Profession libérale versus Portage salarial [Résolu]

Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2017
- - Dernière réponse : Epiphane1212
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2017
- 3 juin 2015 à 18:08
Bonjour,

Je suis formatrice et j'ai actuellement un double statut:

- une partie de mon activité est en portage salarial (salaire net déclaré en 2014: 25 000 euros)
- l'autre partie est en profession libérale (BNC assujetti à la TVA): CA HT 2014 = 40 000 euros.

Je souhaite tout basculer d'un côté ou de l'autre, mais je n'arrive pas à savoir ce qui serait le plus avantageux économiquement:

- la société de portage me prendrait 6.5% de commission sur le CA HT, soit sur 90 000 euros, soit par exemple une commission annuelle de presque 6 000 euros et sans avoir droit aux allocations chômage!

- Côté BNC, il y a 250 euros de cotisation à l'AAG + 1000 à 1300 euros HT pour payer le comptable. C'est moins cher en terme de frais.

C'est au niveau des charges (sociales, patronales, CGS CRDS, prévoyance, maladie, retraite...) que j'ai du mal à me faire une idée: au final, il me resterait plus d'argent en étant salariée en portage salarial ou en étant en BNC profession libérale??

Un grand merci par avance pour votre aide, vos conseils et avis.
Afficher la suite 

2 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
852
Date d'inscription
samedi 21 avril 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 novembre 2019
414
3
Merci
Bonjour,

Voici l'opinion (et non pas une démonstration) d'un libéral (la plupart des intervenants sur ce forum étant des artisans ou des commerçants).

Le principe républicain est que les travailleurs paient tous les mêmes charges sociales à revenu et niveau de protection équivalent. Donc en principe que vous soyez salarié ou indépendant ne fera pas beaucoup de différence si la protection offerte est la même.

Dans le cas d'une activité libérale la différence est que vous aurez une meilleure retraite en tant que salarié et donc que vous paierez un peu plus de charges sociales en tant que salarié. Encore faut-il faire le pari que le système de retraite ne vat pas s'effondrer. Si vous avez 62 ans, le pari est jouable. Si vous en avez 25 c'est autre chose.

Personnellement j'ai fait le choix libéral car ce statut me paraît plus valorisant face à un prospect. Je me sens également beaucoup plus indépendant. Tout cela est subjectif mais parfois plus important que le coût des charges sociales.

Dire « Merci » 3

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances 25006 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Epiphane1212
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2017
-
Mon client qui est un organisme de formation et pour leque je travaille en sous traitance. J'avoue que moi aussi, j'ai du mal à comprendre...
LeChatDeGastonLagaffe
Messages postés
852
Date d'inscription
samedi 21 avril 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
7 novembre 2019
414 -
Etes-vous certaine que ces gens s'appuie sur une loi ? Beaucoup de gens ne savent pas ce qu'est un kBis et n'en ont jamais vu. S'il s'agit de prouver l'existence d'une entreprise, un certificat INSEE suffit. Dans le domaine de la formation, je n'ai jamais rencontré une telle demande. Il y a des milliers de professionnels qui n'ont pas de kBis.
WilKel
Messages postés
276
Date d'inscription
lundi 15 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 avril 2016
150 -
Pour éviter toute méprise
Le Kbis atteste d'une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Un freelance ou consultant exerçant en entreprise individuelle (réelle ou AE) ne sera jamais en mesure de fournir ce type de document : l'avis Siren Insee le remplacera
http://avis-situation-sirene.insee.fr/avisitu/
Le Chat a raison en précisant que beaucoup demandent le Kbis mécaniquement sans savoir ce qu'il justifie.

En revanche toute entreprise doit avoir un n° SIREN. Cela justifie son immatriculation en tant que telle et sa capacité à émettre des factures.
Epiphane1212
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2017
-
Merci beaucoup à tous les deux! Mon comptable m'a dit la même chose que vous. Il ne me reste plus qu'à faire entendre raison à mon client....
Epiphane1212
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2017
-
Pour info, j'ai envoyé ma copie du document INSEE-SIRENE à mon client et ça a eu l'air de le satisfaire!
Commenter la réponse de LeChatDeGastonLagaffe
Messages postés
276
Date d'inscription
lundi 15 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
11 avril 2016
150
1
Merci
Bonjour,

En matière de structuration d'entreprise, si une solution miracle unique existait, tout le monde la prendrait !

