Taxi : tarif 2022, réglementation, facture et forfaits

Taxi : tarif 2022, réglementation, facture et forfaits Le tarif d'un taxi est encadré par la réglementation, la tarification maximale étant mise à jour chaque année par arrêté. Les prix des taxis en 2022 sont les suivants.

Quel est le tarif d'une course de taxi en 2022 ?

La tarification d'une course de taxi tient compte à la fois du prix de la prise en charge, du prix de l'indemnité kilométrique et du prix d'heure d'attente ou de marche lente. Pour l'année 2022, les montants appliqués par les chauffeurs de taxis ne doivent pas dépasser les plafonds qui suivent. Ces tarifs ont été fixés par un arrêté publié au Journal officiel du 26 décembre 2021. Le tarif minimum, suppléments inclus, susceptible d'être perçu pour une course ne peut pas être inférieur à 7,30 euros. Des majorations sont prévues en cas de prise en charge d'une quatrième personne adulte, d'animaux et de bagages suivant leur poids et leur encombrement. D'autres majorations peuvent aussi être prévues pour les prises en charge dans les gares, les ports et les aéroports.

Prise en charge

Le tarif de la prise en charge ne doit pas dépasser 4,18 euros. Pour information, un taxi n'a pas le droit de refuser la prise d'un passager sauf dans les cas suivants :

  • s'il est déjà occupé ou s'il effectue une « course d'approche » à destination d'un client (le voyant taxi est alors éteint et l'un des plots lumineux indiquant le tarif A, B, C ou D est allumé) ;
  • si le passager est accompagné d'un animal (à l'exception des chiens d'aveugle) ;
  • dans la dernière demi-heure de son service, si la destination demandée ne va pas dans la direction de son domicile ou de son garage.

Prix du km en taxi

Le coût maximal de l'indemnité kilométrique est fixé à 1,12 euro, ce montant pouvant néanmoins être majoré pour la course de nuit, pour la course qui impose un retour à vide et, le cas échéant, pour la course effectuée sur route enneigée ou verglacée.

Attente du taxi et marche lente

Le prix maximum horaire d'une heure d'attente ou de marche lente est fixé à 37,46 euros.

Qu'est-ce que la course d'approche d'un taxi ?

Une majoration correspondant à la course d'approche du taxi peut également être appliquée. La course d'approche correspond à la distance effectuée par le taxi avant la prise en charge du client lorsque ce même taxi est commandé par téléphone ou à partir d'une borne. Cette « course d'approche » vous sera facturée si vous réservez un taxi ou si vous en appelez un de chez vous (domicile, résidence ou lieu de travail). Dans ces deux cas n'hésitez pas à demander au taxi quel est son lieu de départ et quelle est l'estimation du prix de la « course d'approche ».

Peut-on négocier une remise avec un taxi ?

Il est toujours possible de négocier un rabais sur le prix affiché au compteur  d'un taxi car contrairement à une idée reçue le tarif préfectoral n'est pas un tarif imposé, mais un tarif maximal autorisé. On observera cependant que l'éventualité de se voir accorder une remise reste proportionnelle à la distance à parcourir. En effet, plus la course sera longue et plus la probabilité de se voir octroyer une remise (gratuité de « la course d'approche » par exemple) est envisageable.

Quel est le forfait d'un taxi pour les aéroports ?

Un forfait pour les trajets parisiens des taxis en provenance ou à destination de Roissy et Orly s'applique. Quatre tarifs sont définis et régulièrement mis à jour par la réglementation. Ils dépendent de l'aéroport (Roissy ou Orly) et du lieu de destination parisien, selon que ce dernier se situe sur la rive droite ou gauche de la Seine.

Forfait des taxis pour les aéroports parisiens
Nom de l'aéroport Rive droite Rive gauche
Roissy 53 euros 58 euros
Orly 37 euros 32 euros

Un taxi peut-il refuser le paiement par carte ?

Il arrive encore qu'un taxi refuse le paiement par carte bleue, notamment à Paris. Cet acte est pourtant illégal : la loi (article L. 3121-11-2 du Code des transports) lui impose en effet d'accepter les paiements par carte. Tous les taxis doivent ainsi être équipés d'un terminal de paiement électronique (article L. 3121-1 du Code des transports). L'appareil doit être visible du client et en état de marche. A défaut, le chauffeur de taxi risque une amende. Si le chauffeur de taxi impose un minimum pour payer par carte, il se trouve là aussi dans l'illégalité. L'article L. 3121-11-2 du Code des transports dispose en effet que l'obligation d'accepter les paiements par carte bleue s'applique à toutes les courses « quel que soit le montant du prix ».

Que doit contenir une note de taxi ?

Le détail des tarifs appliqués par un chauffeur de taxi doivent figurer dans sa note de taxi. Ce document doit nécessairement vous être fourni si le montant de la course est supérieur ou égal à 25 euros TTC. Dans cette facture figurent les caractéristiques de la course et son prix. Pour les courses d'un montant inférieur, ce document ne vous sera remis que si le client en fait la demande. Ces dispositions doivent être affichées de manière lisible dans le véhicule.

En cas de litige, il est important de conserver ce document. La note  de taxi doit obligatoirement contenir les mentions suivantes :

  • sa date de rédaction;
  • les heures de début et fin de la course ;
  • le nom ou la dénomination sociale du prestataire ou de sa société ;
  • le numéro d'immatriculation du véhicule de taxi ;
  • l'adresse postale à laquelle peut être adressée une réclamation ;
  • le montant de la course minimum ;
  • le prix de la course TTC hors suppléments ;
  • la somme totale à payer TTC, qui inclut les suppléments ;
  • le détail de chacune des majorations éventuellement pratiquées, précédé de la mention « supplément(s) ».

En outre, lorsque le client en fait la demande, cette note doit également comporter :

  • le nom du client ;
  • le lieu de départ et le lieu d'arrivée de la course.

Comment faire une réclamation contre un taxi ?

En cas de désaccord sur le montant d'une course de taxi, vous devez néanmoins régler la note. Vous pourrez ensuite contester son montant en adressant un courrier de contestation contre un taxi à envoyer soit au service des taxis de la préfecture, soit à la DGCCRF. Vous pouvez également adresser ce type de réclamation en cas de non-respect des droits du voyageur en taxi. A Paris, il existe un formulaire de signalement d'un taxi mis en ligne par la préfecture de police.