Donation antérieure

Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 25 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mars 2019
- - Dernière réponse :  Layota - 2 avril 2019 à 20:33
Bonjour,
Lors d'une succession qu'un est-il d'un terrain ayant été donné an avance d'hoirie a l'un des héritiers ? Comment est calculée la valeur de ce terrain au jour de la succession ? Retient-on sa valeur lors de la donation ou sa valeur lors de la succession ?
Lors de la donation le terrain était non constructible, il est peut-etre devenu entre temps constructible comment le savoir et si oui doit-on prendre sa valeur en tant que terrain constructible ou non ?
Merci par avance
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
5311
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
1643
1
Merci
Il convient de prendre la valeur du terrain au jour du décès mais en l'état du jour de la donation. La valeur du terrain doit donc être actualisée mais non constructible.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19251 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Si votre terrain vaut plus chère aujourd'hui et si vous êtes plusieurs enfants en donation partage celle ci faite depuis x années n'est plus valable sur une tête et on perd l'argent verse pour avoir cette donation. C ce que m'à dit le notaire.il faut donner la'part aux autres.
Commenter la réponse de Gayomi
Messages postés
3913
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
1158
1
Merci
Bonjour
Après la succession vient le partage.Pour ce qui est de la réévaluation des donations , la cour de cassation a fixé la règle suivante, notamment pour ce qui concerne les terrains:.Si le changement d'état du bien résulte d'une cause fortuite ou étrangère à l'industrie du gratifié, il doit en être tenu compte, tant pour la moins-value que pour la plus-value. il en résulte qu'un terrain donné en l'état agricole et devenu constructible par suite d'une modification du PLU, doit être réévalué en valeur constructible au jour du partage.A l'inverse-cas que l'on rencontre actuellement assez souvent- un terrain donné en état constructible et déclassé en agricole ou en zone naturelle, doit être réévalué en non constructible.
Je pense que c'est cela que souhaite savoir l'auteur de la question.
Pour savoir s'il est constructible, vous vous adressez à la mairie , service de l(urbanisme.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19251 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Bonjour,
Je vous remercie pour votre réponse. J'ai l'impression que tout cela est bien compliqué et que les notaires n'ont pas toujours le même point de vue sur la question.
Le notaire en charge de la succession me dit que l'on doit retenir l'état du terrain au jour de la donation. Qu'en pensez-vous ?
D'autre part je viens de m'apercevoir que ce terrain avait été stipulé "en friche" lors de la donation, et donc d'une valeur dérisoire.
Qu'entend t-on exactement par terrain en friche ?
A savoir que ce terrain servait alors de dépôt pour gravier et sable dont l'héritier en question faisait commerce à l'époque.
Merci par avance
Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
3913
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
1158
1
Merci
Bonjour
Le notaire me dit qu'il faut retenir l"état du terrain au jour de la donation:Totalement contraire à une jurisprudence constante de la Cour de cassation:<le changement d'état (ancien terrain agricole reclassé en terrain constructible) du bien ,qui est dû à une cause ne résultant pas d'un fait du donataire ,doit être pris en compte.
Un terrain en friche est un terrain qui n'est pas cultivé; mais cela n'a rien à voir avec sa constructibilité . cette dernière résulte uniquement des règles d'urbanisme applicables à la date de...donation et de réévaluation.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 19251 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Ulpien1
Messages postés
2
Date d'inscription
lundi 25 mars 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mars 2019
0
Merci
Merci pour votre réponse
Commenter la réponse de Layota
0
Merci
Rebonjour à tous et encore merci pour vos réponses.

J'aurais une autre question sur le sujet qui est la suivante : Le notaire en charge de la succession doit-il faire remonter systématiquement les "donations antérieures" ou est-ce aux héritiers d'aller à la pêche aux infos. Sachant que ce notaire était celui du défunt donc en possession des actes antérieurs.

Merci par avance
Gayomi
Messages postés
5311
Date d'inscription
dimanche 17 mars 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
18 avril 2019
1643 -
Il appartient aux héritiers, et non au notaire, de rassembler tous les éléments de la succession (patrimoine au jour du décès + donations antérieures). Le notaire peut aider, aiguiller les recherches, fournir les actes en sa possession mais il agit à la demande des héritiers.
D'accord. Merci beaucoup pour votre réponse rapide.
C'est bien dommage que cela se passe ainsi car celui qui soulève le sujet passe pour le fauteur de trouble.
comment faire pour éviter les "fâches" ?
Vous dites "le notaire agit à la demande des héritiers" donc si je sais qu'il existe une donation antérieure et que je demande au notaire de la faire remonter, celui-ci va t-il dire qu'il agit à ma demande ?
Merci par avance
Commenter la réponse de Layota
Dossier à la une