Travaux effectués sans accord écrits

- - Dernière réponse : bretecher
Messages postés
2646
Date d'inscription
dimanche 21 mai 2017
Dernière intervention
14 mars 2019
- 14 mars 2019 à 20:26
Bonjour,
En début de semaine alors que je m'échinais à essayer de nettoyer mes pilers de portail avec un anti-mousse puis rinçage à l'eau, un artisan qui faisait du démarchage dans mon quartier s'est arrêté pour me propose ses prestations de nettoyage façade. En général je n'aime pas trop ces démarcheurs qui vous forcent un peu la main. Mais là alors que je me disais 5min avant qu'il faudrait peut-etre le printemps prochain prévoir le budget pour le faire faire à un pro, je me décide à lui demander ses prix. Il m'explique alors qu'il est dans ma région pour un gros chantier et qu'il lui reste du produit à liquider donc qu'il propose de super prix : 250€ pour la façade arrière de la maison (15m sur 4 de haut). Et avec les piliers du portail vous me prendriez combien : 450€. Vendus je lui donne le feu vert ORALEMENT pour commencer.......tout de suite.

Puis il m'explique que pour 600€ il me fait aussi le mur de clôture (25mx2m) et une autre partie de façade qui était sale aussi. Je lui dit que non, que cette année ce n'est pas prévu au budget, qu'il repasse me voir l'année prochaine pour le reste. Mais il m'explique que là tout son matériel est installé et que c'est pour ça qu'il peut me faire un si petit prix. Pour me faire plier il dégaine alors sa dernière carte et me propose de lui faire plusieurs chèques. Je finis par accepter, toujours oralement. Je me dis qu'avec une garantie de 10ans je peux faire l'effort. Je lui dis ok pour 3 chèques de 200€.


Mais c'est à la fin des travaux, au moment de faire les fameux 3 chèques que ça se gate. Il me réclame en fait 450 (piliers + façade) + 600€ (clôture + reste de la façade). Le ton monte un peu mais je vis seule et je me sens subitement un démunie. Je lui rappelle que je n'ai signé aucun devis et que je l'ai laissé rentrer chez moi pour 450€ et que depuis le début je mets en avant que ces travaux ne sont pas budgétés.... il me rétorque qu'il est embêté que l'on se soit mal compris mais maintenant que les travaux sont faits..... Il me propose finalement de lui faire 3 chèque de 300€.....


J'ai accepté parce que j'avais peur qu'il ne me lâche pas voire de subir des intimidations même après mais j'ai franchement l'impression qu'il m'a forcé la main.


Le 1ere chèque sera déposé le 1er avril, le 2d 1er mai, le 3eme 1er juin. Ai-je un recours ? Il est parti avec mes 3 chèques. Si je mettais opposition ? Mais je ne veux pas me mettre dans l'illégalité non plus.


Merci pour vos réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
8960
Date d'inscription
jeudi 4 janvier 2018
Dernière intervention
14 mars 2019
3288
2
Merci
Bonjour,

Faux artisan...vous vous êtes fait avoir.

Tant pis.

Pour les chèques, rien à faire il peut même les déposer tous les 3 le même jour et vous ne pourrez rien.

Opposition, n'y pensez même pas, il vous en coûterait plus cher que les chèques.

Dire « Merci » 2

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24770 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Marley-18
Messages postés
26450
Date d'inscription
lundi 12 octobre 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
14 mars 2019
5871
1
Merci
Bonjour

Un artisan 'mobile' habitant dans une grosse caravane tractée par un Mercedes....

As tu une 'facture' comportant un # SIRET? On pense que non..

Aucun recours pour les chèques.. Le gars peut invoquer un Contrat Oral, le fait d'avoir payé impliquant acceptation.. De plus le supposé 'artisan' est sans doute anonyme..

Mets en garde les habitants de ta localité..

A+
Commenter la réponse de Afrikarnak
Messages postés
2646
Date d'inscription
dimanche 21 mai 2017
Dernière intervention
14 mars 2019
419
0
Merci
Il ne faut jamais laisser entrer ces "artisans" qui n'en sont pas
Un pied dans le jardin et c'est foutu
Ils vont toujours faire un prix
Dire qu'il faut que vous demandiez à... même si ce n'est pas vrai
Commenter la réponse de bretecher
Dossier à la une