Pression psychologique au travail

- - Dernière réponse :  elsa62 - 3 janv. 2020 à 21:28
Bonjour, je vous explique ma situation :

J’ai 20 ans et Je travaille en tant qu’aide soignante dans une maison de retraite depuis 2 mois en CDD. Mais dès les premiers jours ça n’a pas été du tout avec mes collègues. Elles m’ont mises à l’ecart, mal parlé, tiré dans les pattes etc alors que j’essayais de tout faire pour bien faire mon travail. Chaque jour, elles me faisaient faire des bêtises pour me planter et me faire engueuler par les cadres, elles me font faire tout le travail pendant qu’elles partent en pause le matin alors que moi je n’ai pas le temps d’y aller, je ne prends que ma pause de midi... C’est tellement devenu une pression psychologique que j’en suis devenue malade car travailler de 8h à 20h avec des gens qui me poussent à bout c’est vraiment horrible... J’ai essayé d’en parler à ma cadre mais elle m’a fait passé pour une menteuse et m’a dit « alors ça ça m’etonnerait, elles ne sont pas comme ça !» et depuis l’ambiance est devenue horrible... tellement que les matins je suis en pleurs dans ma voiture parce que je sais que la journée va mal se passer j’arrive vraiment au bout...
Mon contrat se termine lundi 6 janvier, je travaille demain, dimanche et lundi, il me reste donc 3 jours à travailler mais je ne peux vraiment plus.... J’ai pensé à me mettre en arrêt mais je ne suis pas quelqu’un qui arrive à me plaindre facilement puis j’ai pensé à l’abandon de poste et enfin je ne sais pas quoi faire mais je ne veux absolument pas y retourner.... Avez vous des conseils à me donner, que dois-je faire ?

Merci beaucoup d’avance pour votre aide.....
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonjour,

Vous avez deux solutions :

- aller voir le médecin et qu'il vous arrête jusqu'à la fin de votre contrat. Je ne sais pas si dans votre métier il y a la carence en-cas d'arrêt maladie mais bon pour si peu de jours si vous n'êtes pas payée pas grave la santé avant tout
- prendre votre courage, vous en foutre de vos collègues méprisantes. Vous faites votre travail et pensez dans votre tête que votre contrat se termine bientôt. Et au moins vous pourrez vous dire que vous avez été jusqu'au bout et dans ce cas vous pouvez être fière de vous

Surtout pas d'abandon de poste. Courage

Cordialement

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 22062 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Bodoum
0
Merci
Bonsoir,

Il n'est pas rare que dans ce milieu, les remplacantes soient "maltraitées ". Infirmière j'ai connu aussi. Elles en ont rien à faire car vous n'etes que de passage.
A votre place je vous conseille de faire ces 3 jours la tête haute. Vous n'êtes pas là pour elles mais pour les malades.
Le dernier jour, vous remettez tout le monde à leur place en leur disant bien comment pour des soignants, elles manquent de bienveillance et que ce n'est pas comme ça qu'elles auront des collègues qui restent. Courage.
Commenter la réponse de elsa62
Dossier à la une