Demander période d'essai CDI après une alternance à son employeur

Signaler
-
 CalamarAnonyme -
Bonjour,

J'étais en alternance l'an dernier, et l'entreprise me propose une embauche avec CDI. Génial, sauf que je suis le genre de personne qui aime bien assurer ses arrières, et j'aimerais bien avoir une (nouvelle) période d'essai suite à cette embauche en CDI.

Mon employeur me dit que c'est illégal, et quand je regarde sur Google, l'article L6222-16 dispose effectivement ce :
"Si le contrat d'apprentissage est suivi de la signature d'un contrat de travail à durée indéterminée, d'un contrat à durée déterminée ou d'un contrat de travail temporaire dans la même entreprise, aucune période d'essai ne peut être imposée, sauf dispositions conventionnelles contraires."

Ma question est donc la suivante : si je la demande moi-même, c'est que j'y consens et qu'elle n'est donc pas imposée, non ? Donc si j'arrive à la négocier avec mon employeur et qu'elle est indiquée sur le contrat de travail, je pourrai en bénéficier ?

J'aurais tendance à penser que oui, mais un article de la convention collective de l'entreprise me fait douter. IDCC de la convention collective en question : 1486

Et l'article qui me fait douter : article 7 dernier alinéa (je crois) de la convention en question :
"La période d'essai ne sera pas observée dans les cas de réintégration prévus par la loi ou la convention collective."

Merci d'avance à vous pour votre aide ! Je reste dispo si vous avez besoin de plus d'infos

2 réponses

Messages postés
21590
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
15 octobre 2021
9 564
Au delà du coté légal. Annoncer dès le jour 1 à votre employeur que vous n'avez pas envie de vous engager avec lui sur le long terme est loin d'être idéal, et parfait pour le faire changer d'avis avant la signature du contrat.

A noter aussi que de part l’asymétrie des droits employeurs/salariés, cette période d'essai ne changerai pas grand chose pour vous. Au pire, vous vous retrouverez à avoir 1 mois de préavis au lieu de 15 jours.

Coté indemnisation pole emploi, que vous mettiez fin à la période d'essai ou démissionnez, c'est exactement pareil.

Donc à moins que vous soyez en ce moment en l'attente d'une réponse d'un poste beaucoup plus intéressant, exiger la période d'essai n'a aucun avantage pour vous. Elle n'en aura que pour votre employeur.

Comprenez bien les choses ici : si votre employeur accepte cette période d'essai, ce sera parce qu'il aura décidé d'en profiter pour ne pas vous garder finalement.

Je vous remercie du temps accordé pour votre réponse !

Cependant, elle ne m'aide pas beaucoup, mais c'est vrai que vous n'avez pas toutes les infos et que j'aurais pu être plus explicite ???? Mais j'avais peur que le message ne soit trop long, du coup préparez-vous à (beaucoup) d'infos pour comprendre les raisons de cette question, je l'avoue, improbable.

- Concernant le préavis, s'il n'était que d'un mois, ça n'aurait pas vraiment posé problème. Le fait est que je vais être cadre, et que dans ce cas il est de 3 mois, ce qui est déjà un beaucoup plus long.

- En soi, il est vrai que j'ai postulé ailleurs, mais je ne cherche pas forcément à changer de boîte. La raison de cette demande est plutôt que le contrat en lui-même :

1. Propose un salaire clairement en dessous du marché. Ça peut paraître prétentieux, mais parmi les gens de ma promo, je vais être l'une des personnes touchant le moins (et de beaucoup), alors qu'on a tous plus ou moins autant d'expérience, et que pour certains, ils ne peuvent même pas faire jouer le privilège de l'ancienneté puisqu'il ne s'agit pas de l'entreprise où ils ont effectué leur alternance (je précise que les personnes avec lesquelles j'ai comparées vont travailler dans la même zone géographique). De plus, contrairement à mes camarades, j'ai un double diplôme plutôt pas mal et j'étais parmi les meilleurs de la promo (des deux en fait). Alors certes, je sais que les diplômes, les notes et compagnie ça ne veut RIEN dire. Cependant, quand j'ai annoncé le salaire à mon entourage et certains de mes camarades, ils m'ont clairement fait comprendre que c'était bien en-dessous des prix du marché.

