Une solution pour un droit a l’indemnisation

Laurie271200 Messages postés 1 Date d'inscription mardi 1 août 2023 Statut Membre Dernière intervention 1 août 2023 - 1 août 2023 à 18:12
Milousky Messages postés 695 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 28 mai 2024 - 15 août 2023 à 09:19

Bonjour,j’ai travaillé dans une grande chaines de restauration rapide pendant presque 1ans 

au bout de cet periode en novembre dernier trop de pression en plus je n’évoluais pas  dans le travaille je suis tombée dans une petite dépression j’avais plus de gout a bosser dans ce restaurants .

j’ai donc decider de faire une lettre de démission en novembre 2022 mais voila pole emploi me refuse des droits car j’ai démissionné .

Avant de travailler pour ce restaurant j’avais un autre  travaille pour une societer de nettoyage  en intérim donc j’ai des droits car j’ai travailler plus d’un an 

donc ma question est pourquoi a ce jour je n’ai  toujour pas droit a mes indemnités de chomage 

Cela fait presque 9mois que je me bas pour ouvrir mes droits je suis a bout si quelqu’un a une solution que n’ai pas encore explorer car je n’ai plus de revenu j’ai essayer la caf pas assez d’heure pour le RSA jeune 

c’est un appel au secours merci  

LAURIE


3 réponses

kang74 Messages postés 4918 Date d'inscription mercredi 4 mai 2022 Statut Membre Dernière intervention 28 mai 2024 2 276
1 août 2023 à 18:25

Bonjour

On a le droit à rien quand on quitte volontairement un emploi, quelque soit le nombre d'heures travaillées avant ( on peut avoir travaillé 30 ans avant, cela ne change rien)

Je pense que depuis le temps , vos interlocuteurs ont du vous l'expliquer .

Personnellement, ce que je ne comprends pas , c'est que de Novembre à maintenant, vous n'ayez pas eu l'idée de trouver un emploi ...

Vous pourriez refaire étudier vos droits par la suite , si tant est que vous ne quittiez pas aussi volontairement cet emploi .

2
caroledu92 Messages postés 14635 Date d'inscription vendredi 28 janvier 2011 Statut Contributeur Dernière intervention 27 mai 2024 4 574
1 août 2023 à 20:47

Bonjour

Cela fait presque 9mois que je me bas pour ouvrir mes droits

Arrêtez de vous battre pour une indemnisation à laquelle vous n'avez pas droit, et mettez votre énergie dans la recherche d'un emploi (la restauration recrute) ou sur un projet de reconversion 

2
dna.factory Messages postés 25029 Date d'inscription mercredi 18 avril 2007 Statut Modérateur Dernière intervention 28 mai 2024 12 503
2 août 2023 à 08:54

Bonjour

On a le droit à rien quand on quitte volontairement un emploi, quelque soit le nombre d'heures travaillées avant ( on peut avoir travaillé 30 ans avant, cela ne change rien)

Pas d'accord, à plus forte raison dans la situation actuelle.

En dehors des situations de démissions légitime, il est possible au bout de 4 mois de demander le réexamen de la situation auprès des Instances Paritaires régionales

Cependant, il y a une conditions critique : Il faudra mettre en avant les efforts déployés pour trouver un emploi durant ces 4 mois. Ce qui correspond grosso modo à mettre en avant les centaines de candidatures réalisées. Idéalement avec au moins une copie du mail envoyé.

Et comme le fait remarquer ma collègue, ce serait surprenant qu'une recherche active dans la restauration en mai/juin n'ai pas donné suite au moins à un CDD estival.


0
Milousky Messages postés 695 Date d'inscription samedi 7 mars 2020 Statut Membre Dernière intervention 28 mai 2024 153
Modifié le 15 août 2023 à 09:27

Bonjour A noter que les commissions paritaires régionales ne réactivent généralement les droits que si vous reprenez des emplois de courte durée pendant les 4 mois d'attente ou bien si vous entreprenez une formation qualifiante.(ce qui est très apprécié par les commissions) Les recherches d'emploi qu'elles soient justifiées ou non ne suffisent généralement pas pour recueillir un avis favorable de la commission (contrairement à ce que l'on pourrait croire ) Pour retrouver des droits, Sachez qu'il suffit de retravailler au moins 65 jours ( 3 mois - tous emplois repris confondus) et à condition de perdre involontairement le ou les emplois repris ( fin de CDD ou mission d'interim) L'avis de la commission n'est alors pas (ou plus) nécessaire - Vous retrouvez d'office vos droits

A noter également que la rupture volontaire d'un emploi qui représente moins de 17h de travail par semaine n'est pas retenue comme une perte volontaire d'emploi privative de chomage indemnisé - la rupture volontaire est neutre aussi bien pour le présent qu' l'avenir
0