2ème rdv devant la juge, help

ssd - 30 avril 2009 à 14:56
tarasouris
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
- 30 avril 2009 à 23:36
Bonjour,
je suis repassé devant la juge ce matin, çà fait 1 an que j'ai ma fille avec moi, et sa mère vient de redemander la garde. pense-vous que celà puisse changer, une juge peut-elle renvoyer un enfant qui redevient stable chez l'autre parent?
je sais plus trop du coup même si j'étais confiant jusque là, tous mes efforts pour que ma fille soit bien auront-ils servi à rien?
aucun nouveau fait avancé de son côté is à part qu'elle s'est entouré de gens pour s'occuper de la petite
merci de votr aide et soutien

1 réponse

tarasouris
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
1 040
30 avril 2009 à 15:25
Bonjour ,


Impossible de répondre sérieusement à cette question ... Comment avez-vous vous-même " ressenti " l'audience ? Qu'est-ce qui vous a fait perdre votre confiance ? Des paroles ou des expressions du juge ... ? Aviez-vous un avocat qui pourrait vous en dire un peu plus sur comment ce juge peut avoir analysé la situation ?

Le fait d'avoir " pris des gens - quels gens ? " pour entourer l'enfant, c'est une chose ! d'avoir su convaincre que l'on se sentait plus apte et équilibrée pour s'occuper soi-même de l'enfant en est une autre ... Et là, ce n'est que l'appréciation personnelle ( était-ce le même juge ? ), de ce juge qui va déterminer s'il faut "re perturber" un enfant qui se porterait mieux depuis un an !

Donc pas de défaitisme, cela va être long d'attendre le résultat de l'audience, c'est sûr, pas de certitude non plus ! Avez-vous entendu parler d'enquête, etc ... ? Souvent, le juge qui doute indique qu'il va demander un complément d'information ... ?

Bon courage pour l'attente ,
Cdt ,
-------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
0
bonsoir,
ce n'était pas la même juge.mon avocate m'a dit qu'on pouvait toujours avoir des surprises malgré un dossier bancale de mon ex concubine.son dossier est basé sur du mensonge,elle a fournit des attestations contre moi concernant le fait que je ne la tenais pas au courant pour des questions concernant la petite.

à l'audience pas un mot de ma part à la juge idem de l'autre côté, ce sont les avocats qui ont plaidé.
les gens qui vont l'entouré sont des pseudo amis, ou grands parents qui se propose d'envoyer la petite à l'école et de la rechercher, il faut savoir que sa famille est à une quarantaine de kms de chez elle.
elle joue déjà sur le fait que se sont ces gens-là qui se dans du mensonge car sa fille se débrouillle tout'occupent de son autre fille, c'et là qu'on arrive seule pour se lever et eller à l'école.bref, je suis en période de doute car je me dis que la juge pourrait peut_être se dire que la petite devrait retourner avec sa mèe et sa demi soeur.
mon ex fait ,d'après ses dires, dormir les deux enfants ensemble car elles sont devenu inséparable pourtant la petite me dit qu'elle dors seul dans son lit, pour les douches s'est la même chose elles prennent leur douche ensemble car elles ne peuvent plus se séparer.encore du mensonge car quand la petite va chez sa mère elle n'est même pas laver.

merci
0
tarasouris
Messages postés
4141
Date d'inscription
lundi 4 août 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
21 janvier 2011
1 040 > ssd
30 avril 2009 à 23:36
Bonsoir ,

C'est comme votre avocat vous l'a dit, et ils connaissent en général bien leur juridiction, les juges et avocats adverses qui sont en présence, soit personnellement, soit de réputation, donc je sais très bien qu'il ne serait pas " honnête " de vous dire que cela va déboucher sur ceci ou sur cela ... parce que ... on ne sait pas comment sera le juge ce jour-là, mal aux dents, gros dossier violent qui l'aura perturbé, sur les bras, l'heure d'avant : ce ne sont que des personnes, dans un cadre particulièrement difficile, celui de parents et d'enfants déchirés, la douleur humaine, il leur faut "trancher", et " raison garder " ! comme on dit ...

