Vente sans bénéfice de l'usufruit

- - Dernière réponse : condorcet
Messages postés
31494
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2019
- 7 oct. 2019 à 19:25
Suite au décès de mon épouse, marié sous contrat de séparation des biens, et étant propriétaire de 50% de la maison, je découvre l'existence d'un testament : j'ai eu 2 enfants de mon mariage et mon épouse un, d'un premier mariage; par ce testament, je dois renoncer au quart de la part de ma femme et à l'usufruit:

1)l'usufruit de la maison porte-t-il sur la moitié ou la totalité du bien qui m'appartient à 50%?
2) je veux vendre le bien , combien de part ou pourcentage seront nécessaires pour forcer la vente?
merci de votre réponse avisée
Philippe
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
31494
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2019
10950
1
Merci
je découvre l'existence d'un testament
Quelles sont les dernières volontés exprimées dans ce testament ?

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 25810 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
6922
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2019
2256
0
Merci
par ce testament, je dois renoncer au quart de la part de ma femme et à l'usufruit:
Faut-il plutôt comprendre que votre épouse vous a privé de l'usufruit ?

1)l'usufruit de la maison porte-t-il sur la moitié ou la totalité du bien qui m'appartient à 50%?

Le testament ne peut porter que sur la part de votre épouse, donc la moitié.

2) je veux vendre le bien , combien de part ou pourcentage seront nécessaires pour forcer la vente?

"nul n'est censé rester dans l'indivision". Dès lors, aucun pourcentage minimum n'est requis dans une indivision.
oui car séparés elle me prive de l'usufruit; dans ce cas , souhaitant vendre ma nue propriété, me faut-il l'accord de tous les héritiers qui ont tous l'usufruit?
2) y aura-t-il une valeur amputée à cause de l'usufruit?
3) fiscalement parlant, merci de me préciser si mon statut de non propriétaire par ailleurs, engendrera de la plus-value ou des charges supplémentaires ?
En vous remerciant,
Philippe
condorcet
Messages postés
31494
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2019
10950 > Philippe -
séparés elle me prive de l'usufruit;
En votre qualité de conjoint survivant vous bénéficiez d'un droit d'usage et d'habitation viager dans cette maison ainsi que l'usage du mobilier qu'elle contient.
Il s'agit d'un droit résultant du mariage et non de la succession.
Sauf si vous voulez absolument vendre cette maison, faites savoir à votre notaire que vous revendiquez ce droit prévu .
(copier-coller)
Le logement familial
Une fois écoulé ce délai d'un an, le conjoint survivant conserve un droit d'usage et d'habitation sur le logement familial et son mobilier. En d'autres termes, il peut continuer à l'occuper jusqu'à son décès. Si le logement n'est plus adapté à ses besoins, il peut alors le donner en location, afin de dégager des ressources nécessaires à de nouvelles conditions d'hébergement.
https://droit-finances.commentcamarche.com/contents/1030-succession-entre-epoux-les-droits-du-conjoint-survivant#en-l-absence-d-enfants
Commenter la réponse de Gayomi
Dossier à la une