Formalisation d'une lettre de presents d'usage

bleubriec Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 11 août 2022 Statut Membre Dernière intervention 13 septembre 2022 - 13 sept. 2022 à 09:58
condorcet Messages postés 39501 Date d'inscription jeudi 11 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 21 juin 2023 - 13 sept. 2022 à 15:25

Bonjour,

notre Tante qui a 95 ans, veuve et sans enfant, souhaite nous gratifier de présents d'usage (sous forme de choix de souvenirs de famille par tirage au sort de son mobilier dans son appartement inoccupé) à l'occasion du décès récent de notre Père qui était son légataire universel. Nous sommes ses neveux et nièces. Elle est en maison de retraite.

- est ce que le décès de notre père est un motif valable pour un présent d'usage ?

- est ce que la limite est bien de 2% maximum de son patrimoine

- quel modèle de lettre pour nous gratifier de ces présents d'usage, pouvons nous lui demander daté et signé de sa main: que doit elle stipuler ? cette  lettre est elle conseillée pour nous protéger et quelle est la raison ?

Merci pour vos conseils

A voir également:

2 réponses

condorcet Messages postés 39501 Date d'inscription jeudi 11 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 21 juin 2023 18 266
Modifié le 13 sept. 2022 à 14:27

quel modèle de lettre pour nous gratifier de ces présents d'usage

Du présent d'usage au don manuel : comment éviter le cadeau empoisonné ?

https://espaceclient.allianz.fr/pmt/guide/dossier/dossiers/b_donmanuel.htm

0
bleubriec Messages postés 3 Date d'inscription jeudi 11 août 2022 Statut Membre Dernière intervention 13 septembre 2022
13 sept. 2022 à 14:59

Bonjour,

merci pour le retour mais le décès d'un proche est il un motif important valable pour gratifier un présent d'usage ?

cdt,

0
condorcet Messages postés 39501 Date d'inscription jeudi 11 février 2010 Statut Membre Dernière intervention 21 juin 2023 18 266
Modifié le 13 sept. 2022 à 15:28

mais le décès d'un proche est il un motif important valable pour gratifier un présent d'usage ?                                      En tant que fiscaliste, le terme "présent d'usage" me donne de l'urticaire.                                                                             Pour cette raison je m'abstiens de tout commentaire personnel.                                                                                         Veuillez   vous-même tirer  vos conclusions après lecture de l'étude dont j'ai indiqué le lien dans mon premier message.

0