Frapper une personne avec un handicap

Laby06 4 Messages postés samedi 9 juin 2018Date d'inscription 11 juin 2018 Dernière intervention - 9 juin 2018 à 01:19 - Dernière réponse : AntiEnrayage 172 Messages postés dimanche 29 mai 2016Date d'inscription 21 août 2018 Dernière intervention
- 9 juin 2018 à 10:19
Bonsoir ,
Le jour de la bénédiction de ma maman et après la cérémonie, nous avancions sur le parking extérieur du crématorium
Mon fils âge de 30 ans choqué par le comportement irrespectueux de mon demi frère s est approché de ce dernier afin d échanger quelques mots
Celui ci s est montré arrogant et s est moqué , mon fils l à frappé et il s est retrouvé à terre sans que nous ayions pu intervenir
Nous avons appelé les pompiers et les avons tous attendus en nous tenant à distance mais visibles
Ils sont arrivés ainsi que la gendarmerie et mon fils à recinnu les faits
Son oncle a 70 ans et a été transporté à l hopital cela fait 6 jours aujourd’hui et nous avons appris qu il avait porté plainte contre nous tous pour non assistance à personne ( il ignore que c est nous qui avons appelé les pompiers et que de plus il a une carte handicapé ce que nous ignorions il faut dire que cela n est pas visible ) et qu il ne faut plus partie de la famille depuis 16 ans mais que nous avions la même mère
Pouvez vous me dire ce qu il va se passer et ce que risque mon fils svp ?
Comment puis je l aider ?
Merci d avance pour votre aide
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

0
Merci
Bonjour
Voici des informations :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N19681
Commenter la réponse de Gaston
0
Merci
Bonjour,

Si poursuites il y a, ce sera donc assez facile de démonter la "non assistance à personne en danger".
Quand au fait de frapper une personne handicapée, ce n'est pas en soit plus répréhensible que de frapper un valide.
Rhelax 1157 Messages postés samedi 2 juin 2018Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 9 juin 2018 à 09:03
bonjour
pas d'accord, Komar!

L’incrimination pénale est prévue à l’article 222-13 du Code pénal qui retient, pour des violences avec incapacité de travail inférieure ou égale à 8 jours, une peine de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende lorsque les faits sont commis sur une personne dont la particulière vulnérabilité est due à une infirmité ou à une déficience physique ou psychique.
Komar > Rhelax 1157 Messages postés samedi 2 juin 2018Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 9 juin 2018 à 09:19
Je n'ai jamais dit le contraire Rhelax, c'est pour cela que j'ai dit "ce n'est pas en soit plus répréhensible". Maintenant, s'il est prouvé que " les faits sont commis sur une personne dont la particulière vulnérabilité est due à une infirmité ou à une déficience physique ou psychique". Ce qui n'est pas automatique lorsqu'il y a un handicape !
Rhelax 1157 Messages postés samedi 2 juin 2018Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention > Rhelax 1157 Messages postés samedi 2 juin 2018Date d'inscription 13 juillet 2018 Dernière intervention - 9 juin 2018 à 09:19
ok Komar lol
bonne journée
Commenter la réponse de Komar
roudoudou22 10361 Messages postés vendredi 11 janvier 2013Date d'inscription 21 août 2018 Dernière intervention - 9 juin 2018 à 09:25
0
Merci
Pouvez vous me dire ce qu il va se passer et ce que risque mon fils

Il risque principalement de passer pour un abruti au près de toutes les personnes de son entourage.
Commenter la réponse de roudoudou22
Stupid 498 Messages postés lundi 22 décembre 2003Date d'inscription 9 août 2018 Dernière intervention - 9 juin 2018 à 09:50
0
Merci
!

la Non assistance de personne en Danger
ne sera certainement pas retenue par le juge ici!

puisque au moins selon le lien donné plus haut https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N19681
elle est <<caractérisée lorsque 2 éléments sont réunis :
1. La personne en danger est celle qui fait face à un péril grave et imminent. Ce péril doit menacer sa vie ou son intégrité physique et doit être connu des personnes susceptibles d'être accusées de non-assistance à personne en danger.
2. Un refus délibéré de porter secours...>>

là ni la première ni la Seconde condition n'est présente.
Commenter la réponse de Stupid
AntiEnrayage 172 Messages postés dimanche 29 mai 2016Date d'inscription 21 août 2018 Dernière intervention - 9 juin 2018 à 10:19
0
Merci
Bonjour,

C'est une histoire bien triste vu les circonstances. Cet oncle de 70 ans a t-il des séquelles ? Des ITT ?

Bien à vous.
Commenter la réponse de AntiEnrayage

Dossier à la une