Avenant au bail - Colocation

Signaler
-
Messages postés
42559
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2021
-
Bonjour,

Je suis désespérée, je ne trouve pas ce qu'il faut sur internet...

Nous sommes 4 colocataires en bail solidaire, 3 s'en vont et sont remplacées par 3 nouvelles. Nous allons donc devoir signer un avenant au bail originel, comme convenu avec l'agence, et qui nous sera facturé 300€ (jusque là OK), que nous diviserons entre chaque nouvelle entrante (nous avions déjà fait une opération de même type il y a 6 mois) . Cependant, aujourd'hui l'agence m'appelle pour me dire que leur politique a changé et qu'ils vont rédiger UN AVENANT de 300€ PAR PERSONNE, et que CHACUNE des nouvelles entrantes devra payer 300€.

Je ne trouve aucune loi qui leur empêche de faire ceci, à part peut-être la loi ALUR qui (nous sommes en zone très tendue, 12€/m² pour la rédaction du bail) nous dit que pour notre logement, le maximum à demander par l'agence est de 450€. Puis-je jouer dessus ? Ou ce maximum est établi PAR COLOCATAIRE entrant et non pour tout le monde ?

Je vous remercie pour votre aide,

Je ne sais plus quoi faire contre cette agence abusive...

1 réponse

Messages postés
42559
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2021
11 734
bonjour,

"ils vont rédiger UN AVENANT de 300€ PAR PERSONNE, et que CHACUNE des nouvelles entrantes devra payer 300€. " 

Il faudra donc qu'il y ait TROIS avenants... (d'autant que chaque nouvelle entrée dans les lieux ne se fera certainement pas au même moment...)

"nous sommes en zone très tendue, 12€/m² pour la rédaction du bail"

Il ne s'agit pas en l'occurrence dans votre question de la rédaction du "contrat de colocation initial", mais de la rédaction d'"avenants" successifs à établir pour chaque entrée d'un nouveau colocataire.

Pour ma part (mais je ne suis pas pro), ça ne me choque pas qu'il y ait 1 avenant/nouveau colocataire entrant : en attendant une réponse des pros de ce forum, vous pourriez contacter l’ADIL la plus proche du lieu de la location : des juristes de l’immobilier vous conseilleront gratuitement.
https://www.anil.org/lanil-et-les-adil/votre-adil/

cdt.