Sortie des poubelles d'immeubles dans une entreprise de nettoyage

- - Dernière réponse : maylin27
Messages postés
25615
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 septembre 2019
- 13 sept. 2019 à 07:45
Bonjour,
Je travaille dans une entreprise de nettoyage.
J ai la tâche de m'occuper de la sortie des poubelles et containers de certains immeubles 3 jours par semaine.
Il arrive souvent que dans certains immeubles, les poubelles ne soient pas triées .
Verres et autres matières dangereuses.
J ai informé mon employeur, que je refusais de mettre les mains dans les poubelles.

Mon employeur a t-il le droit de m'obliger à le faire ?

Si oui, sous quel conditions ?
Avec des gands adaptés, ou pas du tout ?
Que prévoit les droits du travail concernant les éboueurs ?
Est ce que les mêmes droits s'applique aussi à moi ?

Merci de me répondre .
Afficher la suite 

3 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Bonsoir,

"J ai la tâche de m'occuper de la sortie des poubelles et containers de certains immeubles 3 jours par semaine"

Donc on ne vous demande pas de contrôler l'intérieur des poubelles et encore moins de les trier ?

Cdt

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24907 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de nenuphar
0
Merci
Non pour la simple raison, que le trie dois être effectué normalement par la où les personnes qui dépose(NT)
Leurs poubelles
Cependant, je vérifie avant de plonger mes mains.

Et heureusement d'ailleurs, car il peut n'y avoir tout et n'importe quoi.
maylin27
Messages postés
25615
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 septembre 2019
6798 -
bonjour,
votre tache est de sortir les poubelles, pas de les trier. C est de la responsabilité des locataires et propriétaires et si vous avez du verre dans les poubelles non recyclables vous n avez pas a vous en occuper. Si vous avez un accident de travail (coupure ou plaie) l employeur vous dira que vous n aviez pas a le faire et que cela ne fait pas partie de vos taches donc pas de prise en charge.
Cdt
Mon employeur m oblige à le faire justement avec des gands de chirurgien qui ne protege en rien mes mains si il y a du verre.
Commenter la réponse de Devilnicot03
Messages postés
34235
Date d'inscription
mardi 17 septembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 septembre 2019
680
0
Merci
bonsoir
les mauvais trieurs se débrouillent avec l'entreprise d’enlèvement => facture au syndic ou refus de collecte
Ok.
Je reformule mes questions

Les ripeurs ou éboueurs ont des droits strict pour la garanti de leurs securité.

Peuvent ils etre obligé de faire le trie dans un sac poubelles que ce soit avec des gands anti-coupures ou pire, sans ?

Est ce que les memes droits de securité sont applicable dans mon metier d'agent d'entretien

Merci de repondre seulement si vous savez
maylin27
Messages postés
25615
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 septembre 2019
6798 -
Les ripeurs ou éboueurs ont des droits strict pour la garanti de leurs securité.
Exact mais vous n etes ni l un ni l autre !

Peuvent ils etre obligé de faire le trie dans un sac poubelles que ce soit avec des gands anti-coupures ou pire, sans ?
les ripeurs ne font pas le tri ils collectent ! Et ils ont des gants anti coupure souvent par lorsque le broyeur de la benne se coince, ils peuvent intervenir dans un compartiment reservé par exemple aux boites de conserves et plastiques.....

Est ce que les memes droits de securité sont applicable dans mon metier d'agent d'entretien
NON, car vous ne sortez que les containers pour qu ils soient collectés et un eventuel nettoyage regulier une fois vidés.

Merci de repondre seulement si vous savez
Vous avez eu la reponse. Maintenant vous relisez votre fiche de poste et votre convention collective et vous serez définitivement fixé sur le obligations de votre poste d agent de nettoyage.

Cdt
Commenter la réponse de xplom
Dossier à la une