de bonne grâce ce que l'on vous donne, si vous ne voulez pas, qu'on vous enlève ce que vous avez.
je te conseil de demander une enquéte sociale pour protéger tes enfants car d'apres ce que tu dis il ont l'air d'etre terrorisaient essaie de les emmmenai ent voir un pédospychiatre car je pense qu'ils peuvent perdre confiance ....c'est l'inconvenniant quand on ne sait pas mettre de limite ton but c'est de protégeais tes enfants pas de les priver de leur famille mais parfois les limites sont essentiel
6
Merci
je suis grand-père. Je voyais mon petit fils tous les week-end. Ma fille l'emmenait chez ses beaux-parents une fois par mois et restait avec. Sa belle-mère a voulu qu'elle les laissent un peu seuls. Mon idiote de fille a refusé, le ton est monté et elle a déclaré qu'elle ne le verrait plus. Résultat : le gamin de 7 ans s'est enfui chez la belle-mère. Cette dernière a prévenu la gendarmerie au lieu d'appeler ma fille. Le gosse a dit que sa mère disait des mensonges sur sa grand-mère et a refusé de retourner chez ses parents. Après un séjour chez nous (ce qui a contrairié nos projets de voyage), ils ont confié l'enfant aux beaux-parents selon le désir de l'enfant qui ne voulait plus retourner chez les parents....
Ce ne sont pas les anciens qui font les plus grosses bêtises !..... Réfléchissez. L'enfant n'est pas un jouet, c'est une personne avec ses propres désirs dont il faut tenir compte. Et il réalise tout à fait lorsqu'on essaie de le manipuler.
oui bernard je te comprends mais tout le monde n est pas comme toi ou tes beaux parents , le probleme c est qu il ya des personnes beaucoup plus méchantes et il y en a plus que tu ne penses .. tu vois moi par expl les gds parents n ont auscune hygiene ni sécurité pour mes enfants resultat: gros danger . de plus le pere de mes enfants qui boit et qui fait des tentatives de suicide vit avec eux mais le probleme est que ce sont les parents qui sont soumis a leur propre fils . resultat le pere de mes enfants fait ce qu il veut et tout le monde doit fermer sa bouche . resultat le pere de mes enfants rentre a 4 h du mat completement ivre et personne n a le droit de parler mais en attendant je me bats jusqu au bout mais mes enfants n iront pas vivre dans ce cirque infernal juste parcequ il est le pere et que les autres sont les gds parents.
Utilisateur anonyme -
Exact !

Ma réponse est un peu tardive, mais elle peut intéresser ceux qui lisent aujourd'hui.

sisi le dit, ce qui compte c'est de mettre les intérêts de l'enfant à la première place, car c'est de lui qu'il est question, de son développement affectif et mental etc...

Durant les 5 ou 6 premières années, on peut le comprendre quelque part, certains parents ont tendance à considérer l'enfant comme leur "chose", leur propriété, mais ce comportement motivé par l'affect peut insidieusement devenir néfaste pour l'enfant et tout son environnement (famille, grands-parents etc...).

Lorsque intervient un divorce, les enfants sont otages (de fait) des parents qui les utilisent parfois comme moyen de pression et de chantage, qui ne tiennent aucun compte des souffrances (souvent invisibles) de leur enfant. Dans cette situation, il n'ont qu'une idée, "descendre son ex".

Il y a du pire partout, et la société parfaite n'existe pas, sinon je le saurai.

Il y a de tout. Même sans raison certains enfants écartent d'emblée leur progéniture de leurs grands-parents. Ils les "oublient" purement et simplement, les ignorent.

Dans ce cas, heureusement, dans l'intérêt de l'enfant, certains parents (ou et) grands parents n'ont d'autre choix que celui de la voie judiciaire. Non pas pour punir leur fils ou fille, comme certains veulent le voir et qui trouvent cela scandaleux, mais parce que le petit enfant fait partie de leur famille, de leur prolongement, et que ce dernier a des droits, jusqu'à l'héritage (chose qui n'existait pas il y a seulement quelques années)

En tant que grand-parent voici ce que j'ai appliqué pour que cela, se passe relativement bien.

1 - Dans cette démarche, il faut absolument rester neutre par rapport aux deux parents, ne prendre position ni pour l'un, ni pour l'autre et surtout ne pas émettre d'avis confortant l'un ou l'autre qulle que soit l'état d'âme du moment.

2 - Vos enfants sont des personnes "adultes" et majeures sur lesquels vous n'avez plus autorité même en tant que parent. Ils disposent des mêmes lois que vous pour vous et contre vous.

3 - Bien évidemment, cette attitude sera dans un premier temps mal interprétée par votre fils (ou fille). Il vous faudra du courage, pour renoncer au moins jusqu'à la fin de la procédure (longue et stressante) à vos relations avec votre enfant.

4 - Maintenez le contact avec votre petit-enfant autant que cela dépend de vous, sans entrer en conflit avec la mère ou le père. Contentez-vous des miettes qu'ils vous octroient. Téléphone, lettres, carte postale, visite impromptue, sans harcèlement, petits cadeaux sans excès.

5 - Soyez honnête (oui c'est payant) et intègre du point de vue judiciaire. N'en rajoutez surtout pas.

