Ass et Cesu

Dalipas - 13 avril 2018 à 14:35 - Dernière réponse :  Dalipas
- 17 avril 2018 à 09:43
Bonjour,
J'ai 60 ans et je perçois l' ASS (16,48€ / jour). Il m'arrive depuis peu de-ci de-là d'effectuer des travaux à domicile qui me sont réglés en CESU déclaratifs. Cela va m'obliger à déclarer chaque mois quelques heures et quelques dizaines d'euros. Cela est-il considéré comme un emploi à temps partiel et cela risque-t-il de me faire perdre le bénéfice de mon ASS si cela se prolonge au-delà de 12 mois ?
Afficher la suite 

5 réponses

Répondre au sujet
caroledu92 9690 Messages postés vendredi 28 janvier 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 25 avril 2018 Dernière intervention - 13 avril 2018 à 17:21
0
Utile
4
Bonjour

Attention, vous pouvez cumuler intégralement le montant de l’ASS avec les revenus de votre activité pendant trois mois (consécutifs ou non).

Ensuite, le versement de l’ASS est interrompu en cas de poursuite de votre activité professionnelle au profit de la prime d’activité si vous remplissez les conditions d’attribution.
Mais enfin peut-on appeler "activité professionnelle" quelques heures sporadiques totalement irrégulières et imprévisibles payées en CESU ??
caroledu92 9690 Messages postés vendredi 28 janvier 2011Date d'inscriptionContributeurStatut 25 avril 2018 Dernière intervention - 14 avril 2018 à 12:13
oui
Ok donc cela signifie qu'une fois que j'aurai eu 3 mois pas forcément consécutifs avec 2 ou 3 CESU pour genre 40 ou 60€ ils me sucreront mon ass? C'est inciter à faire du Black ça !!
Donc si par exemple entre janvier et juillet j'ai fait 1 CESU pour 20€ en mars, 1 CDD 1 semaine en mai et 2 CESU pour 40€ en juillet c'est bon c'est terminé on me supprime mon ASS ? Et je peux crever la gueule ouverte car excusez-moi mais la "prime à l'emploi" c'est loin très loin de permettre de survivre ! Et la prime à l'emploi les mois où on fait 0€ c'est 0€ ! Franchement ça incite pas à accepter des CESU ou même des CDD quand on est à l'ASS !!
Commenter la réponse de caroledu92
Newsletter

Pour mieux gérer vos finances et mieux défendre vos droits, restez informé avec notre lettre gratuite

Recevez notre newsletter

Dossier à la une