"Vice" de bruit & humidité - Puis-je stopper mon bail ?

Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 5 mars 2019
Dernière intervention
5 mars 2019
-
Bonjour,

Nouveau locataire dans un appartement à Paris (17m carré, 2 pièces) depuis le 1er mars 2019, je viens de passer la première nuit (lundi 4 mars) dans mon appartement et me suis rendu compte de deux choses :
- Lorsque certains de mes voisins utilisent leur salle de bain, j'entends un bruit au niveau de ma chambre de tuyauterie (bruit sourd & claquements), étant assez forts pour me réveiller (ils semblent être peu dérangeants en journée),
- Le mur au niveau de mon lit est "humide" le matin.

Derrière ma chambre se trouve, dans les parties communes de l'immeuble, des canalisations dans un espace fermé.

1. Lors de la visite de l'appartement (dernière semaine de février), la précédente locataire m'a averti que le mur pouvait souffrir d'humidité. L'appartement a certes été refait à neuf il y a deux ans, le prioritaire a dû refaire le mur de la chambre il y a quelques mois à cause de l'humidité.

2. Avant de signer le contrat, j'ai envoyé un mail à l'agence leur demandant de régler le problème d'humidité, car j'ai des allergies. Ils m'ont répondu qu'ils allaient s'en occuper, sans toutefois me préciser les actions, ni le délai de réalisation. Devant obligatoirement trouver un logement au 1er mars, j'ai tout de même accepté de signer le contrat malgré cette réponse vague.

3. Au moment de l'état des lieux (1er mars), le prestataire indépendant, a constaté que des "cloques" commençaient à se former sur ce même mur. Photos prises de son côté, l'agence a été informée.

4. En prenant contact avec l'ancienne locataire, elle m'annonce qu'elle avait acheté un appareil pour enlever l'humidité de la pièce et dormait avec.


Il s'agit de ma première nuit. N'ayant pas été mis au courant des bruits potentiels et constatant que l'ancienne locataire et l'agence ont minimisé les problèmes d'humidité, ai-je la possibilité de stopper mon bail sans passer par la période de préavis ?
Si oui, combien de temps ai-je à ma disposition et pensez-vous que je puisse récupérer les frais d'agence et frais d'état des lieux ?

Par avance, merci de votre retour.
Je me tiens à disposition si besoin de plus d'information :)
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

Messages postés
12608
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Dernière intervention
26 mars 2019
4513
0
Merci
Bonjour,
Non il n'y a pas de résiliation du bail. Vous devez donner congé pour pouvoir partir avec un préavis de 1 mois (Paris est en zone tendue).
Les dégâts de l'humidité ont-ils bien été notés sur l'état des lieux d'entrée ? Sinon vous avez 10 jours pour les signaler en RAR. Sinon vous aurez des frais de remise en état à votre départ.
Si la situation dure, vous pouvez signaler à la mairie et votre logement pourrait être déclaré insalubre : dans ce cas vous serez dispensé de loyer jusqu'à réparation.
Pour le bruit, pas de recours.
Commenter la réponse de anemonedemer
Messages postés
33929
Date d'inscription
mercredi 5 novembre 2003
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 mars 2019
1496
0
Merci
Salut

ai-je la possibilité de stopper mon bail sans passer par la période de préavis ?


Non, c'est sois trois mois, sois un mois selon les cas.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1168
EDIT : Je n'avais pas vu paris, c'est donc 1 mois, en précisant bien dans la lettre de congé la zone tendu.
anemonedemer
Messages postés
12608
Date d'inscription
mardi 21 février 2017
Dernière intervention
26 mars 2019
4513 -
à Paris c'est zone tendue = 1 mois.
Commenter la réponse de Pierrecastor
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 5 mars 2019
Dernière intervention
5 mars 2019
0
Merci
Merci à vous deux pour vos réponses rapides !
C'est bien ce que je pensais, mais dans le doute je préférais demander.

Il s'agit d'un appartement meublé, donc j'ai un mois de préavis.
Le problème d'humidité a été signalé avant mon arrivé et lors de l'état des lieux. Donc je suis serein à ce niveau.

Bonne journée !
Commenter la réponse de k0vnb
Dossier à la une