Forcer à la démission

- - Dernière réponse :  jpszczolinski - 8 mars 2019 à 13:34
Bonjour,
Je suis en litige avec mon employeur car je souhaiterai me réorienter professionnellement n'étant plus en adéquation avec la nouvelle politique de la société, le poste ne me correspond plus.

J'ai demandé au préalable un entretien en vue de voir comment Sage pouvait m'aider dans mon projet.
Je n'ai pas eu de réponse. Par la suite j'ai envoyé un courrier recommandé pour avoir un entretien pour négocier une rupture conventionnelle afin de m'aider dans mon projet et ainsi me reorienter. J'ai reçu une reponse négative.

Je ne sais comment me sortir de cette situation sans impacter mon bien être mais surtout ma famille.

J'ai différents élément qui preuvent justifier la volonté de Sage de me mettre la pression Afin que je démissionne. Et je pense avoir rendu le plus souvent une bonne image de Sage et en aucun cas je ne veut les punir. Je souhaite juste pouvoir trouver un terrain d'entente.

Est il possible de convenir d'un entretien avec un avocat afin d'être conseiller dans mes futures démarche.

Cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
17949
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 mars 2019
5552
3
Merci
Je ne sais comment me sortir de cette situation sans impacter mon bien être mais surtout ma famille.
Plan A : Vous cherchez du boulot ailleurs et vous démissionnez.
Plan B : vous suivez une formation en cours du soir, vous cherchez du boulot ailleurs et démissionnez.

Rappel : la démission, c'est la victoire du salarié.

Dire « Merci » 3

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 24197 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Lool.
dna.factory vous devez être patron ou libéral pour me donner ce genre de réponse.
Merci de votre réponse qui est tout à fait logique dans ces cas là.
Une victoire, c'est quand on gagne un combat. Une démission, c'est abondonner le combat.
Vôtre réponse est digne de ma hiérarchie.

Merci quand même.
dna.factory
Messages postés
17949
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
18 mars 2019
5552 -
Si connaitre la réalité du marché et ne pas être attentiste (pour ne pas dire assisté), c'est être libéral, alors oui, non seulement je suis libéral, mais j'en suis fier.

Si j'étais patron, je passerais pas mon temps à dire la vérité sur le rapport employeur/salarié. Au contraire, je maintiendrais l'illusion que l'employeur est tout puissant et peut faire ce qu'il veut, et qu'un salarié compétent n'a aucun droit ni pouvoir.
Parce qu'un salarié qui est persuadé qu'une démission est une défaite ne démissionnera jamais, et je pourrais continuer à abuser de lui tranquillement (et demain... le Moooonde !)

Oui, une démission intelligente est une victoire. Parce qu'une démission intelligente s'accompagne toujours d'une augmentation de salaire (ou d'une amélioration drastique des conditions de travail).
Une démission intelligente apportera toujours plus (sur le long terme évidement) qu'une rupture conventionnelle.
Donc si pour vous gagner plus d'argent est une défaite, un abandon, effectivement, on a un léger problème syntaxique, et je crains qu'on ne sera jamais d'accord.
Je me sens obligé de préciser démission intelligente (c'est à dire en ayant déjà prévu la suite), car je n'imagine pas d'autre type de démissions.

Vous ne trouverez pas d'avocat ici, ce n'est pas le rôle de ce site. Au mieux on vous renverra vers les pages jaunes.
Vous finirez par y trouver un avocat qui sera évidemment d'accord avec vous et vous promettra des fortunes…
Faites juste bien attention à bien vérifier qui gagne le plus dans l'histoire.

Vôtre réponse est digne de ma hiérarchie.
Je vous remercie, je prends ça pour un compliment.
Bien sur, il n'y a rien de méchant dans ma réponse. Vous pouvez le prendre comme un compliment .
C'est que vous avez réussi et c'est très bien, je vous en félicite.
Mon but étant le même et de réussir dans mon projet, forcément j'ai besoin de temps, de formation.
Je pense que nous n'avons pas la même définition de la vie et que celle ci diffère en fonction des vécus de chacun.
Je suis venu m'exprimer ici pour avoir des conseils à comment je pourrais me lancer dans mon projet, en sachant que mon employeur ne souhaite pas trouver un terrain d'entente.
Contrairement à @sophie_26, qui apporte une réelle réponse; vos 2 plans proposer sont de bons conseils, pour une personne qui sort de l'ecole, pour un tanguy, pour une personne qui n'a pas d'enfant, pour une personne sans loisir: Pour une personne super ennuyante en faite.
Dans votre deuxième réponse, Vous me parlez d'argent, de vouloir gagner plus (ambitions) et c'est comme cela que vous justifiez la démission = victoire du salarié.
Vous êtes vénale !!!
Mon ambition est simplement de me lancer dans mon projet et faire que mes proches et mon quotidien n'en soit pas trop impacté ( vous savez, ce que vous n'avez surement pas, une vie de famille, une vie sociale, des loisirs, kiffer la vie quoi)

merci d'avoir pris le temps de répondre tout de même car je le répète, vos suggestions, elles sont bonnes pour des personnes qui n'ont encore rien fait.
Commenter la réponse de dna.factory
Messages postés
146
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2008
Dernière intervention
18 mars 2019
4
0
Merci
Bonjour,

rien ne vous empêche de vous renseigner de votre côté et de monter un dossier de demande de formation avec un organisme de financeur type "Fongecif", sans en parler au préalable à voter employeur. Vous lui en toucherez 2 mots quand vous serez sûr de votre projet et que vous ferez les démarches officielles pour déclencher le projet.

Personnellement c'est ce que j'ai fait. Mon employeur a été officiellement au courant de mon projet quand je suis venue lui demander mon autorisation d'absence pour formation (6 mois). A l'époque il ne pouvait me le refuser qu'une seule fois, ce qui aurait juste repousser ma formation sans l'annuler. Depuis je suis en reconversion professionnelle, je vois mon employeur une fois par mois pour lui remettre ma fiche de présence pour qu'il se fasse rembourser mon salaire et c'est tout. A l'issu de ma formation, je reviendrai le temps de trouver un nouvel emploi.

Maintenant le fonctionnement global de ces formations a été révisé, mais ça vaudrait le coup de vous renseigner voir ce qu'il en est.
Sophie_26
Messages postés
146
Date d'inscription
dimanche 28 décembre 2008
Dernière intervention
18 mars 2019
4 -
A noter quand même que la démission pourrait être requalifiée si vous démissionnez dans les conditions que vous décrivez. La démission doit être à l'initiative du salarié, par sa volonté CLAIRE et NON EQUIVOQUE, si jamais elle a été décidée sur un coup de tête ou sous la pression de l'employeur, elle est nulle.
Merci énormément de votre réponse sophie.
Vous avez très bien compris ce que j'étais venu chercher ici et je vais me renseigner de suite auprès de FONGECIF.
De plus, vous me réconfortez sur le fait de pouvoir requalifier la démission ultérieurement.
J'ai eu les réponses que j'attendais à moitié car comme l'a dit dna.factory, je ne trouverai pas d'avocat qui pourrait peut être aller plus loin sur ce site.

merci d'avoir pris le temps de me lire.
Commenter la réponse de Sophie_26
Dossier à la une