Salaire plus élevé que celui de mes collègues...

Signaler
-
Messages postés
19788
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juillet 2020
-
Bonjour à tous, je vous écrit aujourd'hui car je me trouve dans une situation un peu compliquée qui me stresse un peu je doit l'avouer.

Je suis infirmière et j'ai travaillé dans une clinique privée en région parisienne faisant partie d'un "groupe" de clinique.
J'ai ensuite quitté mon emploi pour cause de déménagement en province il y a quelques temps. Aujourd'hui j'ai retrouvé un poste dans une clinique qui fait partie du même groupe où j'étais employée en région parisienne.

Lors de la "négociation" du salaire j'ai demandé si mon ancienneté serait reprise vu que je faisait partie du même groupe. On m'a assuré que oui et on m'a même demandé un bulletin de salaire pour que mon ancien salaire soit repris. Jusque là tout va bien. Je n'ai à vrai dire même pas eu besoin de négocier... On m'a demandé un ancien bulletin vu que je faisais déjà parti du groupe et c'est tout.

Entre temps j'ai discuté avec plusieurs collègues, notamment la déléguée du personnel. On a discuté salaire à un moment donné et au fil de la conversation elle m'a demandé à combien j'avais été embauché. Sur le moment j'étais un peu gênée je doit l'avouer mais ne sachant trop quoi répondre je lui ai naïvement dit la vérité : que je faisais partie du groupe auparavant et qu'on m'avait repris à mon ancien salaire.

Or, comme partout j'imagine, les salaires parisiens sont plus élevés que les salaires en province c'est assez connu... On m'a embauché à 2400€ brut par rapport à une embauche classique à 2100€ brut...

Du temps à passé, et aujourd'hui le directeur est venu me faire signer mon contrat... Un Cdi avec le salaire qu'on m'avait promis. Et là douche froide durant l'entretien... Il m'annonce que toute la clinique est au courant de mon salaire et que ça a provoqué "un vrai taulé" et que maintenant "c'est la grosse galère pour le justifier". Que mon salaire est beaucoup plus élevé que celui des autres employés et forcément ça fout la merde. On m'a quand même fait signer mon contrat mais en me faisant lourdement culpabiliser là dessus et sur le fait qu'il faudra bien justifier ce rehaussement de salaire à un moment donné, voire même me rajouter des taches spécifiques pour argumenter cette hausse.. . Bref... J'en suis même venu à me demander si cela n'allait pas remettre mon embauche en cause.

Aujourd'hui je flippe un peu... Je suis en période d'essai et j'ai peur qu'on me "foute à la porte" pour ça. Ou bien qu'on me rajoute des tâches annexes par rapport à mon métier d'ide. Je suis dégouté que mon salaire est été ébruité comme ça, surtout par la déléguée du personnel qui est quand même censée protéger les employés il me semble et pas répèter à tout le monde les infos qu'on lui donne. Je ne sais même pas si c'est légal à vrai dire. Ma question est : quel recours ai-je dans ce cas ? La direction a accepté de reprendre ce salaire mais maintenant on me le reproche car les gens sont au courant... Je ne sais pas quoi faire et j'ai peur de perdre mon poste...
A voir également:

1 réponse

Messages postés
19788
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juillet 2020
7 106
Il m'annonce que toute la clinique est au courant de mon salaire
C'est une faute de l'entreprise.
Le salaire est un élément privé et confidentiel.
Il n'a pas à être divulgué.
Et selon le poste de la personne qui a fait cette divulgation, ça peut aller jusqu'à une faute grave pour un RH. , ou un délit d'entrave pour un délégué du personnel (évidemment, si c'est vous qui avez divulguez ou oubliez le bulletin de paye dans la photocopieuse, c'est pas pareil).

La loi définit des salaires minimums (smic et conventionné).
Elle ne définit pas de salaire maximum.

Le salaire est libre négociable à l'embauche (même si la plupart des salariés n'en ont pas conscience).
C'est une négociation.
J'ai déjà vu mon salaire renégocié à la hausse simplement parce qu'à un moment, je me suis levé dans l'entretien en leur disant qu'ils me faisaient perdre mon temps.

Mais voila...
La France est un pays où c'est la honte de bien gagner sa vie (sauf si c'est en fraudant, là c'est la classe).
Un pays où on estime que si quelqu'un gagne un certain salaire, on doit gagner autant que lui sans considérations telle que l'expérience, la qualité du travail, les diplômes, les langues parlées, le décolleté, la force de négociation, (ou même du simple fait que ce quelqu'un travaille, alors qu'on reste à la maison jouer aux jeux vidéos)...

c'est la grosse galère pour le justifier
Chose qui m'inquiète un peu. Alors que je ne suis qu'un ingénieur informaticien (certes membre de la dup), je suis capable de justifier votre salaire différent. Que cette justification soit vraie ou pas.
C'est clairement pas rassurant sur la qualité des RHs si
- ils font 'l'erreur' de ne pas recruter au même salaire que tout le monde si c'est source de conflit dans l'entreprise
- ils ne sont pas capable de désamorcer la crise.

Mon conseil, malheureusement difficile à mettre en œuvre.

