Conges chommage rupture

- - Dernière réponse : tania57
Messages postés
29541
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 janvier 2019
- 12 janv. 2019 à 21:17
Bonjour,

je souhaite faire une reconversion professionnelle (changement complet de secteur et metier) et voudrais faire un congé sabbatique avant, ayant un projet que je n'ai pu mettre en place depuis 10 ans le repoussant constamment.

A ce titre je pensais demander a mon entreprise un congé sabbatique et a mon retour un CIF. Cependant ayant lu que un licenciement peut être fait pendant un congé sabbatique et ayant eu d'importantes dissensions récemment avec mon employeur je me dit que ce n'est probablement pas une bonne idee ou le meilleur a faire.

Je voudrais donc évaluer si il est plus intéressant pour moi d'effectuer un CIF ou une rupture conventionnelle. Comment calculer les indemnités que je pourrais percevoir dans un cas comme dans l'autre (j'ai 10 ans d’ancienneté dans cette entreprise plus 250 salaries)? Si jai bien compris un CIF peut permettre d'obtenir an de salaire et une rupture conventionnelle est négociable et pourrait donc permettre de prétendre a plus (dans mon cas).

Aussi si je prend un an sabbatique a l'etranger apres ma formation sans etre lier a un employeur pourrais beneficier d'allocation chommage a mon retour ayant travailler plus de 10 ans en continue avant ? Est ce que la duree d'indemnisation chommage sera reduite ou cela n'est pas possible ?

En vous remerciant de votre reponse, bien cordialement
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
29541
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Contributeur
Dernière intervention
22 janvier 2019
5458
0
Merci
Bonjour je résume vous voulez partir mais vous voulez que votre employeur paie pour ça alors que vous n'êtes pas en bons termes
Vous voulez un congés sabbatique et après avoir le chômage qui est réservé aux personnes perdant réellement leur travail
Heu n'y aurait il pas un problème
Commenter la réponse de tania57
Dossier à la une