Informations préoccupante abusive

Fermé
Keely - 22 déc. 2019 à 08:39
 Estelle - 16 juil. 2022 à 12:35
Bonjour,

Il y a 1 ans et 3 mois, l'école a fait un signalements de ma fille car son père lui avait fait un petit bleu au front,
Suite a cela j'ai répondu au rdv des assistantes sociales a mon domicile et a leur bureau, je me suis séparé également du papa car pour elles ils ne fallait pas que je reste avec.
Lui n'a jamais rien eu par contre moi j'avais clairement l'impression d'être coupable !
Ils m'ont même dit en gros que j'étais une mauvaise mère et que je ne savais rien faire alors qu'ils ne me connaissent absolument pas.
Bref après presque 1 ans de suivi .... Ils m'ont proposé un suivi en milieu ouvert, j'ai accepté mais ils voulaient toujours me donner des rdv qui pour moi étaient impossible a honoré j'en ai donc eu marre d'être à leur service j'ai arrêté de répondre présente a leur convocation.
Hier je reçois une lettre, l'information préoccupante qui concerné à la base que ma fille, a changé maintenant il y a une information préoccupante pour tous mes enfants,
J'en ai marre je ne sais plus quoi faire, il s'acharne sur moi alors que je n'ai absolument rien fait.
Quel recours puis je avoir ?
Puis aussi portez plainte pour information préoccupante abusive ?
A voir également:

3 réponses

jodelariege Messages postés 3901 Date d'inscription jeudi 18 février 2016 Statut Membre Dernière intervention 14 août 2022 6 259
22 déc. 2019 à 09:11
bonjour
il y a dû avoir autre chose qu'un" simple petit bleu au front" pour que les assistantes sociales vous demandent de vous séparer de cet homme violent....il y a dû avoir autre chose pour qu'il y ait un suivi AEMO pendant un an ,le suivi AEMO a dû être ordonné par un juge des enfants ;le juge des enfants n'ordonne pas d' AEMO au hasard il faut toujours un rapport alarmant des travailleurs sociaux...
le fait que vous ne collaboriez pas avec les services sociaux est toujours inquiétant......
vous pouvez toujours voir un avocat pour voir si vos droits ont été bien respectés mais si les faits dénoncés par les travailleurs sociaux existent vraiment votre avocat ne pourra pas les faire disparaître....
10