Plainte

Signaler
-
 Yann -
Madame, monsieur,

J’ai connu mon épouse par l’intermédiaire d’un site de rencontre. Nous avons échangé durant quelques mois et le
courant passant bien, je me suis rendu à Beijing en Décembre 2018 pour deux semaines de vacances afin de faire connaissance.
J'avoue qu'elle m'a tout de suite plu même si la barrière de la langue compliquait un peu les choses.
J'ai passé deux semaines magnifiques. Visite des sites touristiques mais également rencontre avec sa famille.
A mon retour en France, elle m'a parlé mariage, famille, enfants.
Moi-même jamais marié jusqu'à présent et désirant avoir un enfant, je me suis laissé séduire par cette perspective et j'ai commencé à y penser.
Quelques mois plus tard, elle est venue en vacances en France à la maison passer quelques jours. Cinq uniquement, ce qui m'a tout de même surpris un peu. Elle voulait voir où je vivais...
Suite à ce séjour, elle m'a relancé sur le mariage. Je me suis dit, on a qu'une vie, c'est peut être le moment de sortir de ce long célibat de 10 ans.
J'ai donc mis énormément d’énergie afin de constituer le dossier et afin de réunir chacune des pièces et autorisations administratives.
Je suis allé voir un notaire afin de faire établir la dernière pièce manquante à mon dossier, à savoir un contrat de mariage.
Sachant que sans ce document, nous serions mariés automatiquement sous le régime de la communauté aux acquêts.
Ce que je ne souhait pas, préférant un régime de séparation de biens dans un premier temps.
Le notaire m'a alors expliqué que je n'avais plus la possibilité d'emmener le contrat avec moi en Chine afin de le faire signer à l'ambassade.
Seule possibilité, me Marier, puisque la date était arrêtée et revenir pour établir un changement de régime matrimonial.
Le mariage a donc été célébré le 16 Aout 2019 en Chine.

Du rêve, nous sommes donc passés à réalité. Je savais que le début serait compliqué, c'est pourquoi j'ai fait le maximum pour mon épouse.
J’ai effectué chacune des démarches administratives (sécurité sociale, etc…) et procédé à l’inscription de Fei à l’ OFII de Rennes afin qu’elle apprenne le Français.
Une fois arrivée en France mon épouse ne m'a montré aucun signe d'amour.
Nous n'avons eu que 3 rapports sexuels durant les premières semaines puis plus aucun ensuite.
Non pas que c'était le plus important pour moi mais c’était peu pour des jeunes mariés. Elle disait que j'étais trop fatigué le soir pour cela.
Elle n'avait pas de tendresse non plus, pas de bisous ou autre geste montrant un intérêt amoureux pour moi. Pour cela, la réponse était que c'était culturel.
Au départ, je tentais des rapprochements mais sans retour, j'ai donc fini par abandonner.
A plusieurs reprises je lui ai dit que finalement je me sentais plus seul que lorsque je vivais sans elle.

Et comme nous avions parlé projet d'enfant avant le mariage, le sujet est rapidement crée des tensions énormes.
Je lui ai fait comprendre que pour faire un enfant il fallait beaucoup d'amour et que je ne voulais pas un enfant avec une femme ne montrait aucun sentiment pour moi.
Elle m'a donc dit, "un enfant ou le divorce".

Le 12 Mars 2020, j'ai pris rendez-vous chez le notaire afin de valider avec mon épouse un changement de regime matrimoniale allant dans le sens de la séparation de bien comme nous l'avions vu avant le mariage.
J'ai pour cela engagé une interprète assermentée.
Cela faisait de longs mois que je disais à mon épouse qu'on irait signer ce document chez le notaire.
Le jour du rendez-vous, avant la fin de la lecture de l'acte mon épouse est partie furieuse en disant qu'elle voulait divorcer et qu'elle ne signerait jamais ce contrat.
Qu'elle était surprise que je souhaite lui faire signer ce document. Qu'elle n'était pas au courant. Or avant notre mariage, dans un message du 7 Aout 2019, je lui disais déjà qu'il me manquait ce document.
A compter de cette date, elle s'est installée dans la chambre du rez-de-chaussée.
Elle passait son temps sur sa tablette, se levait pour manger puis retournait se coucher. Et continuait à me priver de toute tendresse et de toutes conversations.
De mon côté, je travaillais, je m'occupais de faire à manger et je m'occupais du ménage car elle participait que très peu à ce genre de chose et n'était vraiment pas concernée par la propreté et l'entretien de là où nous vivions.
Bref, ce n'était pas la vie de couple que j'avais imaginé. Quand à elle, la situation semblait lui convenir.

Je n'avais donc qu'un seul et unique choix, le divorce. Et le plus tôt serait le mieux, car je n'en pouvais plus.
J'ai donc annoncé à mon épouse que j'avais déposé une requête en divorce.
Ce que j'ignorais, c'est que depuis le rendez-vous chez le notaire, mon épouse enregistrait toutes nos conversations et toutes nos disputes. Elle me poussait à bout et m'enregistrer depuis des mois.

Le 8 septembre 2020, mon épouse est partie de la maison sans m'en informer.
Elle était allée déposer plainte à la gendarmerie pour "harcèlement moral et menaces de mort" en compagnie d'une personne du planning familial. Ce que j'ignorais alors.

Durant tout le mois de Septembre, alors que le planning familial logeait mon épouse, j'ai tout de même pu la revoir à plusieurs reprises. Je l'invitais au restaurant et lui proposais de repartir sur de bonnes base. Il faut dire que j'étais terriblement amoureux de mon épouse. Durant nos rencontres, elle m'embrassait comme jamais elle ne l'avait fait jusqu'alors !!! Et pourtant elle avait déjà déposé sa plainte depuis 2 semaines...
Ce que j'ignorais toujours à ce moment là. Etrange comportement pour une personne se sentant en danger de mort.
J'ajoute que mon épouse a tout de même bien précisé à la gendarmerie que jamais je n'avais levé la main sur elle. Ce qui est vrai. Et fort heureusement pour moi.

