Préavis réduit à 1 mois (nouvel emploi) refusé, conseils ?

Eisle
Messages postés
10
Date d'inscription
jeudi 30 mai 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
2 janvier 2017
- 30 mai 2013 à 12:41
dna.factory
Messages postés
22728
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juillet 2022
- 30 mai 2013 à 14:52
Bonjour,

Je suis étudiante et j'ai un job en parallèle, depuis le 28 novembre. Manque de chance, je travaille un peu loin de mon appartement, mais ce n'est qu'un contrat de 10h/semaine pour l'instant, alors je me suis toujours débrouillée (je rentre chez mes parents la veille du jour où je travaille, parce qu'ils habitent plus près, bref.)


Or, cet été je vais faire beaucoup plus d'heures (un temps plein), et, par conséquent, je vais rarement être à mon appartement, puisqu'il est éloigné de mon lieu de travail. J'ai donc décidé de demander à mon agence un préavis réduit à un mois pour quitter mon appartement. Je pensais vraiment qu'ils allaient accepter, donc j'ai attendu le 20 mai pour leur envoyer la fameuse lettre recommandée (parce que je voulais quand même garder mon appart' jusqu'à la fin des rattrapages à la fac, on sait jamais).

Et voilà le problème: j'ai reçu leur réponse négative, comme quoi le préavis serait de trois mois (jusqu'à fin aout, donc: ce qui me forcerait à payer un appartement qui me serait inutile tout l'été, et ce qui me bloquerait pour en chercher un autre pour l'an prochain, (parce que l'an prochain je me mets en colocation)).
Voilà la "jurisprudence" qu'ils citent: "un congé donné quatre mois après son changement de situation n'a pas été admis comme justifiant le préavis réduit (CA Besançon, 2e ch. 30 janvier 2001 : Loyers et copr. 2001, comm. n° 174, note B. Vial-Pedreletti)".

J'aimerais savoir si cette précision du nouvel emploi qui n'est valable que 4 mois est vraie, si je peux la contester, étant donné que je n'avais pas accès à cette note qui me parait être un règlement "interne" (je ne m'y connais absolument pas en droit..).

Pensez vous que je puisse me rendre directement à l'agence pour "négocier" ça ? Ou alors faut il que j'abandonne et me mette dès maintenant à essayer de trouver un locataire qui me remplacerait ?


Désolée pour le roman, et merci d'avance à ceux qui voudront bien me répondre,

6 réponses

dna.factory
Messages postés
22728
Date d'inscription
mercredi 18 avril 2007
Statut
Contributeur
Dernière intervention
5 juillet 2022
10 552
30 mai 2013 à 13:41
Le mieux à faire est de chercher un remplaçant tout de suite.
Par contre, attention, la sous location est souvent interdite, et le propriétaire n'est pas obligé d'accepter votre remplaçant.
0