Fiscalité assurance vie démembrée

- - Dernière réponse : condorcet
Messages postés
29517
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
20 mars 2019
- 12 mars 2019 à 14:45
Bonjour,
Je veux donner à mon mari le moitié de mon assurance vie souscrite essentiellement après mes 70 ans et l'autre moitié à mes 2 enfants . est il exact que si je donne la moitié à mon mari en nue propriété, à son décès mes enfants auront une créance correspondant à ce que mon mari aura reçu, déductible de l'actif successoral. Un ex. chiffré me permettrait de comprendre l'intérêt fiscal de cette clause .
Merci de vos réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
29517
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
20 mars 2019
12224
1
Merci
Un ex. chiffré me permettrait de comprendre l'intérêt fiscal de cette clause .
(copier-coller)
Les aspects fiscaux de la transmission démembrée du capital décès.
Un exemple concret…

Lire la suite en suivant le lien ci-après :
https://www.generali.fr/dossier/clause-beneficiaire-demembree/

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24022 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de condorcet
Messages postés
3678
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Dernière intervention
19 mars 2019
1075
1
Merci
Bonjour
Vous n'avez pas compris ce qu'est le démembrement en matière d'assurance-vie. Il est basé sur le principe du quasi-usufruit. la donation est l'inverse de ce que vous pensez.
on donne l'usufruit - et non la nue propriété- au conjoint survivant , et la nue- propriété aux enfants. Selon la règle du quasi-usufruit, le capital est à la disposition de l'usufruitier qui peut s'en servir comme il l'estime tout en respectant les règles de l'AV (rachats). Il a seulement pour obligation de faire en sorte que ce capital se retrouve lors de sa succession. Pour garantir cette récupération par les enfants, ces derniers disposent d'une créance de restitution. Rappelons tout de même que cette créance n'est pas , dans la pratique, garantie dans 100% des cas.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24022 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Ulpien1
1
Merci
Monsieur,
Je vous remercie de votre réponse.
Je comprends qu'en mettant mon mari usufruitier de la moitié de mon assurance vie et l'autre moitié en pleine propriété à mes enfants pour payer des droits de succession, ceux ci auront une créance de restitution sur la somme allouée à mon mari ce qui est intéressant fiscalement d'autant qu'il a plus de 80 ans . Est à dire que cette somme ne rentrera pas dans la succession et donc non soumis aux droits de succession ?
Je vous remercie de me confirmer cela car je suis dans le doute.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24022 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

condorcet
Messages postés
29517
Date d'inscription
jeudi 11 février 2010
Dernière intervention
20 mars 2019
12224 -
Est à dire que cette somme ne rentrera pas dans la succession et donc non soumis aux droits de succession ?
On vous a déjà expliqué par (A + B) x Y et divisé Z, que si votre conjoint détient l'usufruit ce n'est pas la pleine propriété .
Que la nue-propriété appartient aux enfants.
Que cet usufruit cesse à son décès .
Que l'usufruit ayant conservé sur un capital ne lui appartenant pas doit donc leur être restitué.
Qu'ainsi, les enfants sont créanciers de la somme que leur père détenait.
Qu'en définitive, cette somme ne lui appartenant pas, les enfants la récupère à son décès.
Qu'il s'agit d'une dette du père envers ses enfants.
Qu'une dette du défunt n'a jamais généré des droits de successions à la charge du titulaire de la créance.
Commenter la réponse de montretout_512
Messages postés
3678
Date d'inscription
vendredi 2 mars 2018
Dernière intervention
19 mars 2019
1075
1
Merci
Bonjour
Ce capital appartient aux enfants. En conséquence lors de sa restitution , il ne sera paq soumis au droit de succession, ayant déjà été soumis au droit de donation;Un fait générateur ne peut être taxe deux fois.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24022 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Ulpien1
Dossier à la une