Ainsi, en moins de deux ans, j'ai obtenu de manière très neutre le droit de visite et d'hébergement de mon tetit-enfant à mon domicile. Weeh-end complet par mois, 4 jours à Pâques, 4 jours à Noël, 8 jours en été.

Croyez-moi, il ne sert à rien de se faire la guerre. Mais il serait probablement très dommageable pour l'enfant de ne rien faire.
> Utilisateur anonyme -
encore BM.. !!!!

c'est plutôt les vieux qui prennent leurs petits enfants pour des petits jouets, ils s'ennuient à la retraite !

Mais non ce n'est pas très dommageable pour l'enfant de ne rien faire, ils n'ont pas forcément besoin de vieux pour s'ennuyer !!!! (hihi, c pour rire)

Par contre, je te crois, rien ne sert de faire la guerre. LA PAIX !!!!!!


PS : mes parents (GP de mon fils) m'ont proposé de me donner de l'argent contre la visite de mon fils, tu crois que j'allais accepter ? Mon fils n'est pas une marchandise !
6
Merci
Bonjour,

J'ai lu attentivement vos témoignages et je souhaitais vous exposez le mien.
Je suis une maman, d'origine indienne, de 34 ans d'une petite fille de 6 ans. J'ai eu cet enfant avec un Kabyle à 28 ans. Ma "mère" était contre le fait que j'ai cet enfant, la cause étant le fait que son père était musulman. Comme j'étais en mesure d'assumer cet enfant je l'ai mis au monde dans le bonheur le plus total. Les véritables causes du refus de cette marâtre sont en réalité les suivantes : elle est divorcée et espérée que je subvienne à ses besoins jusqu'à la fin de sa vie sans vie de couple et sans enfants, elle m'a fait une réputation pas très catholique en disant à tout le monde que j'avais couchée avec quelqu'un à l'âge de douze ans pour qu'aucun indiens ne viennent me demander en mariage, ils y en a eu quelqu'uns mais elles à toujours réfusé.
Enfin bref, quand ma fille est née, ma soeur sous le couvert de ma "mère" venait chercher ma fille sans l'autorisation de son père et elle s'est même fait appelé maman par ma fille, elle s'est imiscée dans sa vie , à la crèche au centre de loisirs etc ... juste pour montrer au père de ma fille qu'elle savait s'imposer. En réalité elle voulait juste qu'on se sépare et que je revienne à la maison pour m'occuper de ma "mère" et qu'elle n'est pas à le faire. Et c'est ce qui s'est passé, cela va faire 5 ans que je suis rentrée de force et j'observe leurs comportements (3 "crétins"de frères et 1 "pute" de soeur et grand mère pofiteuse) vis à vis de ma fille. Ils sont mes pires détracteurs vis à vis de ma fille, je n'ai pas l'impression d'être en échec, j'ai plutôt ouvert les yeux et Dieu sait que je suis patiente. Souvent ils me disent "regarde ta fille" en sous entendant qu'elle n'a pas de chance, c'est du pur harcèlement moral. En résumé, dans leur stratègie, cette marâtre s'attire les bonnes graces de Lila et j'avoue que ma fille y est très attachée au bout de 5 ans c'est un peu normal et c'était le but de ma famille. Ma soeur est mariéé et à 3 enfants, un de mes frères est marié et à 2 enfants, un autre frère vit chez lui et je crois qu'il est célibataire, moi je vis encore avec cette marâtre avec un dernier frère qui vit une vie de pacha mais lui c'est pas grave c'est un garçon, des fois ça devient un argument. Sauf que cette fille, qui est moi, a un BTS, a son permis, gagne sa vie et vit en France. En résumé je devrais être contente de vivre comme ça et au moins ils sont surs que l'argent que je gagne va dans leurs poches ou au pire reste dans la famille. L'argument de la protection n'est même pas valable, ils veulent me résigner à une vie insipide. En conclusion je voudrais juste dire qu'il faut savoir trancher dans la vie et que bientôt je vais prendre un appartement et je ne voudrais plus jamais les voir et je préfère que ma fille aussi, je suis vraiment passée par des moments très difficiles et il ont toujours fermer les yeux ou il m'ont fait passer pour quelqu'un d'instable, j'espère que dans un avenir proche ils avoueront être des grosses ordures voir des excréments. J'explique à ma fille beaucoup de choses qu'elle comprendra plus tard, j'espère en finir avec cette emprise malsaine et intéréssé.
5
Merci
que les choses soit clair je nai jamais interdit a ma belle mere de voir ma fille au contraire!!! on va chez elle pour kel la voit et sa me fait plaisir !!! mais si je suis venu sur ce forum c pas pour sa mdr!!! cest parce ke kan on se dispute elle me menace daller au tribunal pour me prendre ma fille! et je voulai des conseil sur sa!! cest tout!!! je nai jamais di ke je ne voulai pa kel la voi cest injuste de parler comme sa!!!
Utilisateur anonyme -
Pour "prendre votre fille" il faut une raison juridiquement très grave.

Ne vous laissez pas impressionner par le chantage.

Votre "belle-mère" doit savoir que de vous mener au tribunal c'est prendre le risque de gagner de toute façon peu, mais par contre de tout perdre pour elle. Sans parler du coût.

