J'ai besoin de savoir comment je vais me loger après mon divorce

- - Dernière réponse :  caramel56 - 13 sept. 2019 à 14:53
Bonjour, je suis en divorce mais la maison est à mon mari, donc je vais me retrouver sans logement et je n'ai qu'une pension invalidité et je voudrais savoir ou me renseigner
Afficher la suite 

18 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
Bonjour.

De plus, dans le cadre du divorce, voir votre avocat ; Lui exposer votre situation financière pour demande d'une éventuelle "pension" de la part de votre époux ;

Cdt

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24474 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

anemonedemer
Messages postés
16915
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
5866 -
Les prestations compensatoires sous forme de pension ne sont plus que très rares. En général c'est un capital.
Oui, tout à fait possible. Ce sont les juges qui décident…
Mais, pour Caramel56, il est important de voir ce côté financier avec son avocat.
Je vous remercie pour les réponses, mais j'ai vraiment peur de me retrouver sans rien du fait que la maison est un bien propre à mon mari, et en plus on ne connait pas vraiment les gens car mon mari n'étant pas facile est vraiment très dur, aucune communication entre notre fils et lui et avec moi, ne pense qu'a me mettre dehors, c'est dur de vivre cet enfer, toutes les aides de votre part sera pris en considérations en vous remerciant par avance. Notre fils en souffre et se sent pas aimer avec son père et je trouve cela dommage.
Cordialement.
Commenter la réponse de gitane2229
Messages postés
16915
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
5866
1
Merci
Bonjour,
Voyez le CCAS ou la CAF pour une demande de logement social.
Bonjour,

Je dois voir mon avocat en octobre 2019, j'ai une pension invalidité et aah 850 euros par mois, j'ai notre fils de 18 ans avec moi, je suis vraiment dans une situation financière difficile, car j'ai été voir une assistante sociale qui ne fait pas grand chose car trouver un appartement et le meubler cela va être dur surtout que personne ne m'aide pas de famille et donc personne vers qui me tourner. J'attends que l'on me donne le plus de renseignements car je suis vraiment dans une galère et j'ai 52 ans, je ne peu pas mettre mon fils à la rue avec moi.
Cordialement
Commenter la réponse de anemonedemer
0
Merci
Je résume ma situation, la maison est à mon mari, nous sommes en train de divorcer, j'ai un fils de 18 ans, en revenu j'ai une pension invalidité et l'aah donc 850 euros par mois, pour prendre un appartement et le meublé, je pense que cela va être dur, sinon je ne sais pas ou me renseigner pour ne pas vivre a la rue.
Pouvez-vous m'aider car j'ai du mal à y voir claire.
Merci.
anemonedemer
Messages postés
16915
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
14 septembre 2019
5866 -
Certes rien n'est facile. Sinon il ne faut pas divorcer.
Une assistante sociale ne trouvera pas facilement un logement, mais vous pouvez trouver de l'aide pour le meubler (Emmaus, etc).
Il y a aussi des foyers d'urgence pour vous héberger temporairement.
Votre fils peut travailler et contribuer à son propre entretien.
Merci de vos réponses, j'espère que je vais m'en sortir avec tous les renseignements obtenues.
Cordialement.
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Bonjour,
Sous quel régime matrimonial êtes-vous marié et ou en êtes-vous de la procédure ?
Commenter la réponse de Toto35th
0
Merci
Bonjour,
Le régime matrimonial réduite aux acquêts, novembre 2019 au tribunal de conciliation.
Cordialement
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Bon si vous êtes mariée sous la communauté réduite aux acquets la maison vous appartient pour moitié, sauf si Mr en était propriétaire avant votre mariage ou sauf si Mr l'a financée aux moyens d'un héritage.
Nous sommes là pour vous aider, vous me semblez totalement perdue, répondez aux questions et vous verrez on avancera ensemble et ceci sans vous dispenser des conseils d'un avocat.
Au vu de vos revenus vous pouvez bénéficier de l'aide juridictionnelle totale , autrement dit les frais de procédure ne vous couteront rien.
Le differentiel de revenus entre Mr et vous sera déterminant.
Dites-moi êtes-vous passée devant un jaf pour l'onc?
Commenter la réponse de Toto35th
0
Merci
Bonjour,

