Demi-journée prise à posteriori refusée et CSS pris automatiquement [Résolu]

Signaler
Messages postés
16
Date d'inscription
lundi 21 novembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020
-
 rirififiloulou -
Bonjour,

lundi matin j'ai eu un imprévu (donc par définition pas prévisible :)) et je n'ai pas pu me rendre au travail en temps. Je suis donc arrivé pour le déjeuner et j'ai posé une demi-journée dans l'après-midi de lundi même pour le matin, en ne pouvant pas faire autrement.

Celle-ci a été refusée sans explication par mon supérieur (je suis sûr que c'est par principe, à cause du fait qu'elle ait été posée à posteriori, mais je n'ai reçu aucune communication), et aujourd'hui je découvre qu'ils vont probablement m'enlever une demi-journée de congé sans solde pour couvrir ça. En sachant, au passage, qu'au final je suis resté travailler jusqu'à 20h30 pour couvrir mon absence et faire le juste nombre d'heure pour une journée.

Je ne pense pas qu'il soit relevant, mais au cas où : je suis ingénieur cadre dans une société de services, convention Syntec.

Quelqu'un sait si le comportement de mon chef est correct ?

Merci beaucoup de votre aide

5 réponses


pas forcément, mais je suppose que si vous étiez en forfait jour, vous le sauriez...reportez vous à votre contrat de travail.
si vous arrivez en retard, l'employeur peut procéder à une retenue sur salaire des heures non effectuées voire prendre une sanction disciplinaire. il n'est pas obligé d'accepter la pose d'une journée de RTT ou de CP.
rattraper les heures le soir est une possibilité, mais seulement avec l'accord de l'employeur : vous devez vous conformer aux horaires qu'il fixe. dans le cas présent, l'employeur ne s'y est manifestement pas opposé, donc le problème est réglé.
Messages postés
16
Date d'inscription
lundi 21 novembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020

Merci beaucoup Rirififiloulou.

Donc avec "le problème est réglé", vous dites que le fait que je suis resté jusque tard vaut "acceptation" de la journée comme entièrement effectuée, et il ne peut pas m'enlever de demi-journée ?

À savoir au passage que, même si je suis en train d'arrêter de faire ça car j'estime avoir trop donné pour rien, j'ai très souvent fait des journées beaucoup plus longues des heures théoriques ; il n'est donc pas exceptionnel ce qui c'est passé lundi, même si je n'ai pas du tout envie de me sacrifier autant pour me voir même enlever des demi-journées à la moindre occasion.
>
Messages postés
16
Date d'inscription
lundi 21 novembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020

si vous êtes aux 35 heures, les heures supplémentaires doivent être payées ou récupérées, cadre ou pas cadre. Beaucoup d'employeurs utilisent l'argument de la valorisation ("ceux qui comptent leurs heures, ce sont les petits salariés, tu es au-dessus de ça") ou la culpabilisation ("tu comptes tes heures ? tu es cadre, pas fonctionnaire !") des cadres pour faire accepter le fait que les heures sup' des cadres ne sont pas payées, mais c'est juste faux...c'est juste une manoeuvre pour obtenir des heures de travail gratuit...

êtes vous en forfait jour ou aux 35 heures ?
Messages postés
16
Date d'inscription
lundi 21 novembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020

C'est LA QUESTION que je me pose ! Je cumule des RTT, du coup j'imagine que ça démontre que je suis aux 35 heures, ou je me trompe ?
Messages postés
16
Date d'inscription
lundi 21 novembre 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2020

J'ai donc une dernière question qui me vient en relisant votre première réponse : que aurait-il changé par rapport au fait que j'étais ou pas au forfait jour ?
Merci !

dans le forfait jour, vous n'êtes pas soumise à des horaires collectifs de travail...donc peu importe l'heure à laquelle vous arrivez. Vous ne devez plus 35 heures de travail par semaine à votre employeur, mais 218 jours par an (ça peut varier d'une convention à l'autre). Dans une journée, il peut y avoir une heure de travail comme 10...
attention quand même, ça ne donne pas le droit de faire ce qu'on veut quand on veut...ça s'adresser en principe à des cadres non soumis à un horaire collectif ou à des salariés (pas forcément cadres) dont l'horaire ne peut être prédéterminé (commerciaux, techniciens itinérants...). Dans la pratique, ça permet surtout aux employeurs de contourner les règles sur le paiement des heures supplémentaires...
Dossier à la une