Mariage gris [Résolu]

- - Dernière réponse : Energizor
Messages postés
15366
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 janvier 2019
- 6 déc. 2017 à 21:16
Bonjour,
Je vous écris car mon mari à eu sa carte de 10 ans il la eu il y a 1mois et demi sans que je le sache. Nous nous sommes mariée il y'a 2 ans il est d'origine algérienne. J'ai été dupée, trahie, il n'a jamais travaillé j'ai toujours subvenuaux besoins du couple. Des qu'il y avait des disputes il faisait tout pour me reconquerir et la dernière il a rien fait malgré que c'est lui qui l a provoquée devant mes parents et maintenant je comprends mieux car il avait sa carte de 10 ans avec lui et il voulait avoir une excuse pour quitter.
À votre avis pourrais je lui enlever seulement en faisant un courrier au prefet?
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
15366
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 janvier 2019
11581
2
Merci
Bonjour,

Non. Ce n'est pas vous qui décidez du droit au séjour d'un étranger en France.

Dire « Merci » 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 26056 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de Energizor
0
Merci
Je n'ai pas dis que je décidais du droit de rester je demande de l'aide car je suis une femme trompée et de ce fait je demande quoi et comment faire?
Bonsoir

je demande quoi et comment faire?

Voir un avocat c'est obligatoire pour divorcer;
Energizor
Messages postés
15366
Date d'inscription
vendredi 18 mars 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 janvier 2019
11581 -
Désolé... Pourtant votre question était : "À votre avis pourrais je lui enlever seulement en faisant un courrier au prefet?".
J'en ai conclu que vous vouliez juste vous venger en lui enlevant son titre de séjour. Ce qui ne vous avancerait d'ailleurs pas à grand-chose.

Suivez donc le conseil de Ben.
Commenter la réponse de La vie en rose
Dossier à la une