Je réponds à votre question la maison est un bien propre à Mr avant le mariage (par ses parents). Je ne suis pas passé par un jaf, car notre fils à 18 ans donc mon avocate ne la pas mis dans la procédure du divorce normalement par consentement mutuel. Pour l'avocat, j'ai fait un dossier d'aide juridictionnelle totale et je n'ai rien à payer, cela m'a été confirmée.
Mais comme la maison n'est pas à moi, mon mari voudrais que je parte mais je ne sais pas vers qui me tourner.
Merci de votre aide très précieuse.
Cdl
maylin27
Messages postés
25575
Date d'inscription
mercredi 2 février 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 septembre 2019
6781 -
Bonjour
dans l urgence et sans meubles, essayer de trouver un bail meublé en attendant que votre situation vous laisse le temps de trouver un autre logement.
Cordialement
Bon la maison appartient à Mr mais la différence de revenus entre vous et Mr est-elle importante?
Peu importe que votre fils ait 18 ans pour ne pas passer devant un jaf.
Votre avocate vous doit un devoir de conseil et un divorce par consentement mutuel n'est peut-être pas approprié si Mr cherche à vous démunir.
Sachez Mme que si Mr a une bonne situation un jaf lui ordonnerait probablement de quitter le logement et vous pourriez en obtenir la jouissance jusqu'à la liquidation du regime matrimonial.
Sachez Mme qu'un jaf (selon votre ecart de revenus) lui ordonnerait probablement de payer un devoir de secours (jusqu'au prononcé du divorce).
Sachez Mme que s'il y a une différence de revenus et qu'en plus Mr détient la majorité du capital il pourrait vous devoir une prestation compensatoire (une Somme en capital) , à régler au prononcé du divorce.
Votre fils est-il autonome (a-t-il des revenus) et que souhaite-t-il?
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Bonjour,

Mon avocate à demander la jouissance de la maison pour mon fils et moi même, une pension alimentaire de 300 euros par mois pour notre fils. Je touche 850 euros par mois et mon mari 1600 euros par mois. Je dois voir mon avocate courant octobre et je lui parlerais de la prestation compensatoire. Notre fils veut continuer ses études à obtenu son cap de menuisier et voudrais continuer ses études électricien chauffagiste. J'ai vu un notaire avec touts les papiers pour la liquidation matrimonial. Et j'aimerais savoir qui va payer les études de notre fils. Mon mari souhaite que je parte au plus tôt et se dégage de toute responsabilité de notre fils. Pour l'instant je n'ai rien perçu pour la pension alimentaire depuis mars 2019. La caf à versé 3 mois et plus rien.
Je vous remercie de toutes les informations que vous jugerais utile de me faire parvenir, je commence à reprendre confiance.
Cordialement.
Votre mari ne gagne pas beaucoup non plus.
Selon le simulateur info.gouv pour la pension alimentaire elle devrait être de 140 euros par mois pour un dvh classique, c'est juste une indication car seul le jaf décide en fonction de ce qui est demandé.
Le logement pourrait vous être attribué au titre du devoir de secours de l'onc jusqu'à la clôture du divorce.
Étant donné l'écart de revenus il ne faut pas espérer grand chose comme prestation compensatoire, peut-être même rien. Le point positif serait que Mr aura des capitaux (c'est sa maison) et c'est peut-être plus sur cette base que vous pourriez obtenir quelque chose.
Celle-ci ne se demande pas au moment de la requête mais lors de l 'assignation.
Concernant votre fils, cela me semble difficile d'obtenir plus que le montant de la pension alimentaire , maintenant il pourrait peut-être se former en alternance ce qui lui procurera un revenu.
Surtout ne quittez pas la maison de votre propre chef car cela pourrait vous nuire, attendez la décision du jaf.
Tout cela est évidemment à voir avec votre avocat, je vous donne juste des pistes ,mais c'est le chef d'orchestre de votre dossier et le spécialiste
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Bonjour,

