Re mariage religieux alors que nous sommes encore mariés civilement.

Signaler
-
 Gundoush -
Bonjour, je suis encore marié à lui civilement et lui se remarie religieusement la semaine prochaine. Nous sommes musulmans....j'ai bien sur fait une demande de divorce. Mais peut il être condamné pour bigamie??
Je lui ai demandé d'attendre notre divorce pour ce remarier mais rien n'y fait....de plus il n'a jamais versé les pensions alimentaires à ses 3 enfants. J'ai envoyé 2 mails à sa "future femme" pour la prévenir ils sont restés sans réponses j'en déduits qu'elle est d'accord avec lui. Pouvez vous m'aider???

9 réponses

Messages postés
1071
Date d'inscription
lundi 24 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
22 septembre 2021
306
Le mariage religieux n'ayant aucune valeur juridique, ce n'est pas de la bigamie que vous soyez musulman ou non.
Et pourtant il va vivre avec elle et subvenir à ses besoins !!!! Comme un couple marié.
> Gundoush
Il sera adultère
Pas bigame
Les mariages religieux n'ont aucune valeur ici
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021
5 506
bonjour

où réside t'il ? en France ?
> Gundoush
Et d'après les infos que j'ai elle est comorienne mais je ne sais pas si elle est française d'origine comorienne.
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021
5 506 > Gundoush
ça ne répond pas à ma question
>
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021

Je vais être plus claire alors oui il réside en France et il est français.
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021
5 506 > Gundoush
Vous avez un jugement pour les pensions ? si oui vous avez tenté d'aller le saisir pour les récuperer ?
>
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021

Malheureusement mon onc qui date de 2015 est caduque.... et l'huissier de l'époque ne l'a pas remis à mon mari donc je ne peux rien réclamer dessus. Nous sommes séparé de corps depuis 2015 mais il n'a jamais accepté le divorce pour pleins de raisons différentes....mais surtout pour ne pas payer. A l'instant T il n'a pas pris d'avocat. Mais fait des folies pour elle...comme acheter un diamant.
Messages postés
82772
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021
14 435
!

" A l'instant T il n'a pas pris d'avocat " : et vous ?
En avez-vous pris un ?

Parce que vu la situation entre vous et votre mari, cela semble s'imposer notamment pour le versement de pensions et la poursuite de la procédure de divorce.

" Nous sommes séparé de corps " : il y a une décision de justice qui a reconnu cette situation ?

Le fait qu'il traîne avec une autre et qu'il lui paie des diamants et des voitures n'entre pas du tout dans le tableau.

Par ailleurs, en France le mariage religieux ne peut pas se faire sans qu'il y ait eu un mariage civil avant, sinon le représentant du culte qui marie quand même les deux personnes sera dans l'illégalité avec le risque d'écoper de six mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende (Code. pénal, art. 433-21) ► https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006418591
L'intéressé devrait sans doute y réfléchir à deux fois.

Cela étant, il semble que votre objectif concret devrait être d'aller au bout de la procédure de divorce, notamment pour obtenir des pensions alimentaires.
Rapidement.
Oui j'ai un avocat et c'est par son biais que je sais qu'il n'a pas pris d'avocat. L'onc de 2015 établissait la séparation de corps mais elle est caduque. Il n'en reste pas moins que nous ne vivons pas sous le même toit. Qu'il se remarie je m'en contre fou. Ce qui me révolte c'est qu'il ne divorce pas avant de se remarier religieusement encore une fois la raison principale et qu'il ne veut pas payer un avocat.Et qu'il ne verse aucune pension alimentaire.
> Gundoush
Oui mais la personne imam n'est pas forcément imam dans une mosquée et n'a donc pas le statut de ministre du culte ( tout le monde peut faire l'imam chez les musulmans), il n'y a pas de clergé.

Ce qui fait qu'il est quasiment impossible qu'il y ait des poursuites sauf si la personne est imam salariés dans une mosquée ( chose peu probable car les imams de mosquées doivent demander des preuves de mariage civil).

Les imams de mosquées refusent de marier les gens sans mariage civil.
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021
5 506 > Ominouss
Si le mariage est fait par un Imam, il est ministre du culte musulman au sens du droit français, il est donc concerné par l'article du code pénal le punissant s'il célèbre un mariage non précédé d'une union civile.

