Licenciement aussi simple ?

Daviddul45 - 11 juil. 2024 à 09:54
Milousky Messages postés 782 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 16 juillet 2024 - 11 juil. 2024 à 19:01

Bonjour,

Je suis (j'étais) employé chez Bouygues Télécom au service client depuis un an, en CDI. J'ai eu quelques jours d'absences (moins d'une semaine cumulée) non justifié (maladie, impossible de trouver une médecin dans ma nouvelle région [...]) et plusieurs fois quelques minutes de retard, ces derniers mois. 

Il y a trois semaines on me convoque a "un entretien préalable à [...]" et hier, on m'annonce par téléphone mon licenciement, point. Je n'ai jamais eu aucun avertissement, aucune sanction, j'ai manqué une après-midi il y a un mois et peut-être un jour ou deux il y a plusieurs mois, je ne suis pas exemplaire mais je ne me considère absolument pas comme quelqu'un de régulièrement absent, ou quoi que ce soit. D'ailleurs nous sommes des centaines de conseillers en France et à l'étranger.. je veux dire par là que l'impact de mon absence, n'est pas aussi important (voir quasiment inexistant disons le, même si l'entreprise prétendrait le contraire) que dans une équipe beaucoup plus restreinte. 

Je reste malgré tout fautif et ne prétend pas le contraire, mais je suis très surpris que l'entreprise puisse mettre fin à mon CDI aussi rapidement et simplement que cela, sans avertissement ni rien au préalable. "Vous avez eu quelques absences non justifiées, c'est une faute, on vous vire, point" ne me semblait pas possible en France. 

Pouvez-vous m'éclairer à ce sujet, svp ? 

A voir également:

1 réponse

kang74 Messages postés 5143 Date d'inscription mercredi 4 mai 2022 Statut Membre Dernière intervention 13 juillet 2024 2 483
11 juil. 2024 à 12:22

Bonjour

Oui des retards répétés et /ou une /des absences injustifiées peuvent être considérées comme une faute grave amenant sanction pouvant aller jusqu'au licenciement pour faute .

Le principe du contrat de travail c'est que vous respectiez les horaires imposés par votre hiérarchie : avec la télé consultation vous pouvez justifier d'un arret de travail ... si vous êtes malade bien sûr .

Pas besoin d'être sanctionné avant pour celà .

On peut même être sanctionné pour rien en France,c'est le pouvoir de décision de l'employeur, reste à vous de reflechir à une contestation possible devant le conseil des prud'hommes, m'enfin vu que vous ne niez pas les fautes, je miserai plus sur un non respect du formalisme qui peut vous être favorable .

M'enfin vous serez toujours licencié , vous pourrez juste essayer de prétendre à une indemnité en rapport avec votre ancienneté .

"Le principe du contrat de travail c'est que vous respectiez les horaires imposés par votre hiérarchie : avec la télé consultation vous pouvez justifier d'un arret de travail ... si vous êtes malade bien sûr."

---> Merci pour votre réponse, mais je ne sais pas si cette parenthèse était nécessaire.. Je n'ai pas 9 ans, je me doute bien que l'on se doit de respecter les règles et conditions d'un contrat de travail.

Il y a une pénurie de médecins à l'échelle quasi nationale, ce n'est (réellement) pas de ma volonté (ni de celle de mon employeur, j'en conviens). La téléconsultation a ses limites ; lorsque vous rentrez à la mi-journée après avoir repeint plusieurs fois les murs des toilettes, difficile d'obtenir (qui plus est le jour même, un vendredi) une téléconsultation et un arrêt maladie d'un médecin à distance. Une autre fois, j'ai eu un RDV le lendemain et obtenu un arrêt ; mais interdiction (légale, je crois) d'en fournir un rétroactif, donc la veille pas justifiée. Alors que j'étais bel et bien malade, bel et bien en arrêt plusieurs jours. Bref. 

Entre temps j'ai reçu la lettre de licenciement et sur celle-ci est indiqué "un retard le 07 et le 12 Juin pour une durée totale de 21mn", un autre retard "de 40mn en Mars" (3 mois plus tôt, donc) et enfin la fameuse "demi-journée du 31 Mai".

Je ne pensais pas qu'en France on pouvait licencier aussi simplement que ça, un salarié en CDI, parce qu'il a eu une heure de retard sur 4 mois et une après-midi d'absence qu'il n'a (c'est presque logique) pas pu justifier auprès d'un médecin. J'entends votre réponse et je reste alors, encore plus surpris. J'étais persuadé dans notre pays qu'un CDI était une réelle garantie et qu'il était difficile de licencier quelqu'un. Mais si vous manquez deux fois votre bus (alors que vous êtes en avance 99,9% du temps) concrètement votre employeur peut vous licencier. C'est dingue. Mais c'est comme ça, apparemment. 

0
caroledu92 Messages postés 14679 Date d'inscription vendredi 28 janvier 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 15 juillet 2024 4 581 > Daviddul45
11 juil. 2024 à 18:35

Bonjour

Il n'est pas exclu que votre employeur utilise un motif qu'il n'aurait peut être pas utilisé pour quelqu'un d'autre à qui il tient

En bref, vous n'étiez peut-être pas très apprécié ...

0
Milousky Messages postés 782 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 16 juillet 2024 172 > caroledu92 Messages postés 14679 Date d'inscription vendredi 28 janvier 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 15 juillet 2024
11 juil. 2024 à 19:01

Bonjour

Avec 1 an d'ancienneté , l'employeur savait qu'il ne prenait pas un risque financier conséquent en vous licenciant pour un motif qui reste discutable si vous contestiez le bien fondé de votre licenciement devant les prud'hommes , procédure qui prendra au moins 12 mois pour demander 1 mois de salaire + paiement du préavis (barème des prud'hommes ) 

Ceci explique peut-être cela  

A noter qu'on ne licencie pas par téléphone ; l'employeur doit vous le signifier par lettre recommandée avec AR

Votre remarque judicieuse sur les déserts médicaux m'interroge moi aussi

0