Promesse d'embauche en CDD et proposition de CDI

Signaler
-
Messages postés
34281
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020
-
Bonjour,

Je viens de signer une promesse d'embauche pour un CDD de 6 mois démarrant le 27 août, cependant, l'on m'informe ce jour que j'ai été acceptée pour un poste en CDI.

Si j'accepte ce poste en CDI, quid de la promesse d'embauche pour le CDD ? Ai-je le droit de me rétracter ? Sachant que la RRH est actuellement en congés et je ne peux donc joindre personne pour le moment dans la 1ère entreprise qui m'a recrutée.

Merci pour vos éclaircissements,

1 réponse

Messages postés
993
Date d'inscription
mardi 24 octobre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2020
333
Bonjour,

Techniquement, vous ne pouvez pas vous rétracter d'une promesse d'embauche de manière unilatérale :
"le salarié qui accepte la proposition de l'entreprise et qui ne respecte pas son engagement peut être condamné à verser des dommages et intérêts." source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10403

Après, il vous reste quelques solutions :
- Contacter l'entreprise pour négocier une annulation de promesse d'embauche (même si la RRH est absente, elle a forcément quelqu'un capable de prendre les décisions ou de la joindre en vacances)
- Si vous avez un période d'essai, la rompre au bout de quelques jours (et différer votre arrivée en CDI)

"Si j'accepte ce poste en CDI, quid de la promesse d'embauche pour le CDD ?" Dans tous les cas, ne signer pas la promesse d'embauche en CDI tant que vous n'avez pas une solution pour le CDD !!
Messages postés
34281
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020
7 090
Bonjour il peut la rompre au bout de 10 minutes pas besoin de quelques jours
Messages postés
993
Date d'inscription
mardi 24 octobre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
17 novembre 2020
333 >
Messages postés
34281
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020

La rupture peut-être considérée comme abusive :
"Rupture prématurée : la rupture du contrat de travail pendant la période d’essai sans qu’un temps normal ait été laissé au salarié pour faire la preuve de ses compétences est abusive et ouvre droit à réparation pour le préjudice subi du fait de l’attitude fautive de l’employeur (CA Paris, 11 décembre 2008, n° 07-2548 : en l’espèce, le salarié s’était présenté à 9 heures pour prendre son poste et avait été renvoyé à peine une demi-heure plus tard)."

Je ne sais pas si ça s'applique aussi au salarié donc j'ai préféré être prudent !!
Messages postés
34281
Date d'inscription
samedi 22 mai 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
18 novembre 2020
7 090
Non ça ne s'applique pas jai eu une vendeuse qu'on a dit à l'employeur j'ai oublié quelque chose dans ma voiture et qu'on n'a jamais revu
Dossier à la une