Or, j'en ai brièvement discuté avec l'entreprise, et la seule chose que l'on peut me proposer c'est moins de 100€ de plus par mois à la condition que j'accepte un contrat de 39h plutôt que de 35. Les heures sup payées à 3€50, autant dire que si ça m'avait intéressé j'aurais fait un stage ???? (En gros le brut annuel resterait le même, mais je gagnerais juste un peu plus car il y a moins de charges sur les heures sups, et à côté de ça mes heures seraient, de manière générale, beaucoup moins bien payées car il y aurait plus d'heures pour le même brut).

2. Le contrat comporte une clause d'exclusivité totale (je ne comprends même pas pourquoi), ce qui est assez problématique pour moi dans la mesure où je comptais me mettre au statut d'auto-entrepreneur à côté, et qu'avec cette clause je ne peux pas, même si c'est pour faire quelque chose qui n'a RIEN À VOIR avec les fonctions que j'occupe. Ce qui est assez problématique ou j'avais prévu de me mettre au statut d'auto-entrepreneur le mois prochain en complément.

Je n'ai pas pu discuter de ce point encore, je l'ai découvert quand on m'a enfin envoyé le contrat pour que je puisse le lire avant de signer.

Ensuite, en dehors du contrat en lui-même, en étant plus en alternance mais en passant cadre, clairement je n'aurai plus les mêmes responsabilités. Certes, j'ai pu "tester" l'entreprise durant mes études, mais là ça ne sera plus pareil, et je me dis qu'avec une période d'essai je pourrai mieux savoir si j'ai effectivement envie d'y rester sur le long terme. Mais clairement, si c'est pour me retrouver à finir le travail qui n'a pas été fini par les autres et à faire des choses qui n'étaient pas mentionnées sur ma fiche de poste, pour lesquelles on me prévient au dernier moment (je le sens venir ça, je sais pas pourquoi), bah moi je ne signe pas pour ça. Surtout quand les heures sups sont payées une misère (pour celles qui le sont, c'est-à-dire les 4 de 35 à 39).

Enfin, après 5 ans dans la même ville, j'en ai juste un peu marre, et ça ils le savent déjà ????

On en vient à la raison de la demande de cette période d'essai : dans le cas où je n'arrive pas à faire sauter cette clause d'exclusivité, je ne vais clairement pas m'engager avec une entreprise qui m'empêche de mener une activité EN DEHORS de mes heures de travail qui me permet de m'épanouir. Surtout pour un salaire (bien) en-dessous du marché.

En plus, autant j'étais en accord et je suis toujours en accord avec la mission de la boîte, autant la vision j'en suis de plus en plus éloigné et en plus, ce n'est pas un sujet qui me passionnait de base.

Certes, l'entreprise est sympa et j'ai conscience de ma chance d'avoir été en alternance là-bas, mais ça ne me pousse pas à tout accepter, j'ai conscience de ma valeur et je ne vais pas me brader. Demander une période d'essai ce n'est même pas forcément dans le but de partir, c'est surtout pour qu'ils aient conscience que l'essai ça va dans les 2 sens, et que ce n'est pas parce que je signe un CDI qu'ils m'ont acquis à vie, surtout s'il s'avère, comme je le crains un peu, que je me retrouve à finir, souvent après mes heures de travail, le travail que d'autres n'ont pas pu faire.

Enfin, surtout même, j'ai HORREUR d'avoir l'impression d'être engagé, enchaîné limite, surtout avant d'avoir pu vérifier que l'environnement était VRAIMENT ce qu'il semblait être.

- Enfin, concernant le fait que l'entreprise risquerait de changer d'avis, autant avant la signature qu'après si on s'entendait sur une période d'essai, honnêtement je ne pense pas. ???? Déjà, ils auraient du mal à trouver quelqu'un qui fait ce que je fais avec le salaire qu'ils proposent. Ensuite, ils me rappellent assez souvent depuis 6 bons mois qu'il faut surtout pas que je cherche ailleurs parce qu'ils veulent absolument me garder.

Ce message est beaucoup trop long, mais comme ça vous avez toutes les infos pour mieux comprendre cette demande étrange si vous le souhaitez.

Et en plus je me rends compte que je ne sais toujours pas si ma convention collective autorise effectivement ou non une période d'essai après un apprentissage si le (futur) employé le demande.