Détendez l'atmosphère.
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 18 novembre 2007
Dernière intervention
11 octobre 2008
4
Merci
Bonjour a tous! Nous avons tous nos petites histoires et nos petits problèmes, mais ici sur ce topic une question a été posée et je pense que se serait judicieux d'y répondre.
Etant futur papa mes connaissances en la matière ne sont pas assez accrue pour pouvoir poster une réponse à ta question beca.
Alors essayez de répondre à la question qui vous est posé au lieu de raconter votre vie.
Vous êtes ici pour aider des personnes qui ont poser une question, elle attendent des réponses pour les aiguiller dans leur choix et non écouter vos pleurnicheries...
Merci de faire attention à ce que vous écrivez sur ce topic.
Avec votre compréhension je vous salue
3
Merci
bonjour, voila je vit en france mais ma soeur habite en belgique et la plus part de ma famille aussi elle a accoucher il a 1 semaine mais notre pere et les parent a son copain veulent le recupere notre pere est alcolique et la mere d son copain a la boisson facile et mes ses enfant a 18 ans dehors. ma soeur a 18 ans habite dans un home et son copain a 24 ans na pas de domicile fixe est ce qui peuvent le recuper mais d autre de notre famille veulent le recupere qu est ce qu elle peux faire est ce qu elle a des droit? merci de me repondre
2
Merci
bonjour,

Après avoir lu tous les témoignages, je n'ai malheureusement pas trouvé de réponse à ma situation. Voilà je vous explique:
j'ai 26 ans et je suis future papa d'une petite fille. Ma femme a eu une dispute avec sa mère enfin bref...
Ma question est : La grand mère a-t-elle un droit d'hebergement du nouveau né alors que nous lui accordons déjà un droit de visite??...
Cela me fais un petit peu peur sachant que la grand mère est alcoolique...
Ce droit (hébergement) peut-il lui être enlevé pour cette raison?? ( Elle aura tout de même un droit de visite )
Merci d'avance pour vos réponses
JE PENSE QUE SI TU ARRIVE à prouvé que la grand_mére est alcolique est aura qu'un droit de visite en votre présence ou une personne désignait par le juge
2
Merci
mais bien sur les grands parents ont des droits sur leurs petits enfants ( je sais de quoi je parle j'ai 68 ans )

les grands parents ont parfaitement le droit de demander

au tribunal un droit de visite

donc rebecca votre belle mere a le droit de saisir le tribunal
Utilisateur anonyme -
Et un droit d'hébergement.
2
Merci
Je suis une mamy,
Et chaque minute que je passe me fait mourir de chagrin,
j'ai élevé mes 5 garçons sans soucis, nous étions une famille unie jusqu'au jour ou une de " mes " belle filles est arrivées, superficielle, menteuse et surtout manipulatrice, qui aime semer la zizanie entre les frères
Elle n'a jamais supporté tout ce qui de près ou de loin aime mon fils, (amis frères grds -parents etc)
Bref je ne continue pas, c'est une chipie et elle a toujours fait tout sachant que j'accepte n'importe quoi pour ne pas avoir d'histoires en famille et elle en profite de plus belle,elle manipule tout le monde
Ma princesse aura bientôt 4 ans, et je la voie 4 X par ans, tandis que sa grand mère maternelle,sa tante matern,ses amies mater...etc l'ont du matin au soir,
elle joue seule dans la rue, et moi(qui habite a 50M) j'ai des sueurs froides quand je voit les voitures qui passent ;
avant je lui faisait signe, et elle me criait MAMY JE T'M TREEEES FORT,et elle courait pour me faire des bisous jusqu'au jours ou sa mère l'a vue et l'a frappée,j'ai entendu la petite hurler jusque chez moi ;-(
Du coup quand je la voie, je me cache et je pleure en pensant a elle jour et nuit
On dit que les mères des garçons sont possessives quand elles voient une fois par mois leur fils, mais bizzarement elles voient leur mère 24/24H et elles ne le sont pas!
J'ai aussi une autre petite fille de 7 ans qui me comble de bonheur, mais j'ai deux petites filles et pas "une"
Et j'ai 5 garçons et non 4
Et j'aime mes 5 garçons et Pas 4, comme elle parvient a lui faire croire qu'il est moins aimé que les autres
Comment peut-on être aussi méchante
Je n'ai plus de gout de vivre,elle me manque trop ;-(
Les belles meres des garces? Quand ils S'agit de" frères de belles filles", leurs mères qui sont alors des " belle-mères" ne sont pas des garces, a ce moment là ce sont leurs "belle sœurs" les "garces" Qui en font voir de toute les couleurs a leurs gentille maman!!! vous me suivez?
Bizzare non???
Et voilà chère belle fille, Je comprend pourquoi vous priez afin d'avoir une fille et non un garçon!
Aviez vous peur d'être belle mère un jour d'une garce de belle-fille comme vous ?
bonjour .je te répond oui c tres sonffrant moi aussi je vie sa actuellement et ja i saisie le daf
. cela me fais du mal pour mon fils mais je ne peux plus faire autre chose, les jeunes maman qui ce comporte de la sorte j épére qu un jour un subirons ce qu ils nous font voir,a moin q uelle ce fiche de leurs petits enfants c tous ce que je leurs souhaitene, elles aussi elle vont etre des mamies et elle vérons le temp passe vite
courage un jour ton fils ouvrira les yeux ,elle fera une connerie un jour ou l autre va ,et la ton fils reviendra vers toi il le sais qu il esr aimer par toute sa famille , mais sa femme le bloque c tout bon courage
1
Merci
bonjour j aurai aimé avoir un avis nous sommes faché avec mes pseudo beau parents et g un petit garcon de 9 mois kil n ont vu ke 2 ou 3 fois quand il avé pas 1 mois depuis ils ne l ont pas vu et n ont jamé demandé a le voire peuvent ils m assigné o tribunal pou avoir une garde sachant que cela fé 8 mois kil ne le voye pas? merci de me repondre honnetement
bernymilly
Messages postés
930
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Dernière intervention
5 mars 2015
567 -
Oui ils peuvent tout à fait vous assigner devant le JAF pour un droit de garde mais un WE par mois et une semaine de vacances scolaires.

