Dois-je déclarer mon activité?

Signaler
-
 npx -
Bonjour,
je suis couturière retoucheuse, je pratique cette passion chez moi en rendant service a mon entourage, de plus en plus de personnes me demandent mes services en échange de rémunérations. Dois-je déclarer mon activité ? comment faire? vais-je devoir payer des taxes?
merci de votre attention

3 réponses

Messages postés
45
Date d'inscription
dimanche 7 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
8 octobre 2020
10
Bonjour,

Si vous posez cette question sur un forum public de droit,
la réponse sera forcément, que vous devez vous inscrire au régime de la microentreprise.
Oui je me doutais bien mais les démarches sont quand même assez compliquer donc je ne pense pas continuer dans cette lancée
> npx
Bonjour, en effet, il est obligatoire de déclarer son activité. En revanche, les formalités de création d'une auto-entreprise sont relativement simples.
Clothilde
https://www.creer-gerer-entreprendre.fr/3-les-formalites-de-creation/3-2-les-formalites-administratives/les-formalites-de-creation-auto-entreprise/
> ClothildeCGE
Oui, même si la création est simple, payer des taxes, ou cotisations pour une activité qui ne me t'apporterais presque rien, n'est pas avantageux
Bonjour.

En micro entreprise, en tant que prestataire de services, vous devrez verser à l'Urssaf 22.244% sur vos encaissements.
Cotisations sociales...................................... : 22 %
CFP (contribution formation professionnelle : 0.20 %
Taxe pour frais de chambre............................ : 0.044 %

Impôt sur le revenu
La base d'imposition est de 50% de vos encaissements.
(Avec possibilité du prélèvement libératoire lorsque le micro entrepreneur est éligible et y a intérêt. Dans ce cas, 1.7% sur les encaissements clients)

Cdt
Oula d'accord, compliquer à comprendre juste pour une activité "loisir" Qui ne me rapporte pas tant que sa, je ne pense donc pas continuer cela
Bonjour,

Tout argent perçu en échange, d'un service, d'un travail est déclarable aux fisc.
Afin de ne pas avoir de problème par la suite, pour l'instant c'est du travail dit "au noir".
Dossier à la une