C'est comme vous le décrivez que se passe une majorité des audiences, seuls parlent les avocats ! Pourquoi ? Parce que les juges estiment, et c'est normal, aussi, que leur bureau n'est pas l'endroit des règlements de compte entre adultes ni de pugilat divers ... c'est pourquoi le dossier de " conclusions ", celui que dépose l'avocat et sera relu (ou pas) par le juge pour qu'il se fasse son opinion, dossier qui doit donc être préparé et bien mis au clair avec votre avocat, est et reste la pièce importante du jugement ...

Les attestations de la famille, des "trop" proches", du compagnon actuel, enfin, de personnes supposées non impartiales, ne sont pas retenues, ni même lues !! ... Vous, comme moi, dans une histoire autre, nous allons forcément témoigner, et pas forcément en mentant, pour la personne en laquelle nous croyons ... c'est humain et sauf faux -témoignage évident, dans les Affaires Familiales, en tout cas, seul le couple parental et les intervenants comme médecin traitant ou enseignants, et des preuves tangibles, carnets de santé, suivi scolaire, attestations de personnes neutres ( très difficiles à obtenir ), encore plus difficiles d'obtenir, secret médical oblige, d'attestation de médecins spécialisés ... seront retenues !

Croyez que je comprends très bien que, peut-être, et parfois cela arrive malheureusement, sans explications, le juge se sera fait une idée ... et qu'on voit de plus en plus de jugements aberrants et incompréhensibles tomber, dans lesquels l'intérêt des gamins n'a semble-t-il jamais été examiné ! L'influence de tel ou tel avocat est bien souvent importante ...

Si même votre avocat n'a pas su sortir de l'audience et vous dire : Hum, ça, c'est bien passé, hum, ça ça l'a énervé, et vous donner son " ressenti ", personne ne le pourra, et il y a plus d'injustice dans la " Justice", pas de l'injustice, car le Code Civil donne beaucoup de responsabilités mais peu de moyens aux J.A.F. , mais de l'incompréhension de choses "bêtement" humaines, car trop et tellement de cas douloureux !

Enfin, à ce que vous dîtes, la maman n'a pas rapporté beaucoup plus de prise de conscience de sa place et son "travail" de maman, nous aurions toutes pu confier nos enfants à nos propres mères, dans ce cas ! les grands-parents ne peuvent se substituer, malgré tout leur amour, au père et à la mère, ce n'est ni leur rôle, ni leur place !

Soyez donc, inquiet, je l'imagine, mais les mensonges familiaux seront vite écartés du dossier, l'attente va vous ronger; attention à la petite qu'il faut épargner, ça, c'est votre rôle de papa, jusqu'au bout, quoi qu'il arrive, non la surprotéger, mais l'accompagner et savoir la rassurer, les moments de tranquillité et de sérénité avec vous, elle ne les oubliera jamais ! Et j'ai quelques doutes ( mais bon !) aussi sur le fait qu'un juge fasse valser un enfant d'un parent à l'autre si tout va dans le bon sens et que la maman n'a rien apporté de nouveau quant à son investissement personnel .

Courage pour l'attente, et abnégation, l'amour que l'on donne à son enfant laissera toujours une trace ! Et faire appel est toujours possible, ne l'oubliez pas, si le jugement vous était éventuellement défavorable ...

Cdlt , à bientôt pour les nouvelles, ou toute question qui vous viendra, parlez-en plutôt ici que devant l'enfant qui doit déjà avoir " pigé " que quelque chose s'est passé et qui l'angoisse ... !

--------------------------------------------------------------------
                               .... 3 zygomatiques suffisent pour sourire ....
                             §  même au plus bas, on devrait bien y arriver §
0