Quitter son emploie sans perdre ses droits [Résolu]

Signaler
-
Messages postés
38167
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
-
Bonjour,

Je me permets de vous décrire ma situation problématique et j'espère que vous pourrez m'apporter des réponses.

J'ai débuté en Mars 2020 en intérim durant 5 mois. Au mois d'août, j'ai reçu de la part d'une autre entreprise une proposition d'embauche. J'ai donc signalé à l'entreprise pour qui je travaillais ma volonté de stopper mon intérim auprès d'eux. Le patron, ne voulant pas me laisser partir, m'a proposé un poste en CDD de 6 mois (renouvelable de 6 mois) avec à la clé, une évolution de carrière vers un poste de responsable d'atelier et un CDI.

Au mois de Décembre, je retourne voir mon directeur pour lui demander une promesse d'embauche à la fin des 6 premiers mois ,qu'il accepte (signée par nous deux).

Fin février 2021, je retourne le voir pour la signature du CDI.
Finalement, il m'informe que le CDI ne peut être convenu qu'après le renouvellement des 6 premiers mois de CDD. Ceci à quelques jours de la fin des 6 mois de CDD... En effet, mon CDD de 6 mois s'arrêtait le vendredi 26 Février.

Je lui indique vouloir partir de la Société puisque les conditions ne me conviennent pas et ne correspondent pas aux échanges que nous avons eu.
Ne voulant de nouveau pas me voir partir, il me fait à nouveau la même proposition qu'en Août 2020, c'est a dire un poste de responsable ainsi qu'une augmentation de salaire et me propose de signer un avenant.

Oralement, nous convions que si je venais partir, nous nous arrangerions pour que je ne perde pas mes droits d'indemnités.
Peut-être trop naïf, je signe.

Mercredi (soit hier), je reçois une autre offre d'embauche bien plus intéressante pour moi. Je décide donc de prévenir mon patron que je souhaite partir dès vendredi soir. Il m'explique que dans ce cas, il va "déchirer" mon avenant et mettre pour la semaine que j'ai effectué un contrat en intérim de façon à ce que je conserve mes droits.

Le soir en rentrant, je reçois un sms de mon patron, qui a échangé avec le PDG et revient sur ses propos en me demandant de démissionner. Retournement de veste que je n'accepte pas.

Dans ces conditions, j'aimerais savoir quels sont mes recours ?
Suis-je dans une position pour pouvoir négocier une rupture conventionnel compte tenu que j'ai reçu de leur part une promesse d'embauche mais que j'ai aussi signé un avenant de renouvellement de CDD ?
Si je leur donne une lettre de licenciement, quels sont mes pertes? (droit indemnitaires : chômage, indemnité fin de contrat...)

Merci d'avance pour m'avoir lu et pour vos retours.

Cordialement.

2 réponses

Messages postés
13077
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
10 avril 2021
3 806
Bonjour

Si j'ai bien compris, vous êtes actuellement en CDD. La rupture conventionnelle n'est donc pas possible

En revanche, vous pouvez démissionner du CDD pour un CDI. Pas d'IFM (que vous n'auriez pas eu avec le CDI derrières de toutes facons)
Messages postés
38167
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
3 047
Salut,

Effectivement, mais il est possible de rompre le CDD d'un commun accord entre l'employeur et l'employé.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F40

L'autre offre d'embauche est elle en CDI ?
bonjours

Tout d'abord je vous remercie de votre réponse.

Pour vous donner suite à mon histoire non ce n'est pas un CDI mais une mission longue en intérim (5mois) mais c'est bon mon affaire c'est résolu sans trop de souci.

Je suis allé dans mon entreprise vendredi matin, je vous avoue très en colère contre mon ancien patron, pour pouvoir essayer de résoudre mon départ facilement pour nos deux parti sans allez dans des procédures judiciaires.

J'avais prit le soin quand même de me renseigner auprès d'un avocat en droit du travaille pour savoir s'il y avais des recours au cas où cela se passerai pas forcement bien et du fait qu'il avait signé une promesse d'embauche qui n'a pas tenu, oui il y en avait.

Donc je lui est clairement fais comprendre avec politesse que je ne cherché pas à partir si loin pour un simple départ mais que s'il fallait se serai le cas et bizarrement étant le premiers à leur tenir tête il n'a pas mis longtemps à accepter ma demande. Je pense qu'il ne sont pas adepte d'une personne comme moi qui fais des recherches de loi pour se défendre .

Pour conclure on n'a tout signé dans la journée. En vérifiant bien sur que j'avait tout les papiers nécessaire et en bonne uniforme.

Je vous remercie encore d'avoir prit le temps de me lire et de m'avoir répondu .

bonne continuation à tous

merci encore
Messages postés
38167
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
3 047
Merci pour votre retour, bonne chance pour votre future métier.