DEMISSION POUR REJOINDRE MON COMCUBIN

GNOUTH - 9 juin 2009 à 20:24
 ALICE - 11 juin 2009 à 12:00
Bonjour,

Voilà j'ai démissionner pour venir rejoindre mon compagnon qui habite un autre département

je ne doit rien toucher comme indemnités chômage imediats mais aprés 3 mois est ce que je touche quelque chose ou pas ?

Nous avons n'y l intention de nous marier ni de nous paxcer

Cependant si je peux obtenir de mon employeur une attestation de quoi que j'ai bien démissionner pour venir le rejoindre et une autre attestation du maire de la commune ou je vais habiter

Est ce que ca peux m'aider pour pouvoir toucher quelque chose de l'assedic

Merci de m'aider

3 réponses

ac 3 Messages postés 7060 Date d'inscription mardi 30 septembre 2008 Statut Membre Dernière intervention 15 décembre 2011 961
9 juin 2009 à 20:34
En tant que contribuable, dixit : celui qui paie pour les autres, j'ai tendance à espérer que tu n'as droit à rien.
Tilini Messages postés 1242 Date d'inscription jeudi 14 mai 2009 Statut Membre Dernière intervention 29 août 2020 366
9 juin 2009 à 20:35
Non. Même si vous étiez mariés, cela n'y changerait rien; vous êtes démissionnaire.
ac 3 Messages postés 7060 Date d'inscription mardi 30 septembre 2008 Statut Membre Dernière intervention 15 décembre 2011 961
9 juin 2009 à 20:37
Désolé, mais un conjoint qui démissionne pour suivre son conjoint a droit à des indemnités de chômage ...

Le statut de "conjoint" doit être officiel.
0
Madame,
Mon épouse, assitante maternelle agréée a démissionné d'auprès de l'un de ses 3 employeurs et a été licenciée par les deux autres, leurs enfants arrivant en âge d'être pris en maternelle.
But : suivre son mari quittant son emploi en région parisienne pour prendre sa retraite dans notre résidence fiscale en Dordogne.
Traitement du dossier à POLE EMPLOI : DEMISSION ==> PAS D'INDEMNITES.
http://info.assedic.fr/unijuridis/index.php?chemin=%2Fntc%2Fntc140.xml&idPage=9189e5762f1cab971759b0feb9836316
Suivez le lien çi-dessus. Il vous porte sur les textes UNIJURIDIS édités par Pôle emploi.
Bon courage, car leur lecture est difficile;