Vous avez peur qu'on mette fin à votre période d'essai.. Faut pas, car c'est vous qui allez mettre fin.
Vous ne voulez pas travailler dans cette entreprise. J'imagine que trouver un autre boulot en province ne sera pas si simple. Mais à long terme, vous allez tout y perdre.
Continuez/recommencez à chercher du boulot ailleurs. Et quand vous aurez trouvé expliquez bien aux différents interlocuteurs pourquoi vous partez.

Je vous invite à cliquer sur le lien bleu 'délit d'entrave plus haut dans le texte' et d'en parler à certaines personnes accessoirement. Ca ne changera rien à votre situation, c'est trop tard pour ça, mais ça va peut-être leur faire comprendre qu'ils ont des obligations, et que les actions on des conséquences.
Edit : le lien n’apparaît plus en bleue depuis la mise à jour.
Passez votre souris sur le terme 'délit d'entrave' du premier paragraphe pour le faire apparaître.
Et ce n'est pas précisé dans le lien car peu mis en pratique, mais le délit d'entrave peut aussi s'appliquer au Délégués du personnel.

Messages postés
963
Date d'inscription
mardi 24 octobre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020
303
Très bon commentaire de dna.factory !!

Pour rajouter une couche (même si je vais passer pour une mauvaise langue), il faut bien penser à ce qu'il vont faire de l'info si vous les donnez aux délégués du personnel. En extrapolant un peu, votre déléguée a pu aller voir la direction pour demander le même salaire pour les autres du même "niveau" et devant leur refus, a pu le divulguer pour montrer que la direction devrait les payer mieux...
>
Messages postés
963
Date d'inscription
mardi 24 octobre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
8 juillet 2020

Pour rajouter une couche (même si je vais passer pour une mauvaise langue), il faut bien penser à ce qu'il vont faire de l'info si vous les donnez aux délégués du personnel. En extrapolant un peu, votre déléguée a pu aller voir la direction pour demander le même salaire pour les autres du même "niveau" et devant leur refus, a pu le divulguer pour montrer que la direction devrait les payer mieux...

Je pense malheureusement que c'est ce qui s'est passé... J'ai été bien naïve de divulguer cette info, à ce moment je ne voyais pas le mal : je faisais déjà parti du groupe et du coup on me reprenais mon ancienneté... Ça m'a paru logique, je ne pensais pas que cela serait un problème et que cela prendrais des proportions aussi énorme. J'aurais mieux fait de mentir au final...

c'est la grosse galère pour le justifier
Chose qui m'inquiète un peu. Alors que je ne suis qu'un ingénieur informaticien (certes membre de la dup), je suis capable de justifier votre salaire différent. Que cette justification soit vraie ou pas.
C'est clairement pas rassurant sur la qualité des RHs si
- ils font 'l'erreur' de ne pas recruter au même salaire que tout le monde si c'est source de conflit dans l'entreprise
- ils ne sont pas capable de désamorcer la crise.


Je suis d'accord merci de le souligner, c'est exactement ça qui m'inquiète... C'est quand même eux qui m'ont embauché à ce salaire là ! Et maintenant c'est limite si la direction me le reproche et me reproche le fait que ça provoque des conflits.... Et apparemment ils ne peuvent pas le justifier ? Ça me paraît aberrant... Et j'ai limite l'impression que c'est à moi de me justifier et de trouver une argumentation... Après ils regrettent peut-être de m'avoir proposé ce salaire ou ils regrettent que cela ce soit su... Mais bon sang je n'y peut rien et ce n'est pas une raison pour me dire que c'est "compliqué à argumenter"... C'est leur boulot quand même...
Messages postés
37879
Date d'inscription
jeudi 4 avril 2002
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 juillet 2020
1 581
Bonjour
Parler de et divulguer son salaire est toujours très délicat et forcément crée des dissensions. Cela provoque forcément des jalousies et des réactions "légitimes" de sentiments de discrimination.
Messages postés
19788
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 juillet 2020
7 106
C'est leur boulot quand même
Ouép, mais manifestement la RH, comme le DP sont juste incompétents (ou pire, de mauvaise foi, chose que se retrouve souvent avec DP politisés).
Et la direction est soit aveugle, soit complice.
D'où mon conseil d'aller voir ailleurs a court ou moyen terme (genre d'ici un an max).
Même si vous devez accepter moins dans la future boite (bon, genre 2300 au lieu de 2400, faut pas déconner non plus), de toute façon, vous mentirez à vos collègues en leur disant qu'on vous propose encore plus, ça leur fera les pieds, et ça leur apprendra qu'une augmentation, ça se demande pas assis sur une chaise, ça va se chercher.

L'ambiance va être catastrophique, la gestion RH va être catastrophique. Si vous êtes faible psychologiquement, vous êtes en dépression dans 6 mois. Si vous êtes fort psychologiquement, vous tiendrez, mais en viendrez à détester le boulot.
Surtout si vous n'avez pas d'allié dans la place pour vous soutenir.

C'est facile pour moi de vous dire de démissionner d'un boulot plutôt bien payé. Si vous vous retrouvez au chômage (ou pire, sans boulot mais sans chômage non plus), c'est pas moi qui sera dans la merde.
Mais pour moi, c'est le meilleur choix à long terme.
Dossier à la une