le fait de ne pas l'avoir vu pendant 8 mois, ils pourraient tout à faire dire que c'est de votre faute.
bonjour louloute

oui tes beaux parents seront pour l 'eternite les grands parents et c'est bien ça le pb : on aimerait bien les oublier pour toujours, tourner cette page douloureuse de tous ces dits et non dits qui vous ont pourri la vie .....des 2 côtés!
mais la garde que demande les grands parents est courte , elle est decidée par un juge en fonction de plusieurs critères (voir tous les messages sur ce forum ...); car nos enfants ne nous appartiennent pas ...ça on le comprend plus tard .
Ils ont une famille ;
ce qui ne veut pas dire main mise , ni des parents ni des grands parents exclusivement ! et ces qqs semaines passeront vite : votre rôle educatif et votre amour n en sera que renforcé ; croyez moi : car les enfants savent les choses mieux que nous ;
ceci dit à 18/20 ans ils partiront, pfs reconnaissant , pfs pas ,de tout ce que vous aurez fait pour eux .
et puis un jour ils arriveront avec un enfant mignon adorable : votre petit fils ou petite fille ;et le gendre ou la belle fille ne vous plaira pas et/ou vice versa et le chantage à l enfant recommencera au nom de l Amour

courage :la vie avance de toute façon et pas tjs comme on veut ;
tout dépend des rapport que tu entretient avec eux
1
Merci
bonjour, moi j'ai un gros problème comme vous et je suis assigné au tribunal : voila j'ai été trompé par mon ex mari durant 2,5 ans mais ex beau parent été au courant ne m ont jamais rien dit en 2006 ils m a quitté et a habité chez eux et j ai continué a avoir des contacte avec mes ex beau parents jusque au jour ou mon ex mari a menacer en disant qui ne devait plus avoir de contact avec moi ,alors ils ont quitté la ville et pendant 1 an et demi plus de nouvelle maintenant ils veulent revoir les enfants et m attaque au tribunal avec des mensonge énorme sachant que les enfants ne veulent plus les voir car ils nous ont pas aidé mon ex a mis le feu a ma voiture ,ils ont dit qu ils allaient m'aider et l on pas fait car leur fils ne voulait pas il y a eut plein de chose dans se genre maintenant j ai reconstruit pour moi et mes enfants une nouvelle vie de famille et ils reviennent sachant que je n ai plus besoin d eux ,ont ils le droit de prendre mes enfants alors que ce eux ci ne veulent plus les voir quelle droit j'ai etant donné que leur père ne paye pas et qu il a le droit de les voir que 2 heure par mois avec aide sociale ..... pouvez vous m aider ...
1
Merci
Bonjour,

