Permis de conduire quelle limite à la discussion de l'examinateur ?

- - Dernière réponse : BmV
Messages postés
73493
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 juillet 2019
- 2 juil. 2019 à 18:21
Bonjour,
Je viens de passer le permis et n'ai pas encore le résultat mais je pense que je ne l'aurais malheureusement pas à cause d'une faute inattention. Je ne souhaite pas nécessairement contester la décision de l'examinateur mais signaler des conditions d'examen qui me semble non équitable. Je m'explique : Lors de mon passage de l'examen l'examinateur était accompagné d'une future examinatrice en formation et leurs interactions ont plus que perturbées ma concentration car ils n’arrêtaient pas d'échanger à propos des routes et parcours à emprunter.

L'examinateur ne changeant pas de ton lorsqu'il s'adresse à moi ou à elle je ne peux qu'écouter systématiquement et chercher à qui il parle avec par exemple des phrases du type : Là tu peux prendre à droite si tu veux aller vers la zone industrielle. L'examen étant déjà en soi nerveusement compliqué cette complexification supplémentaire est elle acceptable/normale ? N'y a t'il pas une asymétrie entre les candidats quand certains passent l'examen dans des conditions plus sereines ? (je ne me plein pas du fait qu'ils discutent mais du fait que leurs propos sont de nature à générer des quiproquos) Et si non, quel recours ou moyen de faire remonter l'information existe-t-il ?

En plus l'examinatrice en formation fixait mon retro central ce qui donna lieu à des contacts visuels systématiques pour le moins perturbant pour quelqu'un formé à conduire sans passagers.

Merci d'avance pour vos réponse
Cordialement
Florent
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
73493
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 juillet 2019
6663
1
Merci
" nous n'avons jamais l'occasion d'être dans cette configuration. " : non.
Mais les éléments perturbateurs dans et hors du véhicule ne doivent en aucun cas altérer votre concentration.
Élève, candidat ou apprenti.

Le déroulement de l'épreuve ne comporte aucune directive particulière imposant de faire silence pendant l'épreuve ou de se contenter de chuchoter, le but étant de vérifier les capacités du candidat notamment celles visant à " connaître et maîtriser son véhicule (...) avec autonomie et conscience du risque" et qu passe entre autres par l' "analyse (...) et l'adaptation aux situations".

https://www.securite-routiere.gouv.fr/les-differents-permis-de-conduire/permis-auto-categorie-b/passer-son-permis-b

Si vous avez des soupçons de comportement inapproprié de l'examinateur vous ayant causé préjudice, vous pouvez déposer une requête en préfecture.

--

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24848 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de BmV
Messages postés
73493
Date d'inscription
samedi 24 août 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
17 juillet 2019
6663
0
Merci
" pour quelqu'un formé à conduire sans passagers. " : ah ?

Sauf que quand on a le permis, il y aura tôt ou tard des passagers dans la voiture qui vont eux aussi parler, plaisanter, indiquer des directions, fixer le rétroviseur, chanter, téléphoner, etc.

S'il en faut si peu que ça pour être déconcentré, c'est qu'on n'a pas les capacités à conduire dans des conditions quotidiennes voire exceptionnelles.
Ça fait partie AUSSI du savoir faire.

Sauf évidemment si on a demandé à obtenir un permis spécial "sans passagers"....

--
Merci pour votre réponse. J'ai dû mal m'exprimer car je ne voulais pas dire formé pour plus tard conduire sans passager mais faire observer que lors de la formation nous n'avons jamais l'occasion d'être dans cette configuration. Si cela rentre dans les conditions attendues peut être faudrait il que les moniteurs nous y entraine (c'est très étrange cette pédagogie qui évalue des compétences auxquelles elle ne forme pas). D'autre part si je suis d'accord avec vous sur le fait qu' après l'obtention du permis nous serons évidement amenés à conduire en présence de passagers qui éventuellement parlerons de direction ou autre cela n'a rien à voir avec le fait de dépendre de l'une d'elle pour déterminer le trajet et de ne pas réussir à savoir si c'est à moi qu'il s'adresse ou à sa stagiaire. Enfin il me semble que l'obtention du permis n’octroie que le statut de conducteur "apprenti" devant obligatoirement signaler d'un A son statut ce qui permet aux autres usagers et a fortiori ses passagers de prendre en compte ce statut de débutant et donc s'y adapter. Mais peut être me trompe-je ? Vous semblez catégorique pourriez vous m'indiquer le texte de loi précisant les conditions d'examen ?
Cordialement
Florent
Commenter la réponse de BmV
Dossier à la une