Niveau de qualification P1 P2 P3

Résolu/Fermé
napi - Modifié par Matthieu-B le 9/05/2011 à 16:30
 La bourrasque - 4 juil. 2017 à 19:10
Bonjour,
j'ai un ami qui cherche du travail. sur le site de l'anpe il y a une annonce qui l'intéresse, seulement l'annonce demande une précision quand à sa qualification P1 P2 etc. en recherchant sur internet j'ai bien compris qu'il s'agissait du niveau de qualification au sein d'un même statut. À savoir ici en tant que statut d'ouvrier qualifié, P1 correspond à un ouvrier peu qualifié, crescendo jusqu'à P3, ouvrier très qualifié.
mais je ne peux répondre à son interrogation quand à sa propre qualification puisque je ne sais pas à quoi correspond un ouvrier qualifié. est ce que ça correspond à un niveau scolaire, puisque sous la catégorie ouvrier qualifié il y a ouvrier non qualifié et au dessus il y a technicien, ce qui correspond me semble t il a un bac +2. donc si ouvrier qualifié correspond à un niveau scolaire alors à quels niveau correspond il (cap bep bac?)?
et après comment savoir à quelles qualifications (P1, P2, P3) fait on partie?

7 réponses

voici ce ke g pu trouver
8 juil. 2009 à 19:18
le coût horaire réel
(tiré du site Internet "http://www.batiprix.com/fr/frt/boutique/popup/volume1.pdf")
Qualification et coefficient hiérarchique des ouvriers
conformes à la Convention collective du Bâtiment du
8 octobre 1990.
Salaires minima déterminés par accords de salaire et décision
unilatérale le 30 juin 2006 applicables à compter du
1er juillet 2006 pour la région Île-de-France (Seine-et-Marne
exceptée), dernières valeurs connues :

Catégorie professionnelle Coefficient Minima mensuel Minima horaire
OE1 150 1258,86 E 8,30 E
OE2 170 1274,03 E 8,40 E
OP 185 1425,70 E 9,40 E
CP1 210 1577,37 E 10,40 E
CP2 230 1645,62 E 10,85 E
CE1 250 1751,79 E 11,55 E
CE2 270 1895,88 E 12,50 E
Suivant l’hypothèse BATIPRIX, la durée hebdomadaire de travail est fixée à 35 h.


CLASSIFICATION DES OUVRIERS
(tiré du site Internet "http://juristprudence.online.fr/ccn%20bat%20plus%2010salaries%20TITR12.html")
NIVEAU II - Ouvriers professionnels
Les ouvriers de ce niveau exécutent les travaux courants de leur spécialité, à partir de directives générales et sous contrôle ponctuel. Ils ont une certaine initiative dans le choix des moyens leur permettant d'accomplir ces travaux.
Ils possèdent les connaissances techniques de base de leur métier et une qualification qui leur permettent de respecter les règles professionnelles. Ils mettent en oeuvre des connaissances acquises par formation professionnelle, initiale ou continue, ou une expérience équivalente.
NIVEAU III - Compagnons professionnels
Position 1 :
Les ouvriers de niveau III/1 exécutent les travaux de leur métier, à partir de directives et sous contrôle de bonne fin. Ils sont responsables de la bonne réalisation de ces travaux qui peuvent impliquer la lecture de plans et la tenue de documents d'exécution qui s'y rapportent.
Dans l'exécution de ces tâches, ils peuvent :
- être assistés d'autres ouvriers, en principe de qualification moindre, qui les aident dans l'accomplissement de leurs tâches et dont ils guident le travail,
- être amenés ponctuellement, sur instructions de l'encadrement, à assumer des fonctions de représentation simple ayant trait à l'exécution de leur travail quotidien, et à transmettre leur expérience, notamment à des apprentis ou à des nouveaux embauchés.
Ils possèdent et mettent en oeuvre de bonnes connaissances professionnelles acquises par formation professionnelle, initiale ou continue, ou une expérience équivalente.
Position 2 :
Les ouvriers de niveau III/2 exécutent les travaux délicats de leur métier, à partir d'instructions générales et sous contrôle de bonne fin. Dans ce cadre, ils disposent d'une certaine autonomie et sont à même de prendre des initiatives se rapportant à la réalisation des travaux qui leur sont confiés.
Ils possèdent et mettent en oeuvre de très bonnes connaissances professionnelles acquises par formation professionnelle, initiale ou continue, et/ou une expérience équivalente.
Ils peuvent être appelés à transmettre leur expérience et, éventuellement, à assurer le tutorat des apprentis et des nouveaux embauchés (2), au besoin à l'aide d'une formation pédagogique.
4) NIVEAU IV - Maîtres-Ouvriers ou Chefs d'Equipe
Les ouvriers classés à ce niveau :
- soit occupent des emplois de haute technicité,
- soit conduisent de manière habituelle une équipe dans leur spécialité.
Position 1 :
Les ouvriers de niveau IV/1, à partir de directives d'organisation générale :
- soit accomplissent les travaux complexes de leur métier, nécessitant une technicité affirmée,
- soit organisent le travail des ouvriers constituant l'équipe appelée à les assister et en assurent la conduite.
Sous l'autorité de leur hiérarchie, ils disposent d'autonomie dans leur métier, peuvent prendre des initiatives relatives à la réalisation technique des tâches à effectuer et assurer, en fonction de ces dernières, des missions de représentation correspondantes.
Ils possèdent la parfaite maîtrise de leur métier, acquise par formation professionnelle, initiale ou continue, et/ou une solide expérience.
Ils s'adaptent aux techniques et équipements nouveaux, et sont capables de diversifier leurs connaissances professionnelles, y compris dans des techniques connexes, notamment par recours à une formation continue appropriée.
Ils peuvent être appelés à transmettre leur expérience, à mettre en valeur leurs capacités d'animation et à assurer le tutorat des apprentis et des nouveaux embauchés (2), au besoin à l'aide d'une formation pédagogique.
Position 2 :
Les ouvriers de niveau IV/2 :
- soit réalisent, avec une large autonomie, les travaux les plus délicats de leur métier,
- soit assurent de manière permanente la conduite et l'animation d'une équipe.
Dans la limite des attributions définies par le chef d'entreprise, sous l'autorité de leur hiérarchie et dans le cadre des fonctions décrites ci-dessus, ils peuvent assumer des responsabilités dans la réalisation des travaux et assurer de ce fait des missions de représentation auprès des tiers.
Ils possèdent la parfaite maîtrise de leur métier, acquise par formation professionnelle, initiale ou continue, et/ou une très solide expérience, ainsi que la connaissance de techniques connexes leur permettant d'assurer des travaux relevant de celles-ci.
Ils s'adaptent de manière constante aux techniques et équipements nouveaux, notamment par recours à une formation continue appropriée. Ils peuvent être appelés à transmettre leur expérience, à mettre en valeur leurs capacités d'animation, au besoin à l'aide d'une formation pédagogique, et à assurer le tutorat des apprentis et des nouveaux embauchés (2).