Je tiens à dire que les grands parents ont un droit pour leur petits enfants. Je suis moi même maman de quatre enfants, et je suis fâché avec ma mère depuis plus de trois ans maintenant, pour un différents dans mon couple, j'ai quitté le domicile conjugal après lui avoir demandé aide , mais elle m'a toujours méprisé, donc elle a même essayé à ce que mon mari divorce me séparer de mes enfants, mais sans succès, elle m'a mis toute ma famille sur le dos, je n'ai plus personnes. Je suis vraiment seule, il y a plus de trois ans maintenant j'avais dû déposer plainte contre elle car il y avait toujours des coups de téléphone malveillant à mon égard (des insultes) , elle surveillait tous mes faits et gestes, elle m'a fait intervenir la ddass chez moi. Elle a fait le 119 enfin tout pour que l'ont me retire mes enfants mais rien de cela a fonctionné. Un jour , je l'ai aperçu devant chez moi en planque dans une voiture et l'à je suis allèe vers elle et je lui ai dit " as-tu un papier entre les mains qui te permets de voir les enfants" j'aurais dû me taire, car 1 mois après un huissier m'apportait un document comme quoi, elle demandait de voir ses petits enfants. Depuis plus de trois ans maintenant nous sommes en procès, elle ne l'ai a pas revu depuis. Il faut s'armer de courage car nous sommes passés aussi bien devant les enfants devant un psy et l'à lui remonte très vite dans ta vie privée. Pour ma part les choses se sont avérés qu'il y avait beaucoup de souffrance dans ma jeunesse et des choses que je ne lui ai pas pardonnées. Le psy c'est tout de même aperçu que ma mère était une femme manipulatrice, autoritaire et que les enfants ne veulent en aucun cas retourner chez elle , mon petit dernier avait quatre ans quand cela à commencer et aujourd'hui 7 ans elle n'a pas profité de lui et l'aîné à maintenant 15 ans . Alors courage. car moment difficile à passer
1
Merci
bonjour à tous moi aussi je viens de recevoir une assignation par huissier,elle viens de la trés procéduriére grande-mére qui me demande le 1° week-end de chaque mois, moitié de toutes les vacances scolaires sauf pour les grandes vacances où là elle ne me demande que 15 jours fin aout.Elle peu toujours demander,c'est son droit,donc je vais être convoqué chez le JAF,il faut bien entendu que je prenne aussi un avocat,comme cela dure depuis la mi juin vu la rapiditée de la justice on y est pas encore...cela ressemble à pas mal de cas,grossiérement.J'ai eu droit au signalement aux services sociaux,avec convocation pour "information grave concernant vos enfants" sauf que j'ai pas attendu la date ,je me suis imposé le jour ou j'ai reçu le courrier,le ton est monté,c'était la grand mére qui était à l'origine,sauf que les services ne m'on jamais révélé ce qui est dans le courrier(d'apres mon avocat ils en ont le droit)Chacun de nous ayant son histoire avec ses propres parents,ces beaux parents,ces fréres et soeurs,ainsi que ceux qui ferais mieux de s'occuper de leurs fesses au lieu d'en rajouter.
Donc éffectivement les grands parents ont des droits,mais comme toujours ils les interprétes comme cela les arrangent eux(les parents aussi).Mais d'aprés se que j'ai lu un peu partout,l INTERET DES ENFANTS DOIT PREVALOIR dans mon cas la grand-mére maternelle tente de se substituer à la mére des enfants,elles fournie des témoignages,elle raconte n'importe quoi,j'ai démonté tous ses témoignages un par un,car comme je l'ai lu,beaucoup éxagére,mente,dicte les attestations aux témoins de bonne foi,etc,etc,
Pour ce qui est de mon cas j'ai un avantage,ils ont 8 ans et pas leurs langue dans la poche,je ne les empéche pas del de la voire ;ills ne veulent pas la voir,l(a derniére fois qu'elle éssayer de s'en approcher elle c'est fait insukter par le 1°,le 2° l'a mencé avec un marteau)ils ont de trés bonnes raisons pour ça,je ne rentre pas dans les détails,mais ils ont été suivis par une psycologue qui pourra le cas échéant "témoigner" auprés du JAF.
Pour ceux qui malheureusement on des ptits bouts qui ne peuvent que subir cette guerre,car s'en ai ou sa en deviendra une;tot ou tard ils en patirons,bon courage à vous ,parce que même si votre avocat vous assure qu'il ne faut pas vous inquiétez,vos mieux se préparer au pire,chaque cas est à part.
Construire une relation affective avec ces grands parents sur un jugement,quel départ....
Soit ça se passe bien,aprés tout tant mieux pour les enfants,tant pis pour les parents qui n'étaient pas d'accord,
Bon courage aux parents et aux grands parents(y en à des bien aussi)
0
Merci
je souhaite faire c'est quelques lignes pour tout les grand-parent, je suis grand-mere de 55 ans avec trois petites fille la premiere nee en fevrier 2002, mon papa est decede en aout 2002, puis la 2e en octobre 2004, la derniere en octobre 2007 date a laquelle je ne la voie plus que par photo sur telephone de mon fils quant il a decide de me rendre visite ou si sa bonne amie le decide, car il ne fait rien sans son avis aussi bon ou mauvaix soit'il, la brouille est venue quant j'ai explique au telephone que je devais avoir besoin de la signature de mon fils, et que des qu'il viendra je lui monterai ,en faite j'ai ete reconnu invalide par l a n p e, car je fais de la polyartique de la main gauche mais tres douloureuse, pour pouvoir vivre, j'ai fait la demande de pension de reversion de mon ex-mari decede en 2000, est il fallait que mon fiston signe comme quoi j'ai bien eu un fils que j'ai eleve voila la discorde, mais de toute façon elle ne ma jamais supporter, car notre famille vivaient en bonne harmonie avec beaucoup de tendresse et d'amours, jamais de dispute mes parent faisaient un menage en or comme on en fait plus de nos jours, nous n'etions pas alcoolique non plus et on savait respecter la vie de chacun,mais cela elle ne pouvais pas supporter que mon fils me fasse un petit cadeau en dehors des fetes, et qu'il soit intentionne,je n'ai jamais rien dit de son comportement, car c'etait l'avis de mon fils, en faite il rampe devant elle,deja pour les enfants il ne voulais pas du 2e madame soit dit sans qu'elle ne peut suporter la contraception comme fiston ne comprend pas trop elle le fait sans qu'il ne se rend compte c'est comme cela que fut fait le 3e elle veut beneficie des avantage de famille nombreuse, et je pense que le 4e fera bientot son chemin mon fils aura point et pied lier,comme il faut qu'il fasse ce qu'elle a decide et bien voila, desormais monfils ne me regarde plus de la meme maniere, plutot quelqu'un a evite, des paroles mechantes, il me fait pensee a un perverse, tellement qu'il est mechant de plus je suis proprietaire de mon pavillon, il ne souhaite qu'une chose,c'est de disparaitre pour qu'il puisse avoir l'argent,en decembre 2007 je n'avais pkus un sous meme pour me chauffer il fesait 7 degres chez moi heureusement qu'il y avait de l'eau est monsieur et madame, pouvaient faire la java car ils venaient de gagner 3000 euros, meme pas une miette de pain j'ai meme pas eu droit a un joyeux noel, car il est venu que le jour suivant, sans mes petits enfants evidement de toute maniere je n'avais rien a leurs donner car je n'avais plus rien a manger et a boire meme plus de chauufage alors depuis je ne dit rien mais cela me fait tres mal car je n'ai qu'un seul enfant il a pourtant 32 ans,je ne pouvais jamais penser que l'on pouvais faire autant de mal a sa propre mere, poutant ils ont tout pour etres heureux l'argent coule a flot, bien qu'elle est pris un coge parentale de 3ans, je sais que je pourrais mourrir dans l'indifference mais qu'un porte j'ai ma conscience propre mais c'est dur tres dur
j ai bien pris part de votre message et je dois dire que ce que je dis auparavant est plutot une généralité ceci dit on trouve encore des exceptions comme vous . dans votre cas j ecrirais une lettre au jaf car vous avez peut etre le droit de voir vos petits enfants meme si votre fils n est pas d accord car un droit de visite peut vous etre accordé . de plus vous avez le droit de demander une pension a votre fils c est le droit de la filiation voir livret de famille car tout est ecrit sur ces obligations . les parents doivent subvenir aux besoins de leurs enfants et vice versa dans l autre sens.
bernymilly
Messages postés
930
Date d'inscription
mercredi 5 mars 2008
Dernière intervention
5 mars 2015
567 -
En réponse à sissy, voici les textes du code civil :

