Assurance vie

-
Bonjour,
J’ eu le tort, il y a un an, après un cambriolage, de placer à la poste 60.000 euros d’une assurance vie que je venais de percevoir suite au décès de mon époux. Le conseiller m’a affirmé que je pourrais retirer les fonds dès que j’en aurai besoin. Actuellement je désirerai utiliser une partie de ces fonds afin d’aider mon petit fils à s’installer dans la vie active.. Le conseiller me refuse la transaction. Il me faut lui prouver l’origine de l’argent et à qui et à quoi est destiné le retrait et le prouver.
Pour ouvrir un dossier on ne pose pas ce genre de questions . Mais en cas de besoin c’est compliqué de retrouver son bien.
Faut il mentir ?
Cela est il normale ?
Merci pour vos commentaires.



´
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
586
Date d'inscription
samedi 9 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
19 octobre 2019
336
0
Merci
Pour ouvrir un dossier on ne pose pas ce genre de questions .
Si, lorsque le conseiller fait correctement son travail.
Le forum est d'ailleurs rempli de posts de personnes qui se plaignent qu'on leur demande d'où provient l'argent déposé (dans le cadre des lois contre le blanchiment d'argent).

Il me faut lui prouver l’origine de l’argent et à qui et à quoi est destiné le retrait et le prouver.
Cela ne devrait pas poser de problème puisqu'il y a eu une succession. C'est ce type de justification qui est recherché.

Faut il mentir ?
Si vous voulez des problèmes oui.

Cela est il normale ?
C'est même obligatoire pour la banque de poser ces questions. Dans le cas contraire (au vu de la transaction qui n'a rien d'habituelle), elle irait à l'encontre des lois LAB-FT, du dispositif Tracfin et s'exposerait à des amendes de l'ACPR (plusieurs dizaines de millions d'euros généralement).
Merci pour votre réponse. Je comprends mieux le système. Le conseiller a été intéressé par mon dépôt d’argent, ne m’a pas demandé l’origine et ne m’a pas indiqué les modalités de retrait. A l'époque Je lui avais bien dit que cet argent était pour aider mes petits enfants en temps voulu. On ne s’est pas compris. Il
Merci encore.
Commenter la réponse de MaxVIL2
Dossier à la une