Fin des ijs qu'elle solution après ?

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 26 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 septembre 2020
-
Messages postés
1578
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2020
-
Bonjour,
J'arrive au terme de mes 3 ans pour burn out dépression sévère. Le médecin conseil m'a demandé de consulter le médecin du travail pour une inaptitude. Celui ci veut que je consulté un psychiatre mandaté par lui même, est-ce normal ? . Mais le rendez vous n'est possible que le 12 novembre et mes ijs se terminent le 8 novembre. Que dois-je faire ? Financièrement je ne pourrais pas y arriver ? Je suis en ALD depuis 2019.
Merci par avance pour votre retour.
Cordialement

3 réponses

Messages postés
1578
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2020
468
Bonjour,

- prenez vous même un rdv auprès du médecin du travail dans le cadre d'une visite de pré-reprise ; cette visite s'effectue pendant votre arrêt et nous n'avez aucune obligation d'en informer votre employeur. Ainsi vous allez pouvoir anticiper la visite de reprise que votre employeur sera dans l'obligation d'organiser lorsque votre arrêt aura pris fin et échanger avec le médecin du travail sur votre situation.

- rapprochez vous de votre médecin prescripteur afin d'échanger sur l'opportunité ou non de faire une demande de pension d'invalidité (il faut répondre à des critères médicaux ET administratifs) et/ou une demande d' AAH auprès de la Mdph (il faut répondre à des critères d'incapacité, d'âge, de résidence et de ressources).
https://www.ameli.fr/llle-et-vilaine/assure/droits-demarches/invalidite-handicap/invalidite#:~:text=Vous%20pouvez%20percevoir%20une%20pension%20d%27invalidit%C3%A9%20en%20remplissant,de%20revenus%20est%20r%C3%A9duite%20d%27au%20moins%202%2F3%20%3B

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12242

- Celui ci veut que je consulté un psychiatre mandaté par lui même : que voulez vous dire mandaté par lui même ? Quand vous dites celui ci, vous parlez du médecin conseil ? Il vous a juste donné les coordonnées et conseillé de consulter ? ce n'est pas dans le cadre d'une expertise ?
Etes vous actuellement suivi par un psychologue et/ou psychiatre ? Si oui, prenez contact avec eux pour échanger sur le fait que le médecin conseil vous adresse à un de leur confrère.
Le médecin conseil n'a pas abordé le sujet de l'invalidité avec vous ? Ce qui pourrait aussi expliquer qu'il souhaite avoir un avis d'un spécialiste avant sa prise de décision.

Bien cordialement.
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 26 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 septembre 2020

Merci pour votre retour en fait, ce n'est pas le médecin Conseil mais le médecin du travail qui me demande ça et à pris rendez vous pour moi.
L'invalidité a été évoqué par le médecin conseil de la cpam et c'est pour cela que je suis allee voir de moi-même le médecin si travail pour lui en parler. Je suis un peu perdu je vous avoue.
Merci
Messages postés
1578
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2020
468 >
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 26 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 septembre 2020

Excusez moi, j' avais compris que c'était le médecin conseil. Etes vous actuellement suivi par un psychologue et/ou psychiatre ? Si oui, prenez contact avec eux pour échanger sur le fait que le médecin du travail, lors d'une visite de pré-reprise, vous adresse à un de leur confrère. Mais en effet, sauf erreur, le médecin du travail peut demander un avis express auprès d'un spécialiste afin de l'aiguiller / le conforter dans sa décision.

Il vous faut dissocier une mise en invalidité éventuelle par le médecin conseil et une inaptitude éventuelle par le médecin du travail. En fait on peut être en invalidité et être apte au travail, comme on peut être inapte au travail sans être en invalidité. Ce sont deux notions différentes (droit social et droit du travail)
Petite précision, l'avis d'inaptitude du médecin du travail et après licenciement, ne vous empêche pas de retrouver un emploi dans une entreprise différente.

Je rajoute qu'en effet si le médecin du travail établit un avis d'inaptitude lors de la visite de reprise (selon la mention indiquée l'employeur aura obligation ou non de rechercher un reclassement), voici ses obligations, article 1224-4 code du travail : Lorsque, à l'issue d'un délai d'un mois à compter de la date de l'examen médical de reprise du travail, le salarié déclaré inapte n'est pas reclassé dans l'entreprise ou s'il n'est pas licencié, l'employeur lui verse, dès l'expiration de ce délai, le salaire correspondant à l'emploi que celui-ci occupait avant la suspension de son contrat de travail. Ces dispositions s'appliquent également en cas d'inaptitude à tout emploi dans l'entreprise constatée par le médecin du travail.

Si vous étiez licenciés pour inaptitude, comme gitane2229 vous l'a dit, et qu'après étude de votre dossier par Pôle Emploi, vous aviez des droits aux allocations chômage, vous pourrez en bénéficier si vous êtes en recherche active d'un emploi et donc que votre état de santé le permette. (sinon voir pour les démarches de pension d'invalidité et/ou aah)

Concrètement, vos droits aux ijss s'arrêtent le 8 novembre. Vous devez rencontrer le psychiatre le 12/11. Il faudra donc que votre arrêt (si votre médecin prescripteur juge que votre état de santé le nécessite) aille au moins jusqu'au 12/11 même si vous n'êtes plus indemnisés. Parallèlement votre caisse de sécurité sociale va certainement revenir vers vous pour vous informer que vous n'avez plus de droits ouverts aux ijss et à ce moment là vous verrez si le médecin conseil propose l'invalidité. De là il y aura plusieurs options possible pour vous mais c'est prématuré, je pense, de les aborder.
Bonjour.

Si le médecin du travail vous a préconisé une consultation chez un psychiatre, vous ne pourrez passer outre.

L'inaptitude à un travail relève des attributions du médecin du travail.
Suivant les cas,
- soit, il est proposé un autre poste dans la même entreprise, en adéquation avec votre état de santé ; Poste que l'entreprise n'a pas toujours.
- soit, le reclassement n'est pas possible, ou que vous êtes déclarée inapte au travail. Dans cette situation, l'entreprise a obligation de vous licencier.

Un licenciement donne droit aux allocations chômage suivant les droits acquis.

Si vous êtes classée inapte à tout travail, voir dans un second temps avec les médecin du travail et médecin conseil.

En attendant, le versement des indemnités journalières SS s'arrêtera au terme des 3 ans.

Mais attendre d'autres retours
Messages postés
3
Date d'inscription
samedi 26 septembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
26 septembre 2020

Merci beaucoup pour ces précisions ça m'éclaire un peu plus.
Bonne journée
Messages postés
1578
Date d'inscription
dimanche 8 mars 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
12 octobre 2020
468
N'hésitez pas à revenir vers le forum si besoin

Bonne journée
Dossier à la une