Les époux contractent ensemble, par le fait seul du mariage, l'obligation de nourrir, entretenir et élever leurs enfants.

Article 204 En savoir plus sur cet article...
Créé par Loi 1803-03-17 promulguée le 27 mars 1803
L'enfant n'a pas d'action contre ses père et mère pour un établissement par mariage ou autrement.

Article 205 En savoir plus sur cet article...
Modifié par Loi n°72-3 du 3 janvier 1972 - art. 3 JORF 5 janvier 1972 en vigueur le 1er août 1972
Créé par Loi 1803-03-17 promulguée le 27 mars 1803
Les enfants doivent des aliments à leurs père et mère ou autres ascendants qui sont dans le besoin.

Article 206 En savoir plus sur cet article...
Créé par Loi 1803-03-17 promulguée le 27 mars 1803
Les gendres et belles-filles doivent également, et dans les mêmes circonstances, des aliments à leur beau-père et belle-mère, mais cette obligation cesse lorsque celui des époux qui produisait l'affinité et les enfants issus de son union avec l'autre époux sont décédés.

Article 207 En savoir plus sur cet article...
Modifié par Loi n°72-3 du 3 janvier 1972 - art. 3 JORF 5 janvier 1972 en vigueur le 1er août 1972
Créé par Loi 1803-03-17 promulguée le 27 mars 1803
Les obligations résultant de ces dispositions sont réciproques.

Néanmoins, quand le créancier aura lui-même manqué gravement à ses obligations envers le débiteur, le juge pourra décharger celui-ci de tout ou partie de la dette alimentaire.

Article 208 En savoir plus sur cet article...
Créé par Loi 1803-03-17 promulguée le 27 mars 1803
Modifié par Loi n°72-3 du 3 janvier 1972 - art. 3 JORF 5 janvier 1972 en vigueur le 1er août 1972
Les aliments ne sont accordés que dans la proportion du besoin de celui qui les réclame, et de la fortune de celui qui les doit.

Le juge peut, même d'office, et selon les circonstances de l'espèce, assortir la pension alimentaire d'une clause de variation permise par les lois en vigueur.

Article 209 En savoir plus sur cet article...
Créé par Loi 1803-03-17 promulguée le 27 mars 1803
Lorsque celui qui fournit ou celui qui reçoit des aliments est replacé dans un état tel, que l'un ne puisse plus en donner, ou que l'autre n'en ait plus besoin en tout ou partie, la décharge ou réduction peut en être demandée.

Article 210 En savoir plus sur cet article...
Modifié par Loi n°93-22 du 8 janvier 1993 - art. 48 JORF 9 janvier 1993 en vigueur le 1er février 1994
Modifié par Loi n°93-22 du 8 janvier 1993 - art. 64 (V) JORF 9 janvier 1993 en vigueur le 1er février 1994
Si la personne qui doit fournir des aliments justifie qu'elle ne peut payer la pension alimentaire, le juge aux affaires familiales pourra, en connaissance de cause, ordonner qu'elle recevra dans sa demeure, qu'elle nourrira et entretiendra celui auquel elle devra des aliments.

Article 211 En savoir plus sur cet article...
Modifié par Loi n°93-22 du 8 janvier 1993 - art. 48 JORF 9 janvier 1993 en vigueur le 1er février 1994
Modifié par Loi n°93-22 du 8 janvier 1993 - art. 64 (V) JORF 9 janvier 1993 en vigueur le 1er février 1994
Le juge aux affaires familiales prononcera également si le père ou la mère qui offrira de recevoir, nourrir et entretenir dans sa demeure, l'enfant à qui il devra des aliments, devra dans ce cas être dispensé de payer la pension alimentaire.

