Consultant en cyber sécurité sur la ligne rouge

Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 17 novembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2019
- - Dernière réponse : GrandCaribou
Messages postés
26566
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2019
- 17 nov. 2019 à 11:01
Bonjour,

Je viens ici afin d’avoir le plus d’info possible sur cette problématique qu’a mon conjoint.

Il a commencé il y a un peu près un an dans une nouvelle entreprise. Le milieu de la cyber est très exigeant et demande énormément de travail, il a déjà travaillé d’arrache pieds dans deux boîtes auparavant sans accroches. Seulement ces derniers temps il travaille en moyenne 14h par jour (en plus chez nous), dort en moyenne 5h. Il est surexploité et confronté à des collègues lui déléguant toujours plus et des supérieurs lui exigeant toujours plus. C’est simple, il lui est arrivé de ne pas avoir eu le temps de prendre sa pause repas le midi tandis qu’évidemment tout le monde la prenait.
Il n’a jamais osé prendre d’arrêt maladie car il avait peur que ça entache son travail.

S’en est suivi une longue fatigue et baisse de motivation. Et logiquement une baisse de productivité... Résultant à un échange avec son manager lui proposant une rupture conventionnelle.

Je suis indignée; une fois le citron pressé sans plus un goutte, il est directement mis à la poubelle. Pensez vous qu’il s’agisse d’abus? Est-ce préférable qu’il signe son départ en vue de changer d’entreprise, ou bien pensez vous qu’il est important de rappeler à sa boîte les droits des employeurs?

Je suis désarmée face à tant d’opportunisme. Il plonge lentement mais sûrement vers une dépréciation totale.

Que feriez-vous?

Merci bien...
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
26566
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2019
6782
0
Merci
Bonjour,

Il semblerait que votre conjoint ait des difficultés à se protéger puisqu'a priori il ne dit jamais non.

Une proposition de rupture conventionnelle est légale à proposer par l'employeur, elle peut être refusée. Attention, votre conjoint a un an d'ancienneté dans cette entreprise... donc il ne coûte pas grand chose à licencier y compris en cas de condamnation aux prud'hommes.

Rappeler le droit à l'employeur n'aura pas d'effet dans ce genre d'abus depuis que licencier ne coûte plus grand chose (ordonnances "Macron" de 2017).

Cordialement
Commenter la réponse de GrandCaribou
Dossier à la une