Décès de mon mari et retrait de tout l argent

- 3 juil. 2018 à 08:47 - Dernière réponse :  gitane2229
- 5 juil. 2018 à 12:33
Bonjour,
Voilà mon mari est décédé le 9/12 /2017 le lendemain sa petite-fille a retiré tout l argent de son compte et venue en Algérie le diviser entre ses oncles et tantes se positionnant en notaire
J ai refusé de prendre le soit disant mon dû avec mon fils âge de 18 ans
A noter que les autres enfants ne sont pas mes enfants et aussi cette petite fille qui avait la procuration
Que puis-je faire pour rétablir dans mes droits
Surtout que la banque me réclame dès reversement de certaines sommes que je n ai merci pour votre réponse et aide
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Bonjour.

Si ce compte bancaire est en France, la petite fille qui avait procuration, n'avait pas le droit de solder le compte après le décès du titulaire du compte. La procuration ne peut plus s'exercer à partir du décès.
Prenez un avocat pour défendre vos droits ; si du moins ce compte bancaire est en France.

Cdt
Commenter la réponse de gitane2229
0
Merci
Oui le compte est en France mais elle utilise la procuration après le décès de son grand père
Et après elle est rentrée en Algérie et a partagé cet argent en mon absence

Je me trouve en Algérie j attends mon visa pour pouvoir venir régler ce problème
Entre temps je ne sais si elle retire toujours
Je vous demande de m informer si avec l avocat je pourrais reprendre mon droit
Bonjour.

Vous téléphonez d'urgence à la banque où est le compte de votre époux décédé. Et faites suivre par un courrier recommandé en y joignant un certificat de décès.
Vous vous procurerez donc un certificat de décès ; S'il est décédé en France, vous vous adressez à la mairie du lieu de décès, et ils vous délivreront une copie. Gratuit.

Quant aux services d'un avocat, comme vous n'êtes pas française, je ne sais vous répondre pour ce qui est de l'aide juridictionnelle (accordée en fonction des ressources du demandeur). Peut être l'ambassade française en Algérie saura t-elle vous répondre.

En France, lors du décès d'une personne qui a époux(se) et enfants, ce sont l'époux(se) et les enfants qui héritent ; En aucun cas les frères et sœurs.
Vous pourriez prévenir ces frères et sœurs afin de les tenir au courant du caractère illégal des agissements de la petite-fille. Il est bien évident que le banquier n'était pas au courant du décès, car il y a blocage des comptes dans cette situation. Puis, dans un second temps, la banquier vérifie, avec le certificat de notoriété délivré par le notaire, et procède à des virements aux héritiers légaux.

Si les frères-sœurs ne voulaient rien entendre, il ne reste que la solution judiciaire. Mais ça semble bien compliqué car il s'agit de citoyens algériens...

Bon courage.
Commenter la réponse de Hm
Dossier à la une