Donc dans votre cas, le fait d'être invalide mais de percevoir une pension, je ne pense pas que vous puissiez vous appuer sur l'Article 205 du code civil.

0
Merci
de quels droits,elle vous impose ses directives,du moment que vous subvenez aux besoins de votre enfant elle n'a pas a s'imisser ainsi dans votre vie privée(expliquez moi un peu plus clairement les reproches qu'elle vous dit)...
-
Bonjour. Tout avait commencé avec première grossesse. J'avais perdu le bébé au premier trimestre, elle trouvait que c'était bien que je l'ai perdu parce que de toute façon elle arrivera à me séparer de mon mari. Ensuite je suis retombée enceinte 2 ans après, on l'a annoncé à nos parents, je n'avais pas encore de ventre que mes beaux parents voulait transformer l'ancienne chambre de mon mari en chambre d'enfant parce que ce sera ma belle mère qui gardera l'enfant. Hors d'un commun accord mon mari et moi avions décidé d'élever notre enfant nous même. Je travaillai dans un hypermarché où je faisais 30 heures et que j'avais la possiblilité de faire plus que 15 heures en fin de semaine ce qui tombait bien comme mon mari est en week-end le vendredi à midi. Mon beau-père m'a interdit de faire moin d'heure et dit qu je dois encore en faire plus et que l'enfant ira chez eux. On s'en foutait c'est notre vie, ils n'ont rien à nous imposer. Malheureusement mon père avait fait une attaque cérébrale, il est complètement allité et comme ma soeur est handicapée suite a un accident de la circulation et qu'elle vit au domicile de mes parents, il ne voulait pas laisser rentrer mon père à la maison mais le placer en long séjour sauf si on trouvait une autre solution, parce que ça ferai beaucoup trop de travail pour ma mère. Donc j'ai démissionné de mon travail et m'occupe de ma soeur en journée chez moi. Ca leur a déplu et maintenant tout ce que je fais, ce n'est pas bien. Mes beau-parent voulaient toujours avoir une fille mais moi je l'ai eu. Comme nous avions déménagé pour nous rapprocher du domicile de mes parents, on en comptait plus pour mes beaux-parents, ils sont jaloux c'est tout. En plus ma belle-mère garde déjà 5 enfants. Dernièrement elle nous a demandé de mettre ma fille à la crèche. Pourquoi? Elle insiste en plus. Nous faisons beaucoup de choses ensemble avec ma soeur comme des jeu, du bricolage, dessins,... Mes enfants sont réguliièrement en contact avec d'autres enfans de leur âge. Mon mari au début ne croyait pas trop que sa mère était comme ça, mais elles s'est foutu dedans plusieurs fois. Comme elle nous appelle pour nous inviter à manger et après elle dit que ce n'est pas vrai au frère de mon mari ou à mon beau-père,..... Elle joue un très mauvais jeu, comme elle n'obtient pas ce qu'elle veut, mes enfants. Je sais que les grand-parents ont des droits, mais donner du laitage à mon fils. Là ils viennent de trouver qu'il était allergique aux oeufs, la pomme, le poivron, la pomme de terre, à l'amande et le sang a encore indiqué des allergies respiratoires et alimentaires autre que cette liste, elle ne reçoit pas mes enfants, en plus elle est dangeureuse pour mon fils
> maman désespérée -
comme quoi des histoires familiales de ce genre ne sont pas uniques;marié a une mauricienne depuis 1994 ,ayant en commun deux enfants,par regroupement familial en 1997 j'ai fais rentrer sur le territoire sa fille agée a l'époque de 13 ans;cette meme année le1 septembre le décès accidentel de mon frère,m'a poussé a me rapprocher de mes parents,du fait que ma maman,ayant une avc en 1988,mon père prenant sa retraite a la meme époque,je pensais qu'en réalisant un projet en commun(père fils épouse)celà allait conforter nos relations(en fait,je suis relativement indépendant),l'on sait que la maladie(hémiplégie) a tendance a surligner le caractere;combien de fois des conflits sur des histoires ou je me retrouve entre deux feux,trop,alors j'ai trouvé la solution la moins pire,je me déplace avec les pioupious sans elle,chez papi et mamie,comme cela ils sont en relations;mamie est autoritaire,oui mon adjudant!,des fois le Papi se sauve de la maison pour décompresser,car son emploi du temps,les soins,les cigarettes et son wisky(pour gainsbourette)ça le mine,il n'est jamais tranquille,pourtant il donne tout de lui,n'a pas l'esprit trop critique,enfin il essaye de profiter du temps qui lui reste.nos parents nous ont élevé,c'est notre tour de prendre le chemin pour faire grandir notre progéniture et l'on se rend compte que notre vie défile a grand pas;je pense qu'il ne faut pas fermer une porte,mais si vous ne voulez pas les voir c'est votre droit;laissez votre compagnon prendre en charge ces rencontres.pour ce qui est des décisions de quelle manière il faut élever vos pioupious ça vous regarde,belledodoche aura beau dire ce qu'elle veut c'est vous la maman,le pilier de la famille,celle qui nourrie d'affection son foyer avec vos propres moyens du jour.meme quand vous aurez 90 ans vous vous poserez la question si vous avez bien élevé votre progéniture.pour vous dire de reprendre confiance en vous et tenez un langage respectueux vis a vis de votre compagnon,un jour il leur dira réellement ce qu'il a sur le coeur.en l'espoir il faut croire...
les reproches qu'elle me fait ?
plutôt des reproches déguisés adressés aux enfants "si tu viens chez nous y'a plein de jouets mais c'est ta maman qui veut pas que tu en profites" (etc)
ou des reproches comme quoi je ne leur ai pas laissé le choix de faire une requête (car je ne me soumets pas) et que tout est de ma faute, etc etc etc que si on en est là c'est à cause de moi (reproches devant les enfants).
ou aux enfants :"vous savez, ça se passe pas bien entre votre mère et moi" etc etc