Pour le logement se serait plus facile au début d'avoir un meublé et après trouvé un logement.
Je recherche sur SARZEAU et tous les environs de vannes. Le plus important c'est d'avoir un toit, pour que notre fils continu ses études dans un environnement plus calme car le divorce c'est plus dur pour les enfants, mais malheureusement le lien entre père et fils ne sait pas fait, manque d'autonomie, confiance en lui, mais je pense car je suis une positive que cela va s'arranger. Cela fait 18 ans que m'en occupe tout a fait normal, mais toute seule (enfin très désiré). Merci Maylin27
En vous remerciant de toute l'aide que vous pourrez m'apporter.
Cordialement.
Pour le logement attendez de voir la décision du jaf puisque votre avocat a demandé dans sa requête que vous obteniez la jouissance gratuite de celui-ci.
Un divorce peut durer longtemps quand il y a conflit et vous pourriez être tranquille pendant plusieurs années, ceci dit un jour ou l'autre il faudra vous reloger.
Vous avez aussi l'atout de l'aide juridictionnelle alors que Mr ne pourra pas en bénéficier et les frais d'avocats sont onéreux.
Ah désolé il n 'y a pas de requête déposée, vous êtes à priori sur un divorce par consentement mutuel et je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution.
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Bonjour,

Je sais que je dois pas partir de la maison car je sais très bien que cela me couterais chère, j'ai un exemple dans ma famille, ma soeur est parti du logement conjugal, à perdu la garde de ses trois enfants et sait suicidée. Je pense que mon fils devrait faire un apprentissage, comme ça cela lui permettrait de toucher quelque chose et puis c'est mieux pour apprendre. Je vais voir avec mon avocate mais vous savez quand on ne paie pas, on n'a pas beaucoup d'informations. Je sais juste que le 20 novembre c'est la conciliation à Guingamp pour nous deux. Je n'ai pas demandé une pension compensatoire pour moi, tout ce que je veux, c'est qu'il participe pour notre fils cela est normal, même s'ils ne s'entendent pas du tout.
Je vous remercie dans ses moments douloureux car je ne cherche pas la guerre.
Cordialement.
C'est bien de ne pas chercher la guerre, il ne s'agit pas de plumer Mr mais essayer d'être juste. Un divorce est toujours un traumatisme .
J'ai des doutes, vous parlez de conciliation en novembre donc vous n'êtes-pas sur un divorce par consentement mutuel?
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Bonjour,

Tout ce que je veux c'est d'être divorcé pour pouvoir voir l'avenir avec plus de calme car notre vie actuelle, c'est plutôt douloureux aucune communication possible, car Mr est toujours énervé comme si je devais disparaître pour qu'il soit tranquille et surtout c'est pour mon fils que je m'inquiète. Normalement c'est ce que j'ai demandé un divorce par consentement mutuel sans me faire plumer, car nous avons acheté tous les meubles en commun, car nous avions un compte joint. Je suis consciente que mon couple n'était pas parti des bases solides car nous habitons un hameau donc loin de toute civilisation à moins de 15 km, mon mari se plait bien mais pas nous. Je pense que quand on forme un couple, on peut demander la vie de l'autre et quand nous avons eu notre fils, je me suis dit qu'il avait besoin de nous deux et cela ne sait pas fait, depuis son arrivé, je me suis occupé de tout et mon mari à trouvé cela normal et moi j'en ai beaucoup souffert. Cela est facile d'aller au boulot et ne rien avoir à faire d'autre et moi il m'a coupé du monde car pour lui c'était normal que je m'occupe de notre fils, de la maison, des papiers...
Merci de votre soutien.
Cordialement
Vous ne répondez pas à la question à savoir si vous êtes toujours vers un divorce par consentement mutuel ou si votre avocat a déposé une requête via un jaf.
Je ne suis pas là pour parler de qui a tort ou raison , juste vous donner des indications pour vous en sortir le mieux possible, compte tenu des éléments que vous communiquez.
Avec tout le respect que je vous dois la justice se fiche que Mr aime la campagne et pas vous.
Ce qui sera déterminant reposera avant tout sur les éléments matériels.
Vous souhaitez être divorcée rapidement mais un divorce rapide sera surtout à l'avantage de Mr sauf à considérer qu'il conçoive que sa situation plus favorable nécessite des concessions.
Ensuite et là d'un point de vue purement moral ,celui qui subit un divorce a tendance à plus se braquer.
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Je n'ai pas beaucoup de renseignement avec mon avocate mais je dois la rencontré en octobre pour voir si elle a déposé une requête via un jaf et pour la question un divorce par consentement mutuel à voir aussi avec mon avocate car la maison est à lui certes mais les meubles sont à nous, donc je vais poser les bonnes questions à mon avocate mais pas facile quand on téléphone, on tombe sur sa secrétaire et ne me donne pas les réponses demandées, juste les papiers nécessaires dont le RDV du 20 novembre pour la conciliation, c'est pour ça, que je suis un peu perdu.
Merci pour votre gentillesse.
Cordialement.
Votre avocate ne fait que ce que vous lui avez demandé.
Elle ne peut déposer de requête sans votre accord donc vous devez savoir ce qu'il en est.
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Pour répondre à votre question toto35th, je ne sais ce que fait mon avocate, avec leurs jargons eux se demande pas si nous on a compris, mais je vais lui posé la question.
Cordialement
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Bonjour,