Il n’y a rien à dénoncer car dans l’islam il n’y a pas de clergé ni de ministre du culte
Sauf que l'Etat français ne le pense pas ainsi, ce n'est pas pour rien qu'ils ont crée il y a 20 ans le CFCM.
>
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021

Donc si j'ai bien compris c'est l'imam qui risque quelque chose mais eux rien??? C'est bien ça???
Personellement je vais dénoncer ça à mon avocate.
En revanche pouvez vous m'apporter un peu d'espérance en me diant qu'ils risquent quelque chose tout les deux....mon audience est le 21 septembre....pourquoi n'ont ils pas attendu un peu!!! Ils se foutent royalement des lois je peux vous le garantir en tout cas lui c'est sur....
> Gundoush
Dans la loi c'est juste le ministre d'un culte, hors dans la loi les ministres du cultes sont les présidents d'associations et imams attitrés et habituelle d'une mosquée.

Hors si l'imam n'a aucune mosquée ni aucun role associatif, il ne craint absolument rien car il n'est pas considéré comme un ministre du culte.
N'importe qui peut faire l'imam.



Et c'est rare qu'un imam participe à un mariage, c'est pas son role. Le mariage en islam est un contrat entre deux famille.

Non les gens ne risquent rien, en fait la loi concerne assez peu les musulmans car pas de clergé, donc pas de ministre du culte en islam. La notion de ministre du culte est chrétienne (membre du clergé, les prêtres) pour les non chrétien ça n'a aucun sens.

il n'y a pas d'équivalent du curé ou du prêtre parmi les musulmans ( tout le monde peut faire l'imam).
>
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021

Oui mais l'état et laïque et le CFCM n'a aucune autorité sur les mosquées et encore moins sur les pratiques religieuses des musulmans.

Le CFCM ne peut absolument rien faire ou rien dire car il n'a aucune autorité sur les musulmans et sur les mosquées.

Deja la loi concerne les lieu de culte. C'est juste l'imam attitré d'une mosquée qui n'a pas le droit de marier des gens, ça ne concerne pas les gens qui n'ont aucune fonction dans une mosquée.
Messages postés
82772
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021
14 435
Vous pouvez aussi le signaler au procureur du secteur où a été célébré le mariage religieux.

Mais sanction ou pas, le mariage en tant que tel ne sera pas reconnu par le droit français, les deux "mariés" seront toujours considérés comme célibataires vis à vis de la Loi, des impôts notamment, du droit social, etc..


 
Merci beaucoup mais eux se réfèrent aux lois de l'islam et du coup il devient automatiquement son soutien financier ect.... bref une injustice évidente. Et ils donnent tout les deux une piètre image de l'islam. Merci infiniment pour toutes vos réponses.
Cordialement.
Messages postés
7875
Date d'inscription
mardi 23 avril 2019
Statut
Modérateur
Dernière intervention
24 septembre 2021
5 506
Certes mais cela ne l'empêchera pas d'être redevable financièrement envers vous d'une pension alimentaire
La France est un état laïque le contrat religieux n'a aucune valeur légale et juridique donc ça ne compte pas et c'est ignoré par le droit.

Les tribunaux ne se mêlent pas des consciences, libre à eux de se "marier" "religieusement" ça n'a juste aucune valeurs en terme de droit.

Après c'est à vous de faire valoir vos droits, mais ils n'ont rien fait d'illégal ici et les juges ne s'ingèrent pas dans la vie religieuse et la vie privée des gens.

Tout au plus ça montrera que cette personne vous a quitter et est passée à autre chose. Que votre relation est terminé.


La pension alimentaire il faut la demander pour l'obtenir, et il doit respecter la décision du juge qui lui dira de payer la pension.
Très bien mais puis je obtenir d'après vous un divorce pour faute et demander des dommages et intérets??? J'ai posé la questions à mon avaocate tout à l'heure mais elle ne m'a pas encore répondu???
Et il n'a jamais rien donné à ses enfants non plus c ça le plus triste.
Je vous pose cette question car monsieur vous l'aurez compris a un problème avec l'argent à tel point qu'à l'heure ou je vous écrit il n'a pas pris d'avocat pour ne pas le payer!!!