Sans logement

Signaler
-
 Parisienne -
Bonjour,

Étant dans un foyer avec bail de 1 an dont le loyer passe de 370€ à 640€ sans APL. J’ai du quitter en juin de cette Anne depuis hébergé temporairement chez des particuliers avec prix de chambre à 550€ je touche 900€ de chômage (plus les autres charges le calcul est vite fait ..). J’avais soumis une demande de DALO dont la décision a été prise depuis juin et c’est que maintenant que j’ai reçu le courrier pour REJET disant que le recours ne permet pas de caractériser ma situation d’urgence.

Je suis dépassée je cherche des hôtels temporaires, AIRBNB mais avec mon revenu je peux m’héberger que pour 2,3 semaines sur le mois.

IMPOSSIBLE d’avoir le 115.. si des personnes sont déjà passées par-là merci de me faire signe. Svp demain je serai à la rue.

2 réponses

Messages postés
19975
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 septembre 2020
7 470
Dans une situation comme celle là, la solution urgente reste toujours la même : la famille
Et si ça veut dire admettre que maman avait raison, et bien maman avait raison (maman a toujours raison de toute façon), si ça veut dire entendre le frangin nous traiter de fainéant, et bien on accepte tant qu'il nous héberge.
A noter que les parents (et enfants) n'ont pas le droit de refuser de vous aider (dans la mesure de leur moyens), et que vous pouvez les assigner en justice si ils refusent de le faire de leur plain gré.

Si vous n'avez plus de parents, ou si la famille autre que les directs refuse de vous aider, le deuxième niveau reste les amis.
Les vrais amis, ceux que vous connaissez dans la vraie vie depuis des années, pas ceux rencontrés hier sur internet. Parce que oui, pour héberger une jeune femme, sur internet, vous aurez des tas de proposition pour vraiment pas cher... mais je suppose que j'ai pas besoin de faire un dessin sur ce qu'on attendra de vous.
Déjà qu'avec les amis de longue date, y'en aura qui auront des idées derrière la tête (ou ailleurs), alors avec les inconnus, faut pas rêver.

Vous avez aussi toujours la solution de vous trouver un 'compagnon' qui a déjà son propre logement, et accepte de vous héberger en échange de chauffer le lit. Notre société fait que c'est une solution beaucoup plus facile à mettre en place (et acceptée) pour une femme.
Personnellement, je ne vois pas la différence avec les propositions scabreuses présentées plus haut, mais apparemment, si la femme à l'illusion du choix, c'est accepté (c'est beau l'hypocrisie quand même).

Si vous avez ni famille ni amis, effectivement, la solution à court terme est l’hôtel. Mais ça veut dire qu'il faut tout de suite réfléchir à une solution à long terme.

Si je me base sur votre pseudo, je vais supposer que vous êtes actuellement à Paris/région parisienne.
Et du coup, il faut décider de ce que vous voulez faire à long terme.
avec 900 euros de chômage, vous ne trouverez pas de logement décents classiques à paris. et les délais pour des logements sociaux se comptent parfois en année, même en DALO.
Donc grosso modo vous avez deux options. Soit vous trouvez un CDI (pas la meilleure période vu que les restos sont généralement les premières source de boulot 'rapide', mais ça reste possible), soit vous quittez paris pour des régions moins chères, et plus rapide dans l'attribution de logement sociaux.
Alors, oui, si votre situation vous permet d'être hébergée pendant un mois au maximum à paris, ça va être très risqué de rester en espérant trouver un emploi d'ici là, à plus forte raison parce que vous ne trouverez pas de logement tant que vous ne serez pas en poste depuis 3 à 6 mois.

Au final, c'est vous qui connaissez votre situation, savez depuis combien de temps vous cherchez un emploi sans succès, et combien de temps vous pouvez continuer comme ça.

Mais pour moi, la meilleure solution à l'heure actuelle, c'est de partir de Paris.
Bonsoir,

Aucune famille vers laquelle me tourner et malheureusement ma mère n’est plus de ce monde.
Très peu d’amies mais il y’en a une qui m’as hébergé quelques jours chez elle. Nous nous connaissons que depuis 1an mais je la remercierai jamais assez.

Aujourd’hui même j’ai eu un studio en foyer de jeune travailleuses Et j’ai été accepté !!!! J’y croyais plus.

Merci pour vos réponses.
Messages postés
36651
Date d'inscription
dimanche 12 avril 2015
Statut
Non membre
Dernière intervention
20 septembre 2020
9 142
bonjour,

"hôtels temporaires, AIRBNB" ne sont pas réputés pour avoir des loyers "pas chers".
Cherchez plutôt une "co location"...

cdt.
Dossier à la une