Moi j'attends juste qu'ils se calment et cessent de toujours vouloir mêler les enfants à tout ça. Les enfants en ont vraiment marre : "t'es gentille avec eux, tu fais des cartes pour eux et tu els invites et ils sont toujours entrain de te dire des trucs pas gentils" --> bref ils se mettent tout seuls les enfants à dos !

toute cette histoire c'est vraiment du gâchi.. tout ce que je veux c'est qu'ils entretiennent des liens SAINS avec les enfants.. que les enfants aient des papi-mami avec qui ils passent des bons moments, ce qui n'est pas le cas actuellement.

franchement c'est naze.
> mamounette -
déjà c'est très bien que les enfants fassent la part des choses,mais il faut arriver a résister contre l'envie de se lacher sur les agissements des grand parents,les loupiaux ont besoins de relations plus récréatives avec eux tout en respectant les indications de vie en société,peut etre n'ont ils pas compris que ce sont eux qui vont avoir besoin de vous d'ici sous peu,c'est domage...votre vie en famille est en pleine construction faites bien comprendre a votre compagnon que vous vivez avec lui,pour lui et les enfants,que vous avez des projets en commun et que cela ne regarde que vous,d'après vos decisions en commun,allez bon courage.
0
Merci
ouaip !!

Alors déjà que les gamins, malgré eux, doivent encaisser les problèmes avec leur parents, si les grands parents s'en mèlent, ben ils n'ont pas fini d'etre perturbés !!

Les enfants doivent voir leurs grands parents, c'est normal...
Les parents doivent organiser ces visites en pensant aux enfants

Meme si c'est difficile pour les uns ou pour les autres, les divorces sont assez compliqués comme ca pour qu'ils soient pollués encore plus !!
Maintenant, si l'un des parents essaie de couper le lien grands-parent/enfants, la il faut effectivement réagir par la justice... je trouve ca dommage malgré tout !
Utilisateur anonyme -
C'est effectivement dommage.

Les enfants utilisent la justice pour finaliser une destruction.

Les grands-parents utilisent la justice pour sauver ce qui peut l'être: l'enfant.
0
Merci
voila je viens de lire tous ces mésage. sa me fais mal de voir de jeune maman réagir de la sorte.je suis moi aussi une mamie et on me refuse de voir ma petite fille de 2ans mon fils et sa femme ne veulent pas je suis assistante maternelle je garde 3 ans j ai fais mes preuvents pour élevé mes 8 enfants ages de 33ans a 17 ans et je continue a garder de jeune enfants cela est tres triste de voir sa petite fille dans les grandes surtace de magazin avec la mére de ma belle fille et de ne pas pouvoir embrasser ma petite fille.je demmande juste de la voir un peut et de participé aux jeux avec elle mes on me le refuse .alors mes dames penssé a vous l orsque vous serez des grand parents aussi et que l on vous face cela vous comprendré la douleur que nous subissons .aujourdhui je saisie le JAF a contre c oeur bien sur mais je ne peut pas faire autrement .je ne veut pas que ma petite fille me dise quand elle sera plus grande que je ne voulais pas la voir . sacher que nous avons besoin de nos petits enfants mais eux aussi son heureux de venir chez les papy et mamie ils sont petits et ne peut vous reponde leurs choix mais ils doivent etre malheureux de passer devant nous en nous regardant avec des yeux qui en dise long
0
Merci
voila je viens de lire tous ces mésage. sa me fais mal de voir de jeune maman réagir de la sorte.je suis moi aussi une mamie et on me refuse de voir ma petite fille de 2ans mon fils et sa femme ne veulent pas je suis assistante maternelle je garde 3 ans j ai fais mes preuvents pour élevé mes 8 enfants ages de 33ans a 17 ans et je continue a garder de jeune enfants cela est tres triste de voir sa petite fille dans les grandes surtace de magazin avec la mére de ma belle fille et de ne pas pouvoir embrasser ma petite fille.je demmande juste de la voir un peut et de participé aux jeux avec elle mes on me le refuse .alors mes dames penssé a vous l orsque vous serez des grand parents aussi et que l on vous face cela vous comprendré la douleur que nous subissons .aujourdhui je saisie le JAF a contre c oeur bien sur mais je ne peut pas faire autrement .je ne veut pas que ma petite fille me dise quand elle sera plus grande que je ne voulais pas la voir . sacher que nous avons besoin de nos petits enfants mais eux aussi son heureux de venir chez les papy et mamie ils sont petits et ne peut vous reponde leurs choix mais ils doivent etre malheureux de passer devant nous en nous regardant avec des yeux qui en dise long
Dossier à la une