Doit-on déclarer indem perçues accident

- - Dernière réponse : Maudus21
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 16 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2019
- 16 mai 2019 à 12:06
Bonjour,
j'ai eu un accident de la voix public il y a quelque mois, je vais percevoir des indemnités pour les dommages corporel que j'ai subit, la somme devrait etre assez consequentes au vu de mes sequelles.
la question que je me pose est "doit on declarer au impots des indemnités perçut en cas d'accident que nous verse une assurance ?"
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
43
Date d'inscription
jeudi 17 mai 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
12 août 2012
48
38
Merci
Non, car ce sont des dommages et intérêts.

Dire « Merci » 38

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Droit-Finances

droit-finances 18176 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Commenter la réponse de phasme-bâton
3
Merci
mais je compte m'acheter une maison avec cette argent, je ne dois pas signaler que j'ai reçut cette argent meme si ce n'est pas imposable ?
RE

vous utilisez cette somme comme vous le desirez. aucune déclaration fiscale à faire
Commenter la réponse de kreespi
2
Merci
bonjour

les indemnités perçues pour un dommage corporel ne sont pas imposables
Merci, je suis aussi dans ce cas ! pas imposable, oui, mais où dois je les faire figurer dans ma déclaration ? dans quelle partie ? ( justement pour qu'elles ne soient pas imposables ) car si je les mets en revenus ou rentes, je vais être imposée dessus alors que mon avocat dit qu'elles ne le sont pas !
Les sommes non imposables n'ont pas à être portées sur la déclaration d'impôts
Commenter la réponse de forma
1
Merci
je vous remercie beaucoup pour vos reponses rapide.
Commenter la réponse de kreespi
1
Merci
III. Indemnité pour dommages et intérêts

70

Les sommes perçues à titre de dommages-intérêts en réparation d'un préjudice moral ne constituent pas des recettes imposables à la différence de celles perçues en compensation d'une perte temporaire de revenus professionnels.

Toutefois, le quatrième alinéa de l'article 80 du CGI prévoit que les indemnités pour préjudice moral fixées par décision de justice sont imposables dans la catégorie des traitements et salaires au-delà d'un million d'euros.

80

Un tribunal de grande instance avait, par un jugement en date du 25 novembre 1966, confirmé en appel le 18 mars 1968, condamné une compagnie thermale à verser à un contribuable, médecin, une indemnité de 50 000 F en réparation du préjudice matériel et moral résultant d'une action injustifiée en dénonciation calomnieuse, diffamation et tapage public, de l'omission du nom de l'intéressé sur un dépliant publicitaire de la compagnie et de détournement de clientèle.

Le Conseil d'État a considéré que le contribuable :

- n'était pas imposable pour la fraction de l'indemnité couvrant des frais qu'il avait dû exposer en conséquence des agissements délictueux, ainsi que pour faire valoir ses droits en justice, ni pour la fraction indemnisant le préjudice moral ;

- était imposable à raison de la fraction correspondant à la perte temporaire de revenu, ainsi que de la fraction couvrant la perte d'une partie de la clientèle (CE, arrêt du 19 juin 1974 n° 92092).

90

En outre, le Conseil d'État a jugé que l'indemnité que l'agent salarié d'un représentant libre a été condamné, par le Tribunal de commerce, à verser à ce dernier, à raison de 100 F par infraction, pour n'avoir pas respecté l'engagement qu'il avait contracté de ne pas travailler, après l'expiration ou la rupture de son contrat, pour son compte ou celui de tiers avec des clients de son ancien employeur sert à compenser la perte de clientèle subie par ledit employeur et, à défaut d'une perte prouvée de revenus, constitue, pour lui, un gain en capital non passible de l'impôt sur le revenu (CE, arrêt du 7 janvier 1966 n° 64047).

100

De même, les dommages-intérêts alloués par un tribunal à un contribuable exerçant une profession libérale pour atteinte à son honorabilité personnelle n'ont pas, encore bien qu'ils concernent à la fois la personne de l'intéressé et l'exercice de sa profession, le caractère d'un revenu mais d'un capital et ne sont pas passibles, dès lors, de l'impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (CE, arrêt du 5 juillet 1944 n° 69320).
Commenter la réponse de FoX
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 16 mai 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
16 mai 2019
0
Merci
Bonjour a tous,
Est-il possible d'avoir une réponse concrete à cette situation svp?
Je suis totalement dans la même situation avec une indemnité beaucoup plus petite, mais j'aimerais savoir si je dois délarer cette somme et si oui dans quelle case dois-je l'inscrire?
Commenter la réponse de Maudus21
-1
Merci
toute indemnité reçu doit etre declaré aux impots sinon attention si les impots le decouvre que vous n'avez rien declaré vous allez etre au redressement
ok mais à quel endroit est ce à déclarer ? en effet ce n'est pas imposbale, je le sais, mais je pense qu'il faut le déclarer, seulement il ne faut pas le mettre n'importe où pour ne pas risquer de payer !
Commenter la réponse de leon012
Dossier à la une