Refus de signer un avertissement de la part de mon employeur

Signaler
-
 eutan -
Bonjour,
Depuis que l,entreprise ou je travail a changer de société de nettoyage mon employeur me harcèle et m'accuse accuse] des faits que je n'ai pas commis premier lettre-d-avertissement- ,deuxieme avertissement que je refuse de signer depuis 6ans que je travaille jamais eu de probleme merci de me repondre codialement

3 réponses

Bonjour,merci d'avoir repondu a ma question malheureusement j'ai signer le premier avertissement en sachant que je prend ma retraite dans 5 mois je pense que ma direction veut que je parte avant puisque celle ci me la proposer ce qui ne m'intéresse pas du tout .cordialement
Bonjour,

des faits que je n'ai pas commis premier lettre-d-avertissement-
avez vous contesté ce premier avertissement ?

deuxieme avertissement que je refuse de signer
signé ou pas, cela ne change rien ,si vous n'êtes pas d'accord contestez le.
Faites une lettre recommandée et dénoncez ce qui vous est reproché.


Votre employeur a probablement décidé de vous licencier ,vous pourrez
ensuite si vous avez des preuves que les reproches qu'il vous fait sont
infondés ,saisir le conseil de prud'homme pour demander réparation.
Mais il faut agir maintenant.
Cdlt
malheureusement j'ai signer le premier avertissement

peu importe, cela ne change rien à votre situation.

je prend ma retraite dans 5 mois

difficile de se comprendre votre employeur, mais c'est pas sympa
de sa part d'agir ainsi.Votre ancienneté étant inférieure à 10 ans,vous n'avez
pas droit à une prime de départ.
Si vous êtes sûr de votre date de départ , soyez zen , il peut vous licencier
pour faute grave, vous aurez de toute façon droit aux indemnités pôle emploi.
Si votre employeur a décidé de vous licencier , il trouvera toujours un bon
prétexte.
Porter votre affaire devant le CPH à votre âge vous gâchera votre retraite
au moins pendant 1 an , et ne vous rapportera sans doute pas grand chose,
alors si je peux me permettre :pensez à votre retraite et rien d'autre .
cdlt
Dossier à la une