Je viens de recevoir une convocation avec la JAF et je n'ai pas beaucoup de renseignements, mais notre fils est majeur. Il voudrait rester bien sur avec moi, mais du fait que je n'ai pas beaucoup de ressources financières, je m'inquiète fortement, c'est ce que j'ai de plus chère au monde.
Merci pour les renseignements que je pourrais obtenir car tout cela me fait très peur.
Cordialement .
Bonjour,
Donc vous n'êtes pas sur un divorce par consentement mutuel.
Je ne comprends pas que vous ne le sachiez pas, votre avocate n'a pu déposer celle-ci qu'après votre accord et vous en avez une copie.
Quand on lit la requete c'est sans équivoque vous voyez obligatoirement que ce sera un divorce judiciaire.
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
J'ai la requête initiale de divorce et le RDV JAF le 20 novembre 2019. Une pension alimentaire pour notre fils à été formuler et moi j'ai demander un divorce par consentement mutuel mais je suis d'accord avec vous que cela ma l'air plus compliqué et cela impliquera quoi de plus un divorce judiciaire ?
Merci de votre réponse.
Cordialement.
Je suis désolé mais je doute fort que votre avocate ne vous ait pas prévenu du type de divorce vers lequel vous vous engagez. Peut-être et c'est parfois leur défaut, qu'elle a adopté un argumentaire trop juridique que vous n'avez pas compris, mais dans ce cas il vous appartenait de dire "désolé Maitre je n'ai pas tout saisi".
Compte tenu de ce que vous dites de l'attitude de Mr et devant votre désœuvrement il me semble que vous avez tout intérêt à passer par un jaf pour ne pas vous faire avoir.
Je vous explique la procedure dans un autre post au moins jusqu'à l'onc et si vous n'avez pas compris posez vos questions.
Le 20 novembre 2019 donc vous allez vous, Mr et vos avocats respectifs passer devant le jaf.
Mr a été ou sera informé de votre requête et sera convoqué par le TGI.
En clair cela veut dire qu'il a connaissance de ce que vous allez demander.
De son côté et via son avocat il doit faire part aussi de ce qu'il demande.
Votre avocate doit dans un délai raisonnable connaitre les prétentions de la partie adverse et ceci afin de mieux préparer votre défense.
Il arrive parfois, procédé non confraternel , que vous connaissiez les prétentions de la partie adverse au dernier moment, afin de ne pas vous laisser le temps d'assurer votre défense
Si tel est le cas ,cela peut-être signalé au jaf qui pourrait reporter l'onc.
Concrètement.
Vous avez déposé la requête donc le jaf vous entendra seule en 1er, ensuite Mr seul.
Cette étape passée vous serez tous les deux avec avocats respectifs reçus par le jaf.
Votre avocate parlera en 1er , ensuite l'avocat de Mr.
La procédure est orale et sauf si le jaf vous le demande il ne faut pas intervenir, ne pas couper la parole. Si vous souhaitiez toutefois parler demandez l'autorisation.
Ne pas faire de mimiques, yeux au ciel, moues de dégoût, en un mot rester neutre.
Ne pas vous offusquer des mensonges éventuels de la partie adverse qui peut aussi chercher à vous provoquer.
Plus vous resterez calme mieux ce sera.
Habillez-vous d'une façon correcte, neutre mais pas négligée. Pas de bijoux ostentatoires, enfin rien qui montre que vous n'êtes pas dans le besoin.
