La caf a supprimé l'apl sans me prévenir

Signaler
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 9 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2015
-
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 9 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2015
-
Bonjour,
cela fait quelques mois, suite à un divorce difficile, que je traine une dette auprès de mon bailleur hlm, d'un montant d'environ 400 euros.

j'ai demandé de l'aide à la commission fsl qui a été refusée à chaque fois, j'ai obtenu une fois en deux ans un cheque d'aide alimentaire de 110 euros pour payer un loyer en cours.

pour éviter un plan banque de france, alors que je devais être défichée ficp début février 2015, en septembre 2014 la caf m'a demandé de signé un apurement amiable avec mon bailleur. ce qui a été fait.

en octobre, j'ai trouvé un travail à mi temps. j'ai donc payé le loyer d'octobre début novembre. cependant, j'ai eu la mauvaise surprise de découvrir que la société d'aide à domicile qui m'employait était en liquidation judiciaire. le chèque reçu le 10 novembre est revenu impayé le 26 et donc débité de mon compte.

j'ai donc travaillé tout octobre pour rien, et mis l'essence et effectué les heures de travail de novembre pour rien. je me suis retrouvée à découvert non-autorisé.

en décembre, je n'ai pas pu payer ni le loyer ni l'apurement. mais j'ai commencé pour une nouvelle société. début janvier, avec mes salaires retrouvés et le découvert comblé, j'ai immédiatement payé un loyer en cours et un apurement.

cependant, le 12 janvier j'ai été vitcime d'un accident de la route non responsable, qui vient seulement d'être reconnu en accident de trajet et pas encore d'indemnités journalières. donc pas de revenus depuis fin décembre.

je dois en outre avancer les frais d'aide ménagère prescrite par le médecin, financer l'écart entre le prix d'un véhicule potable et la pauvre indemnisation que m'a donné l'expert pour la voiture détruite.

le 15 janvier j'ai répondu à un appel de mon bailleur qui voulait savoir où ça en était avec ma recherche d'aide auprès du service social et ma demande de fsl.
je pense lui avoir expliqué comme j'ai pu que j'avais subi un traumatisme cranien, qu'un hématome appuyait sur je ne sais plus quoi dans ma tête, que pas assez de sang montait et que j'avais perdu le côté gauche ; et que bref, je ne comprenais pas à qui j'étais en train de parler et que je ne savais pas de quoi elle me parlait.

ce qui a suivi : ils m'ont balancée à la caf qui a supprimé l'apl, sans me prévenir. ma dette est passée de 400 à presque 2000 euros. un huissier vient de m'assigner à comparaitre fin mai. je devrai à ce moment là 3000.

mi janvier, le maire de mon village qui me connait me rappelle que je suis suivie par telle assistante sociale à tel endroit. j'appelle au secours en expliquant ce qui se passe et que j'ai besoin d'aide car je suis incapable de gérer mes papiers, je ne me souviens de rien. personne ne m'aide.

je viens de recevoir un mail de ma société qui me dit que ça n'est pas la peine de reprendre mon travail après mon arret maladie, que mes clients ont été attribués à d'autres intervenantes. qu'on me rappellera à l'occasion. pas d'allocations chomage puisque pas licenciée.

je sollicite à nouveau l'assisante sociale qui me fait comprendre à mots à peine couverts que c'est bien fait pour moi et qu'il serait raisonnable que je ne les dérange plus avec mes petites misères.

elles ne m'aideront pas, alors que j'ai sagement repris le paiement des loyers encours + apurement prévu pour janvier, février et mars.

j'ai pensé à me foutre en l'air hier. finalement je suis venue vous parler.

merci de m'accueillir.

2 réponses

Messages postés
12022
Date d'inscription
vendredi 28 janvier 2011
Statut
Contributeur
Dernière intervention
23 mai 2020
2 891
Bonjour

Je réagis à ce paragraphe je viens de recevoir un mail de ma société qui me dit que ça n'est pas la peine de reprendre mon travail après mon arret maladie, que mes clients ont été attribués à d'autres intervenantes. qu'on me rappellera à l'occasion. pas d'allocations chomage puisque pas licenciée.

Vous étiez en période d'essai ? Si oui, l'arrêt de travail prolonge celui-ci d'autant de jours que dure l'arrêt.
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 9 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2015
1
bonjour caroledu92. ma période d'essai était terminée.

j'ai de bonnes nouvelles à vous transmettre. la caf a rétabli l'apl de façon rétroactive, mon bailleur a admis qu'un "dysfonctionnement administratif..." etc, etc...

pour ce qui concerne mon travail, je suis en plein doutes. j'ai tout tenté pour joindre l'inspection du travail, la ddte. ça me raccroche au nez en me disant que tous les conseillers sont occupés.

mon instinct me dit de me présenter chez mon client habituel du lundi pour qu'on ne me mette pas en abandon de poste, la cpam et mon médecin me disent : ne vous déplacez pas, avec ce mail ils se sont mis dans la m....de, la raison me dit que puisqu'ils veulent que je dégage autant me libérer d'un souci en proposant une rupture conventionnelle et passer à autre chose

grosse fatigue, je crois que je puise dans mes réserves car j'ai de meilleures dispositions à prendre des décisions en temps normal.

merci pour votre écoute en tous cas
Bonjour,

Malheureusement, je n'ai pas d'autres solutions à vous proposer, vous êtes déjà suivie par une assistante sociale.

J'ai du mal à croire qu'elle ai pu vous répondre une chose pareil, a-t-elle envisagé avec vous un dossier de surendettement ?
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 9 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2015
1
bonjour,

mon dossier est malheureusement irrecevable car je suis sensée toucher des indemnités journalières de la part de la cpam et être dédommagée par le responsable de l'accident...dès que la procédure au civil et ses recours épuisés...
Qui vous a dit que votre dossier était irrecevable ?
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 9 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2015
1 > Senga
la bdf ce matin par courrier. je dispose déjà d'un apurement amiable avec mon bailleur. en outre j'aurais du avant tout saisir la commission de recours de la caf. je ne savais meme pas que ça existait, ni les assistantes sociales d'ailleurs...
Et bien, je ne vois pas d'autres solutions, je suis dsl.
Reste pour vous à attendre vos dédommagements pour votre accident.

Je vous souhaite bon courage.
Messages postés
6
Date d'inscription
mardi 9 octobre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
20 mars 2015
1
le juge aura surement prononcé une expulsion bien avant que je ne reçoive le moindre dédommagement !!
en tous cas merci pour vos encouragements.

j'espère que le juge fera preuve de clémence et je prends un avocat pour me décharger un peu des procédures, de l'accident etc. et profiter de l'énergie économisée pour retrouver un travail vite
Dossier à la une