Démission puis CDD, a t-on droit aux assedics [Résolu]

Messages postés
101
Date d'inscription
dimanche 1 février 2009
Dernière intervention
7 juin 2009
-
Bonjour,

Suite à un refus de rupture conventionnelle de la part de la DDT, j'ai démissionné de mon poste car j'ai retrouvé un emploi. Mon futur employeur m'avait dit qu'il me prenait en CDI, donc pas de soucis.. Mais lors de notre dernier entretien, il me précise qu'il me rédige un CDD de 3 mois.
Pourrais-je prétendre aux assédics à l'issue de ce CDD, et sous quelles conditions?

Merci pour vos réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Meilleure réponse
4
Merci
Bonsoir "mizarbelle"

Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué!
Tu as pris un grand risque en démissionnant.
Enfin, si ton nouvel employeur honore sa promesse de CDD après n'avoir pas honoré sa promesse de cDI, oui, à l'issue de ce CDD de 3 mois , à condition qu'il aille à terme, celui-ci "effacera " les effets de la démission antérieure de CDI. Enfait la règle est 91 jours, mais 3 mois sans février, on dépasse à tout coup 91 jours.

Bon courage et bonne chance

Cornil :Vieux syndicaliste de droit privé, vieux "routier" bénévole du droit du travail, et des forums à ce sujet, mais qui n'y reste que si la discussion reste courtoise et argumentée. Les forums ne sont pas à mon avis un "SVP JURIDIQUE GRATUIT" ne méritant même pas retour, et doivent rester sur le terrain de la convivialité, ce qui implique pour moi à minima d'accuser réception à l'internaute qui y a répondu. Qu'il sache que son intervention n'est pas tombée aux oubliettes (merci, c'est en plus!). Ingénieur informaticien de profession (en préretraite)

Dire « Merci » 4

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

droit-finances a aidé 14710 internautes ce mois-ci

mizarbelle
Messages postés
101
Date d'inscription
dimanche 1 février 2009
Dernière intervention
7 juin 2009
-
merci pour la réponse
oui j'ai pris un gros risque mais le risque fait aussi avancer dans la vie...

Je n'avais pas vraiment d'autres solutions sachant que je ne peux plus pratiquer le métier que je faisais avant, pour la médecine du travail, mon état ne justifie pas d'inaptitude mais bon, je ne veux pas me perdre dans des procédures qui n'en finiront jamais.

Je commence mon nouveau job mercredi 10 juin, j'espère que tout se passera bien.
Stans
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 12 avril 2010
Dernière intervention
12 avril 2010
-
Bonjour Cornil

Je me trouve dans la même situation que "Mirzabelle" aujourd'hui à deux détails près et un an plus tard :

1) je souhaite démissionner car actuellement en litige avec mon employeur aucune négociation de rupture conventionnelle de contrat n'est envisageable.
2) je n'ai encore pas démissionné, je souhaiterais avant de me "lancer sans filet" être sûr de pouvoir poser ma dem' sans risque.

J'ai la possibilité d'obtenir un CDD de 4 mois (saisonnier) qui démarrera après ma période de préavis pour démission, mais je ne trouve dans les textes aucune confirmation qu'à l'issue de ce "CDD de +3 mois , à condition qu'il aille à terme, celui-ci "effacera " les effets de la démission antérieure de CDI. Enfait la règle est 91 jours..."

En effet après avoir pris connaissance des "CAS DE DÉMISSION CONSIDÉRÉS COMME LÉGITIMES" sur le site du Ministère du Travail "www.travail-solidarite.gouv.fr" rien n'indique un délai de travail en CDD d'un délai minimum de 91 jours pour prétendre bénéficier des allocations chômage.

As-tu des sources sérieuses et pourrais-tu m'en dire davantage ?
Merci d'avance.

Stans
La règle est bien de 91 jours, pour ma part c'est une personne de l'assédic qui m'avait renseignée, il ne faut pas hésiter à les contacter.

Pour ma part mon CDD s'est transformé en CDI et je suis vraiment heureuse, tout se passe très bien.

Bon week end
Commenter la réponse de Cornil
Dossier à la une