A l'issu de l'audience qui dure entre 15 et 20 mn, le jaf fixera une date à laquelle il rendra l'onc.
Ces mesures provisoires sont valables 30 mois.
Vous ne saurez rien de la décision du jaf au sortir de l'audience, tout au plus pourriez-vous demander à votre avocate ce qu'elle en pense.
Si vous signez tous les 2 le pv d'acceptation il n'y aura plus de divorce pour faire possible lors de l'assignation (suite de la procédure).
Si un des deux ne veux pas signer ce pv, restera une assignation pour divorce pour faute ou altération du lien conjugal.
A tout moment en cas d'accords ultérieurs vous pouvez passer vers un divorce par consentement mutuel (on appelle cela passerelle) ou sur demande acceptée
Confirmez-moi que vous avez bien l'aide juridictionnelle acceptée et que votre avocate vous assiste avec cette aide.
Au final ne soyez pas affolée par un passage devant le jaf cela est du civil, ni votre mari ni vous ne serez traités comme des criminels.
Faute d'orthographe si vous signez tous les 2 le pv d'acceptation plus de divorce pour faute possible
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Je réponds à la question, j'ai bien l'aide juridictionnelle acceptée et mon avocate m'assiste avec cette aide totale.
Je serais calme de toute façon cela ne sert à rien de s'énerver et l'avocate sera la pour me conseiller. Mais quand on n'ai jamais passé par ce genre de chose, cela fait toujours peur.
Juste une question, enfin si vous voulez bien me répondre, vous êtes un professionnel sur le sujet ou quelqu'un comme moi ?
Merci pour votre aide.
Cordialement.
Je suis passé comme vous par un divorce.
Je ne suis pas avocat ni juriste mais je me suis beaucoup documenté.
J'ai toujours voulu être acteur de ma vie.
Mon avocate (merci de son compliment) m'a trouvé très calé et je l'ai même aidée sur certains aspects.
Le droit est très complexe et vous conduit parfois à des situations inextricables.
Quand on veut créer des problèmes la procedure peut-être très longue.
Vous voulez divorcer rapidement mais votre situation est simple et excepté que vous êtes plus démunie que Mr (il n'a pas non plus de gros revenus) c'est plus lui qui pourrait en subir les conséquences les plus dommageables ( iun divorce n'enrichit personne à quelques rares exceptions).
Dites-vous bien que si votre situation n'est pas enviable celle de Mr non plus.
Je voudrais aussi vous dire que l'onc est capitale pour la suite de la procédure, elle doit être préparée minutieusement et conditionnera la suite du divorce.
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Je tiens à vous remercier et rester en contact avec vous, j'aime la franchise, je suis d'accord avec vous pour dire que nous sommes touts les deux perdants, mais en aucun cas je veux nuire à mon mari .
C'est vrai que vous avez l'air d'être calé et je suis désolée pour votre divorce et pour le mien aussi, ce que je trouve le plus dur dans l'histoire, c'est pour notre fils.
Merci de votre franchise.
Cordialement.
Ne vous inquiétez pas pour mon divorce c'est terminé et je le vis bien

Nous sommes la pour vous aider, concentrez-vous sur vous, vous en avez besoin.
Commenter la réponse de caramel56
0
Merci
Je voudrais bien que le mien se passe bien et merci de me soutenir dans cette épreuve.
Cordialement.
Commenter la réponse de caramel56
Dossier à la une