Remise en état : taux horaire particulier

Signaler
Messages postés
10
Date d'inscription
dimanche 2 avril 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
24 septembre 2020
-
 Diverker -
Bonjour,

Suite à un dégât des eaux (infiltration toiture), à notre résidence secondaire, nous avons contacté l'assurance pour le sinistre. Cette dernière nous indique que notre contrat étant vieux de plus de 35 ans, nous ne sommes pas couvert sur la toiture, sauf à prouver nous même qu'il y a eu un avis de tempête (vents à plus de 120Km/h)....Or il s'agit d'un épisode cévenole (forte pluviométrie en peu de temps).
Par contre, nous sommes couverts pour les dégâts intérieurs (laine de verre détrempée, lambris endommagé, ...). L'assurance a proposé un gré à gré en sus de la possibilité de lui transmettre des devis.

Ayant appelé 6 entreprises, une seule nous ayant fait un devis exorbitant que je n'ai pas envoyé à l'assurance , j'ai décidé de prendre l'option gré à gré en ayant assez de courir après les entreprises et de faire nous même les travaux. J'ai envoyé un estimatif à l'assurance, en détaillant un budget (matériel, location échafaudage, temps passé et taux horaire). Je suis parti d'un taux horaire de 50 €/h, en sachant que dans ma profession, je touche 4 fois plus, donc qu'en faisant les travaux sur un temps de congés sans solde, je suis perdante.
L'expert de l'assurance qui refuse de se déplacer pour constater les dégâts, m'a appelé. Il conteste le temps à y passer ainsi que le taux horaire en me disant qu'il ne proposera pas plus de 20 €/h pour un particulier et qu'il divise le temps par 5, à savoir juste le temps d'aller chercher un échafaudage à la ville voisine distance de 2h de route, et le monter...

Je voulais donc savoir car nous allons contester bien évidemment sa proposition qui me semble indécente : y a t-il un taux horaire minimum que les assureurs ne peuvent ignorer lorsque les particuliers décident de faire leurs travaux ? Parce que 20 €/h c'est le prix d'une femme de ménage et je doute que la mienne accepte de monter sur un échafaudage à 3,5m de haut, retirer du lambris, changer la laine de verre, changer le lambris en découpant, le peignant et le refixant....

Merci pour votre aide.

3 réponses

Bonjour

y a t-il un taux horaire minimum que les assureurs ne peuvent ignorer lorsque les particuliers décident de faire leurs travaux ?

Non.


Parce que 20 €/h c'est le prix d'une femme de ménage et je doute que la mienne accepte de monter sur un échafaudage à 3,5m de haut, retirer du lambris, changer la laine de verre, changer le lambris en découpant, le peignant et le refixant...

Une heure de bricoleur payée au même taux que celui d'une femme de ménage, sans charges sociales déduites, c'est bien payé.
Si être payé 10 fois moins que vous ne l'êtes usuellement, mais en mettant 4 fois plus de temps qu'un vrai pro pour effectuer un travail, ne vous convient pas et vous parait indécent, laissez-le aux vrais pro.
Et patientez...
Messages postés
68
Date d'inscription
samedi 16 mai 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
15 octobre 2020
28
Bonjour
    une seule nous ayant fait un devis exorbitant que je n'ai pas envoyé à l'assurance , 
Erreur dont vous avez vu les conséquences: conformément aux conditions générales il vous appartient de présenter votre réclamation. Vous faites le bonheur de votre assureur

    Parce que 20 €/h c'est le prix d'une femme de ménage 
votre assureur aurait pu vous proposer simplement le SMIC horaire
Messages postés
10
Date d'inscription
dimanche 2 avril 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
24 septembre 2020

Merci pour vos réponses.

Concernant la remarque acerbe concernant les vrais pro, les vrais pros dans notre région, comme ailleurs d'ailleurs, il y en a peu. Et c'est valable dans tous les corps de métiers. Ceux qui travaillent bien (< 10%) sont pris dans les 7 mois à venir et ne sont pas intéressés par des "petits travaux" de rénovation.
Diverker si vous êtes un vrai pro à un tarif correct, n’hésitez pas à me contacter ;)
Désolé, mais j'ai plus de 6 mois de boulot devant moi en travaux pour ma chère et tendre et mes enfants.
Dossier à la une