Perte de copies d'examen

- - Dernière réponse :  corinne33 - 5 août 2015 à 20:24
HELP
Bonjour à toutes et à tous,

Je sollicite votre aide afin que ce message soit diffusé le plus largement possible. Je vous remercie par avance de votre partage et de votre retour le cas échéant.


Nous sommes à la recherche d'étudiants qui ont passé leurs épreuves courant juin au centre d'examens EPCC à Bordeaux (33) lors de la cession de juin 2015 (pour des études suivies par le biais de la FEDE - Fédération Européenne des Ecoles)

En voici la raison : ma fille a passé, lors de cette cession, un DESSCOM dont les résultats devaient être initialement annoncés le 21 juillet. Elle a été informée, par un premier mail, qu'un retard dans l'acheminement du courrier repoussait la parution des résultats de deux semaines, soit au 4 août. A cette date-là un deuxième mail lui a annoncé la perte du « colissimo suivi » qui contenait les copies parties à la correction (transit entre l'EPCC et la FEDE) et donc l'obligation de repasser en septembre TOUTES les épreuves lors d'une « cession de rattrapage exceptionnelle » (ils n'ont pas peur des mots...) qu'ils vont organiser courant septembre.

Je ne m'étendrai pas sur tout ce que cela implique : souhait d'abandon des études (et oui...), obligation de se replonger dans les bouquins, crainte d'échouer à ce SECOND examen alors qu'elle était persuadée d'avoir réussi en juin (l'attente de ces résultats n'était plus pour elle qu'une formalité...). Et puis sans oublier que cette cession tardive remettra en question la possibilité de la poursuite de ses études. En effet le Master envisagé l'année prochaine est remis en question : une « Cession de rattrapage » (dixit la FEDE) en septembre signifie des résultats au plus tôt en octobre (si ce n'est novembre...) et donc trop tard pour la rentrée suivante.

Ce n'est déjà pas facile de trouver une société (en l'occurrence une agence de communication) qui accepte d'employer en alternance (beaucoup de demandes et peu d'élus) alors comment penser pouvoir se faire accepter dans ce contexte...

Je recherche donc
-des étudiants qui ont passé leur examen en juin à l'EPCC et qui sont actuellement dans le même cas, afin de pouvoir, en nombre, tenter de faire évoluer cette situation vers une solution plus « raisonnable » pour que TOUTE la cession de juin (écrits et oraux) ne soit pas remise en question.
-des étudiants qui ont, un jour, été dans le même cas, afin de connaître la jurisprudence appliquée à ce moment-là
-et puis, surtout, je recherche ce foutu colis ! (un « colissimo suivi » perdu... c'est donc possible à l'époque actuelle ?). Là, j'ai bien conscience de rechercher une aiguille dans une botte de foin, mais je veux encore y croire.

Je vous remercie pour le temps que vous avez consacré à la lecture de ce message, et pour les moyens que certains pourront mettre en oeuvre pour tenter de nous aider. Merci de vos retours à l'adresse suivante : ***@***
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
5425
Date d'inscription
samedi 22 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
13 octobre 2019
2092
0
Merci
BONJOUR

Il est surprenant que toutes les copies des épreuves se trouvent dans un seul colissimo .qu'une épreuve soit annulée ok mais toutes cela parait excessif .

un colissimo ne se perd pas surtout si l'adresse du destinataire est bonne .
il pourrait être spolié ,mais des copies n'ont pas de valeur pour les voleurs donc ils remettent le colis dans le circuit même ouvert .
il faudrait savoir plus précisément que dit la poste au sujet de ce colis.
Bonsoir relou et merci d'avoir pris le temps de lire et de répondre à ce message.

Effectivement je trouve également cette façon de procéder excessive... leur faire repasser toutes les épreuves (écrit + oral) me semble inadmissible. Je trouve leur organisation quelque peu "légère" (envoi par colissimo... pas de double des copies ? aucune photocopie ? feuilles d'émargement et de notation des oraux égarées également ? la totalité dans un seul et même envoi ? etc...) effectivement une quantité de questions se pose et nous essayons de nous renseigner afin d'avoir plus d'informations (qui sont assez sommaires pour le moment : ma fille a seulement été informée par mail...) Mais pas facile d'avoir les bons interlocuteurs en cette période estivale.

Et oui, quid de ce fameux colis ? 15 jours de recherches par leurs soins et de réclamation auprès de la poste sans en avoir informé les étudiants (qui sont tout de même les principaux intéressés...). Et leur réponse laisse à penser que les recherches ont été purement et simplement abandonnées. Nous tentons également de connaître plus précisément les démarches engagées ainsi que la réponse apportée par la Poste. Un colissimo suivi ne peut tout de même pas disparaitre de la circulation sans laisser aucune trace...

Encore merci. Je laisserai sur ce forum le résultat de mes recherches
Commenter la réponse de relou
Dossier à la une