Demande de licenciement

Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 7 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juin 2019
- - Dernière réponse : tania57
Messages postés
30685
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juin 2019
- 7 juin 2019 à 15:52
Bonjour,

Je me permets de vous contacter car avec mon concubin nous sommes perdus...

J'explique un peu le contexte..

Celui est monteur-câbleur dans une petite société de moins de 10 salariés. Récemment, ils ont eu une réunion où celle-ci annoncez sa délocalisation pour des raisons économiques afin de se rapprocher du lieu où les demandes d'intervention sont les plus courantes.

(Je précise que dans le contrat de mon mari, il est noté que la société peut être amenée à déménager pour cette raison.)

Ils ont donc décidé d'implanter la société à 35 km du lieu actuel et donc 35 km de notre résidence principale, sachant que l'itinéraire qu'il doit suivre pour s'y rendre est une des autoroutes les plus fréquentées(A1). Nous avons également deux enfants qui vont à la crèche, commençant tous les 2 à 8h du matin, ils les déposent vers 7h15 puis se rend à son travail (je pars de mon côté à 6h45 afin d'arriver à l'heure au travail) et ils les récupèrent entre 17h et 17h30.
Actuellement, il travaille de 8h à 16h, ils aimeraient changer les horaires 8h30-17h00.

Nous nous sommes donc penchés sur la situation, financièrement c'est impossible pour nous de pouvoir adhérer lui ayant 70km/jour, moi 45km/jour pour aller travailler, surtout que a priori ils n'aideront pas pour l'essence, ni véhicule de fonction, maintien du salaire comme il l'est.. De plus, c'est impossible également pour les enfants la crèche ouvre à 7h00, personne ne peut nous prendre nos enfants avant et je ne sais pas à quelle heure ont va les récupérer étant donné que nous avons les bouchons du retour. Il persiste d'autres problèmes, le temps d'accueil des enfants qui sera au delà de 12h, financièrement impossible, et puis même pour eux entre 12 et 14h de crèche ??? Car étant donné qu'on termine tous les 2 à 17h , nous avons les bouchons du soir.. Je rentre personnellement il est 18h30.

Nous avons adressé un courrier recommande AR en demandant un licenciement pour motif personnel. Ils viennent de refuser, et stipuler qu'il doit démissionner.

Y a-t-il un moyen de faire valoir notre demande sans qu'il est à démissionner? Ces raisons vous paraissent-elles suffisantes pour demander un licenciement? Sur quoi puis-je m'appuyer (article, lois, etc..)?

Merci et désolée de ce long texte.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
30685
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juin 2019
4616
1
Merci
Bonjour dans le contrat il y a une clause de mobilité puisque vous dites l'entreprise peut déménager
Donc pas de licenciement pour motif personnel
Par contre si on vous fait un avenant vous le refusez et la licenciement pour faute grave

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 20765 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

justinec59200
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 7 juin 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juin 2019
-
Oui mais il doit bien avoir qqc dans la loi qui nous permettent de pouvoir faire qqc étant donné que c'est justifié.. Il peut donc avoir 100km on ne peut rien faire?

et j'avais lu mais ne je ne retrouve plus malheureusement, que pour motif personnel et familial cela pourrait être possible..
tania57
Messages postés
30685
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 juin 2019
4616 -
Et la classe de mobilités de votre contrat vous en faites quoiseaux
Il ne faut pas tout mélanger
Vous avez signé un concert qui disait que l'entreprise pouvait changer de lieu
Commenter la réponse de tania57
Messages postés
25416
Date d'inscription
mercredi 2 mai 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 juin 2019
1171
Commenter la réponse de jee pee
Dossier à la une