Le 9 Octobre 2020, j'ai été placé en garde à vue menottes aux poignées. J'ai été interrogé durant des heures. On m'a fait écouter des segments d'enregistrements hors contexte m'accablant. Si j'avais été aussi calculateur que mon épouse, j'aurais également pu enregistrer les mêmes propos de sa part. Des choses que l'on dit lors de disputes mais qu'on ne pas pas.
Mon épouse est toujours en France, logée, nourrie, blanchie par le planning familial. Elle a souhaité se rapprocher d'un couple d'amis à elle franco anglais et Evangelistes protestants et attend avec impatience mon procès et surtout son titre de séjour.
Mon épouse a écrit dans un SMS n'avoir jamais porté plainte contre moi et s'inquiéter énormément pour moi. Elle a également écrit dans un second SMS avoir tenté de joindre la gendarmerie pour comprendre ce qu'il m'arrivait...mais sans parvenir à les joindre !!
Durant ma garde à vue, elle a tenté de me joindre sur mon téléphone à deux reprises, puis a fini par m'envoyer un SMS me demandant de la rappeler !!

Pour ma part, j'ai subi une expertise psychiatrique dans le cadre de la plainte. Celle-ci n'a rien révélé de dangereux sur ma personnalité. Par contre, je suis un homme detrui, sali et en profonde dépression suite à cette mésaventure.
J'aurais dû porter plainte le premier pour abus de faiblesse, de confiance ou escroquerie aux sentiments, mais j'aimais vraiment mon épouse. Je pensais naïvement qu'elle changerait. Surtout, j'étais loin d'imaginer ce qu'elle me préparait.
Je me retrouve donc avec 1 avocat pour le divorce et 1 second avocat pour la plainte en pénal.
En prime un psychologue, une hyptnotérapeute et des antidépresseurs.

J'ai également constitué un dossier de 400 pages recto verso en y insérant des échanges de SMS avec mon épouse prouvant à quel point je l'aimais mais montrant également que je m'occupais beaucoup d'elle et me souciais beaucoup d'elle. Toutes ces pages sur lesquelles j'ai versé énormément de larmes sont mal seule défense.

A présent, j'attends donc la date de mon procès puis le jugement en divorce. Et tout cela en tentant de tenir le coup tant ma santé mentale est au plus bas. Évidemment, la gendarmerie m'a interdit le moindre coup de téléphone à mon épouse, ce que je respecte scrupuleusement tellement je suis terrorisé par ma situation.
Mon épouse est quand à elle toujours sur le territoire Français, auprès de ses amis franco Anglais avec une seule et unique idée en tête, rester en Europe.

Que me conseillez vous ?
Qui dois-je contacter ?
Qu'est ce que je risque ?
Dois-je à mon tour porter plainte ?

Je suis au plus bas, je pleure chaque jour depuis 4 mois et j'ai perdu la femme que j'aime.



Cordialement

3 réponses

Bonjour Monsieur,

Vous êtes victime de mariage gris.
Elle vous a manipulé depuis le début.
Elle voulait des papiers et rester en Europe. C'est tout ce qu'elle voulait vous étiez juste un tremplin à son projet.
Vous avez fait le nécessaire car vous êtes en contact avec des avocats.
Vous ne pourrez pas annuler votre mariage car elle vous a mit dans une mauvaise situation.
Vous allez divorcer mais elle gardera sa carte de séjour.
Il fallait réagir dès le départ lorsqu'elle a commencé à mettre ses distances avec vous.
Mais vous étiez trop amoureux pour réagir !

Par rapport à vos questions, seul votre avocat peut y répondre.

La seule solution c'est oublier cette femme et la bannir de votre vie..
Et puis la leçon à retenir aussi c'est d'éviter de trouver l'amour avec des personnes habitants dans des pays étrangers.
Même des agences matrimoniales car ces personnes cherchent souvent une vie meilleure et certains cherchent juste un européen pour faire les papiers.
Pas tous car ils existent des histoires d'amour mais c'est très très rare ! Donc à éviter !
Surtout les filles de l'Est, les asiatiques, les maghrébines et les africaines.

Trouvez vous une femme en France et il y a pas mal de mixités donc vous trouverez votre bonheur !
Merci beaucoup pour votre réponse.
Dommage qu'elle puisse conserver son titre de séjour. Elle ne le mérite pas.
bonjour
je crois comprendre que vous êtes victime de mariage gris

https://www.juritravail.com/Actualite/differents-types-divorces/Id/281934#:~
voyez rapidement un avocat.
Messages postés
40454
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2021
13 277
Bonjour,

il a déjà deux avocats.

"Je me retrouve donc avec 1 avocat pour le divorce et 1 second avocat pour la plainte en pénal."

C'est le problème de ces messages beaucoup trop longs, on ne peut pas les lire correctement.

Cordialement
effectivement on les lit en diagonale... si il a 2 avocats tout est bon alors...
> jodelariege
Merci.
Aucun message ne sera suffisamment long vue la détresse dans laquelle je me trouve. 1 avocat pour la plainte, 1 avocat pour le divorce. Mais depuis 4 mois, je subi dans la douleur et la dépression.

Cordialement
Messages postés
40454
Date d'inscription
jeudi 14 février 2013
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2021
13 277
Bonjour,

une des règles de la charte est de poser une question avec un exposé court.

Votre message est beaucoup trop long, merci de le réduire en supprimant tous les éléments non essentiels.
Dossier à la une