Chaque structure a des avantages et des inconvénients que chacun appréhende de manière très personnelle. Il est important de connaitre chaque statut avant de prendre une décision.

De manière brute et dans une optique de rendement maximum, le statut freelance sera plus intéressant car :
- tout vos frais professionnels peuvent être déduits de manière réelle,
- les cotisations sociales des indépendants sont moins importantes qu'un salarié.

Les limites à ces 2 arguments seront :
- vous n'aurez plus l'abattement forfaitaire de l'impôt sur les revenus salarié. Comparez les 2 solutions pour voir si vos frais réels dépassent le forfait,
- les cotisations sociales de TNS (Trav. Non Sal.) sont moins importantes mais ne génèrent pas les mêmes droits notamment en cas d'arrêt de travail mais surtout de retraite. Il est possible de compléter avec des contrats facultatifs déductibles du résultat (Madelin) mais le taux global de cotisation se rapprochera alors des taux salariés.

Enfin un frein important au statut TNS est aujourd'hui l'incompréhension et la brutalité du système. En effet contrairement à un salarié qui liquide ses cotisations sur son bulletin (min. tous les 3 mois), le RSI et l'URSSAF peuvent entraîner des décalages de cotisations jusqu'à 2 ans. Vous vous retrouver parfois à payer plus de cotisations que ce que vous gagnez ! S'ajoute à cela une gestion ''robot'' de la communication avec les affiliés qui en écoeure plus d'un surtout lorsqu'il faut comprendre les-dits décalages.

Ainsi beaucoup d'entrepreneurs se tournent vers des formes société de type SAS pour maintenir une rémunération en bulletin de paye. En entreprise individuelle, la seule solution est le portage salarial : c'est peut être plus coûteux mais plus sécurisant et confortable. Bien entendu cela dépendra aussi de la qualité de prestation de la société de portage !

A vous de voir en fonction de vos attentes

Cordialement

Cotisations sociales
TNS : 50 % du résultat / rémunération nette
Salarié : 75-90 % de la rémunération nette
Epiphane1212
Messages postés
8
Date d'inscription
mercredi 18 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2017
-
Bonjour Wilkel et grand merci pour votre réponse détaillée.

Concernant la brutalité du système, c'est ce qui m'est arrivé l'année dernière: j'ai moins gagné que les autres années et je me suis retrouvée à payer en fin d'année de fortes cotisations sur mes deux années précédentes. Il faut penser à provisionner sans cesse.

Ajouté au fait qu'il faut penser à faire ses déclarations de TVA 2 fois (par an (sauf si on prend un comptable), envoyer son bilan pédagogique et financier à la DIRECCTE chaque année sinon on est radié (et ils ne relancent pas ni ne préviennent, en région parisienne!). Etc.

Sans compter tous ceux qui ont eu d'énormes problèmes à cause du RSI. J'ai eu de la chance, je suis passée à côté de leurs monumentales aberrations.

Le pire pour moi, c'est l'URSSAF. Je trouve leur site internet très mal fait, inutilement compliqué, et plein de bugs, pas optimisé. De plus, je me suis heurtée à cette fameuse "communication robot" dont vous parlez: chaque fois que j'avais une question à leur poser, et de manière quasi systématique, on me donnait une réponse différente à chaque nouvel interlocuteur! De quoi s'arracher les cheveux et l'impression d'être prise pour une imbécile.

Après, comme je le disais dans ma réponse ci dessus à Le Chat, moralement j'aime le statut d'indépendante même s'il a ses inconvénients. J'ai voulu quitter le monde salarié, et même si le modèle de la société de portage est non hiérarchique, j'ai l'impression d'avoir moins de liberté.

Concernant la retraite, je n'y crois plus trop, donc je ne sais pas si ça vaut le coup de cotiser davantage en loi Madelin.

Bref je vais imprimer vos réponses à tous les deux et en discuter avec mon comptable.

Merci encore
Commenter la réponse de WilKel
Dossier à la une