ARTICLE XII.4 - PRISE EN COMPTE DES DIPLOMES PROFESSIONNELS BATIMENT
XII.41 - Les ouvriers titulaires d'un certificat d'aptitude professionnelle, d'un brevet d'études professionnelles, d'un certificat de formation professionnelle des adultes délivré par l'AFPA ou d'un diplôme équivalent (niveau V de l'Education Nationale), seront classés en niveau II - Coefficient 185 ;
A l'issue d'une période maximum de 9 mois après leur classement, les intéressés seront reconnus dans leur position ou classés à un niveau supérieur en fonction de leurs aptitudes et capacités professionnelles. Ce délai est réduit à 6 mois pour les ouvriers ayant une expérience antérieure d'entreprise, acquise notamment par l'apprentissage ou par la formation en alternance.
XII.42 - Les ouvriers titulaires d'un brevet professionnel, d'un brevet de technicien, d'un baccalauréat professionnel ou technologique ou d'un diplôme équivalent (niveau IV de l'Education Nationale), seront classés en niveau III position 1 - Coefficient 210,
A l'issue d'une période maximum de 18 mois après leur classement, les titulaires d'un diplôme de niveau IV de l'Education Nationale seront classés à un niveau ou à une position supérieurs en fonction de leurs aptitudes et capacités professionnelles.
Ce classement s'applique au titulaire de l'un de ces diplômes obtenu dans le cadre de la formation initiale. Dans le cadre de la formation professionnelle continue, la période probatoire sera réduite de moitié.
Le titulaire d'un diplôme professionnel obtenu dans le cadre de la formation professionnelle continue, effectuée de sa propre initiative, accédera au classement correspondant à son diplôme après la période probatoire et dans la limite des emplois disponibles.
155
merci ! réponse impeccable ... c'est juste ce qu'il me fallait ...
Je suis chef d'équipe, le probleme n'est pas le salaire car , il est correct mais je suis toujours N1 !
ca fout les boules surtout qu'un gars sous mes ordres est N3P2 !
c'est pour ca que je me réveille !

merci encore...

++
0
Merci beaucoup pour votre contribution et explication détaillée, merci
0
Merci, dans le commerce, et malgré cela, bonne métaphore pour une transition.
Cordialement
0
La bourrasque
4 juil. 2017 à 19:10
Merci pour tout les renseignements demandés
0